AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Siham, humain [Haldren]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Siham

avatar

Masculin Messages : 2
Expérience : 0

MessageSujet: Siham, humain [Haldren]   Mar 1 Juil 2014 - 5:43

Fiche de Siham


Nom/Prénom: Siham
Âge: 12 ans
Sexe: Homme
Race:Humain

Ecole magique: Aucun entrainement magique reçu à ce jours. Cependant, un mage qualifier pourrait aisément voir en lui un potentiel brut assez impressionnant. Peut-être quelqu'un le prendra-t-il sous son aile un jour.

Métier: aucun

Traits distinctifs: Rien en particulier.

Possessions: un arc long adapté à sa taille.

Description physique: Siham semble être un gamin comme tous les autres que vous trouverez dans les bas fonds de la capitale. En fait, il est comme tous les autres gamins que vous y croiserez. Une tignasse brune tout ébouriffée, des yeux bruns habitant une lueur quelque peu sauvage. Le gamin est de grandeur moyenne, débutant sa puberté qui lui semble... vraiment étrange... il porte habituellement un haut blanc en lin et un pantalon de cuir tout simple qu'il a dû voler à un tailleur quelque part dans la ville. Il ne semble pas avoir souvent accès à un endroit pour se laver, les traces de boue dans ses cheveux et sur son visage en disent long sur son hygiène de garçon des rues.

Description psychologique : Siham n'est pas l'un de ces futurs héros qui voit le bien et le mal pour ensuite le combattre. Non, Siham est un survivant, il a grandi dans les rues de la capitale et a rapidement comprit qu'il ne faut pas hésiter à poser certains gestes pour ne pas mourir dans cet endroit. La pitié n'a rien à faire dans cet univers, seul les plus forts peuvent survivent. Siham est de ceux qui ont déjà eu les mains rougies par le sang et qui sont prêts à les salir à nouveau s'il en a besoin pour survivre. Cependant, il n'aime pas tuer, il le fait par nécessité lorsque aucune autre option ne lui semble possible.

Il a un tempérament fort, il est vantard, téméraire, sûr de lui. C'est un fonceur qui n'a pas froid aux yeux. Parfois il semblerait qu'il aime trop le danger pour son propre bien, plus un coup semble impossible, plus il a envi de le tenter! Siham est un être d'instinct, il suit son instinct qui le guide dans cette vie, peut-être jusque dans l'autre. Il est impulsif, ses émotions le dirigent et cela peut être très mauvais pour lui. Son mentor s'acharnait à lui apprendre le contrôle de lui-même, mais est mort trop tôt pour que cet entrainement soit parfaitement efficace. Dès que l'on dépasse un peu sa limite, il perd le contrôle face à ses émotions et peut devenir vraiment stupide.

Histoire:
Combien sont mort dans ces rues avant lui, combien mourront après lui? La réponse, trop. Mort de faim, de soif, tuer par les gardes impériaux, tuer par leur frère et soeur de pauvreté pour un morceau de pain, par les commerçants qui se défendent lors des vols. Voilà le genre d'endroit où Siham a vu le jour, les bas fonds de Méridian. Qui sont ses parents? Bonne question, dont il n'a pas la réponse. L'enfant ne les a jamais connus, surement mort lors de sa petite enfance et il ne se rappelle pas d'eux. Ou encore il les a oubliés. Il ne possède aucun souvenir d'avant ses cinq ans, ce qui est très étrange. Le néant total, même pas un rêve ou un tout petit indice. Sa mémoire débute alors qu'il avait environ cinq ans, se réveillant un matin seul dans une ruelle. Pendant des jours, il erra, se laissant mourir de faim comme tout enfant se retrouvant dans une situation similaire sans y être préparé. Il ne savait pas ce qu'il faisait là, qui il était, ce qu'il devait faire. Il voyait des enfants voler et tuer autour de lui, ceux-ci le laissant tranquille car il était un fantôme errant pour eux.

L'enfant allait certainement se laisser mourir si ce ne fut d'une rencontre particulière, un voleur archer. Sans vraiment savoir pourquoi, l'attention de Siham fut attirée par cet homme qui fuyait quelque chose, ou quelqu'un. Sans savoir pourquoi il le suivit, encore et encore, ne regardant pas où il allait, les dangers qui pouvaient y avoir devant lui. Il ne faisait que courir, encore et encore. Jusqu'à ce qui se retrouve sur un toit, et vous savez ce qui arrive quand on court sur un toit... on tombe. Et c'est ce qui arriva, l'enfant tomba vers une mort certaine.

Certaine si l'homme ne l'avait pas attrapé. Parce que, bien sûr il savait que l'enfant le suivant, c'était si évident. Ce petit n'avait rien d'un voleur, tout simplement un enfant curieux au mauvais endroit au mauvais moment. Il emmena le gamin chez lui, l'interrogeant par la même occasion. Ce fut avec étonnement qu'il s'aperçut que l'enfant était effectivement fantôme apparu de nulle part. Un enfant sans parents, sans souvenir, ne sachant même pas son nom. Il décida donc de lui en donner un et de le prendre sous son aile. Se doutant qu'il ne pouvait pas vraiment avoir apparu là comme par magie... à moins que.

Une fois l'enfant remit sur pied, il découvrit un jeune garçon débordant de vie. Il ne manquait jamais d'énergie, toujours capable de continuer à suivre l'homme dans ses déplacements, même à la course il finissait par le retrouver sans s'arrêter. Après un an ensemble, l'homme décida d'enseigner à l'enfant comment survivre. Celui-ci se doutant qu'un jour ou l'autre ils seraient séparés, il était plus sage de s'assurer que l'enfant pourrait vivre de lui-même. Il lui apprit donc le maniement de l'arc, le combat à mains nues, l'art de la dissimulation et du vol.

Lui apprendre le combat n'était pas dans un but d'attaque ou de défense, mais un but de contrôle de soi. L'enfant était encore bien trop faible pour blesser qui que ce soit avec ses petits poings. Mais, il était imprévisible, impulsif. Dès que quelque chose venait toucher ses sentiments il fonçait tête baissée et cela allait finir par le tuer, peut-être même les tuer. Le contrôle de ses émotions devint alors le point le plus important de cet entrainement. L'homme prit cet enfant qui était telle une pierre brute et se mit à la sculpter. Tout doucement il travailla sa patience, sa dextérité, son sens de l'observation, son ouïe. Chaque flèche tirée pendant son entrainement devait être tirée lentement, patiemment, il devait garder le contrôle de l'arc bandé peu importe ce que l'homme lui disait ou faisait.

L'entrainement porta fruit, au bout de six ans l'enfant avait appris à se contrôler dans les situations courantes de la vie. Bien que l'homme ait aimé être capable de lui enseigner une maîtrise parfaite, mais il était encore trop tôt pour que cet enfant se contrôle parfaitement. Cependant, l'homme avait bien peur que tout ce travail soit mis à mal lorsque l'adolescence frapperait. Il savait bien ce que c'était de passer à l'âge adulte et ce garçon allait avoir un passage violent, il le sentait.

L'enfant savait déjà être silencieux, rapide, furtif, sa petite taille et sa légèreté l'aidaient dans ce nouveau mode de vie. Il était devenu un très bon tireur et l'homme avait décidé qu'il était enfin temps de le suivre pour un gros coup. Un diamant gros comme les deux poings de l'enfant. Les deux voleurs s'infiltrèrent donc dans la maison du riche noble qui possédait la pierre, arrivant à destination sans aucune difficulté. Cependant, au moment où l'enfant toucha au diamant une alerte se déclencha, sonnant la fuite des deux acolytes. En fait, la garde impériale avait créé ce piège pour attraper un autre bandit de grand chemin, ils ne se privèrent pas de troquer une cible contre une autre et se mirent à la poursuite de l'homme et l'enfant.

Tout se passa si vite, une dizaine de garde les entourèrent sur un toit et les pointèrent avec leur lame. Dans un acte désespéré, l'homme prit l'enfant et le lança rapidement en bas de l'immeuble alors que les gardes le percèrent sans hésiter. Siham n'eut pas le temps de réagir, totalement prit au dépourvu et en pleine chute. Il regarda son mentor se faire percer et puis décapiter avant de perdre de vie et de tomber dans un tas de foin. Il se releva difficilement et fit quelques pas avant de réaliser que tout n'était pas terminé et se sauva rapidement. Les gardes le poursuivaient à vive allure, le piégeant rapidement dans un cul-de-sac. Reculant pas à pas, les gardes se mirent à rire. Lui expliquant ce qu'ils allaient faire de lui vu que son "père" avait du être tué rapidement. Ils voulaient le torturer, lui faire avouer qui étaient leurs complices. Pourtant il n'y avait personne. Peu importe, tous s'approchèrent l'envie de le tuer dans leurs yeux.

À ce moment quelque chose se brisa en Siham, il avait tellement peur qu'il était prêt à tout pour s'enfuir. Il voulait vivre, oui vivre, ce mot qui sonnait sans cesse dans sa tête alors que son pauvre corps de gamin était paralysé. Tout ce qu'il put faire fut de tomber à genoux, se mettre en petite boule devant la peur de mourir dans la souffrance. Pourtant la petite voix dans sa tête continuait de lui crier de vivre. Mais comment, comment vivre? Puis, tout devint noir, plus rien. Était-il mort? Non, alors que l'enfant perdait tous ses sens dû à la peur, quelque chose se produit. Il s'éleva d'une trentaine de centimètres dans les airs puis une étrange force émanât de lui, une bouffée de magie brute. La bouffée sonna tous les gardes et le gamin retomba sur ses pieds, retrouvant ses sens sans vraiment comprendre ce qui s'était passé. Il allait se mettre à courir lorsqu'il tomba au sol en crachant du sang en bonne quantité. Puis, il ferma les yeux doucement, comme si en quelques secondes, toute son énergie avait été drainée.

Il se réveilla dans un entrepôt, seul. Une petite lettre l'attendait à ses côtés. Celle-ci lui donnait rendez-vous dans un endroit qu'il connaissait bien, le toit où l'homme l'avait trouvé. À minuit le lendemain, il se rendit sur le toit et rencontra plusieurs hommes. Certains d'entre eux lui étaient totalement inconnus. D'autre, au contraire trop connus. Tous des criminels ou des gangsters réputés de la basse ville. Des hommes dont son mentor lui avait demandé de ne pas s'approcher. Ils s'approchèrent de lui lentement et lui sourirent.

- Il t'a élevé, t'as entrainé et est maintenant mort pour toi.

- Mais... Mais je voulais pas! Je... je...

- Nous savons, nous sommes ici pour te dire qu'il t'aimait et que tu devais vivre ta vie. Un jour tu comprendras qui nous sommes et tu nous rejoindras comme Marik l'a fait avant toi. Lorsque la ligue des marchands te contactera à nouveau, ce sera pour faire de toi l'un des nôtres.

Puis ils partirent sans laisser de trace, laissant l'enfant seul dans la nuit.




Hors-Jeu

Like a Star @ heaven Comment trouvez-vous le forum?Des plus intéressants! Like a Star @ heaven Comment trouvez-vous le design?Vraiment travaillé
Like a Star @ heaven Comment avez-vous connu le forum?Top-Site.
Like a Star @ heaven Crédit de l'avatar et de la signature? Deviant art http://a6a7.deviantart.com/art/Jean-281307018
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Siham, humain [Haldren]   Mar 1 Juil 2014 - 15:18

Allons-y pour la relecture Very Happy

=> Un arc long mesure près de 2 mètres. Un arc adapté à la taille d'un enfant de 12 ans est un arc court (bien que je t'aurais plutôt conseillé d'utiliser une petite arbalète afin de garder une main de libre une fois ton arme chargée).

=> "Dès que l'on dépasse un peu sa limite, il perd le contrôle face à ses émotions et peut devenir vraiment stupide." Parle plutôt "d'agir stupidement"

=> Ok pour que tu disposes d'un potentiel magique intéressant, mais soyons bien clair, tu n'es pas apparu par magie comme tu le laisses entendre à un moment ("Se doutant qu'il ne pouvait pas vraiment avoir apparu là comme par magie... à moins que.").

=> Qu'est-ce que la ligue des marchands dont tu parles à la fin ? S'il s'agit d'une des bandes de voleurs qui infeste Méridian, je préferais une autre nom qui prête moins à confusion.

=> Relis toi attentivement, il y a un nombre très élevé de fautes d'orthographes.
Revenir en haut Aller en bas
Siham

avatar

Masculin Messages : 2
Expérience : 0

MessageSujet: Re: Siham, humain [Haldren]   Mer 2 Juil 2014 - 22:40

J'ai bien vu tes remarques et je travail dessus, je vais être un moins présent jusqu'à fin aout parce que l'armée me demande pour faire les parades de cérémonie à Québec. J'ai demandé à une bonne amie de m'aider sur mon orthographe, le texte va être corrigé bientôt Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Siham, humain [Haldren]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Siham, humain [Haldren]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» mineur humain pour warhammer jdr
» Meilleur Rpiste Humain
» Database : Humain
» [Exemple Humain - Validée] Nami
» L'être humain est bon, c'est la société qui le corrompt ? [ PV : Émile Watson ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nûmendor :: jjjj :: Répertoire des habitants-
Sauter vers: