AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Quête]L'être qui savait

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Maître du Jeu

avatar

Masculin Messages : 25
Expérience : 80

MessageSujet: [Quête]L'être qui savait   Lun 21 Avr 2014 - 14:03

Eroda, une petite cité faite de bois, de chaume, de quelques pierres... et de nombreux bandits. Située au carrefour des royaumes de Méridian, d'Archiadia, des Nains, des Elfes, des Terres neutres et des vatses steppes d'Akulaha, elle n'a jamais été réclamée par quiconque. Des mercenaires et contrebandiers y transitent régulièrement, profitant de cette position pour lancer raids et pillages dès que l'occasion se présente. Un endroit peu recommandé pour les gens fréquentables, en somme.

Pourtant, depuis quelques mois déjà, ces actes criminels ne sont plus au centre de l'attention. Des rumeurs circulent dans les tavernes, les tripots et les maisons closes. Plusieurs expéditions sont déjà parties à la recherche de celui que l'on nomme "le devin", celui qui sait, qui prédit l'avenir de chacun. Maitre des bêtes et des plantes, capable de leur parler, connaissant chaque espèce dans ses moindres détails. Maitre du temps et des saisons, prédisant la pluie, la tempête ou la canicule. On dit beaucoup... mais on sait peu. Jusqu'ici, au moins dix-huit expédition officielles ont été dénombrées, et sans doute deux fois plus non déclarées. A chaque fois, ils revinrent bredouille. A chaque fois, un membre manquait à l'expédition. Le plus troublant était les réactions des autres membres: soit ils disaient ne pas s'être aperçu de son absence, et prétextaient qu'il avait dû les quitter en route pour telle ou telle raison; soit ils déclaraient ne jamais avoir connu une telle personne. Un nouveau mystère qui entourait le mystère, et étayait une étrange légende.

Malgré ces échecs, les aventuriers continuaient à tenter leur chance, et les rois et dirigeants de nombreux royaumes continuaient à promettre monts et merveilles à qui leur ramènerait cet étrange individu, dont on ne savait rien. Certains souhaitaient connaitre leur destin, prédire ce qui leur arriverait, gagner des guerres et du pouvoir grâce à cette "arme". D'autres y voyaient là un terrible pouvoir qu'il valait mieux protéger vaille que vaille.

C'est dans la cité d'Eroda donc qu'une nouvelle expédition se monte. Tout être, de quelque peuple que ce soit, peut y prendre part. La route promet d'être difficile, mais si le but est atteint, celui-ci dépassera de loin la difficulté du périple. Dans une petite taverne nommé "La cahute de la bière", un point de rendez-vous avait été fixé avec celui qui mènerait le groupe. Un endroit à l'image de la ville, une maison de bois comprenant une dizaine de table en bois, où les habituels malandrins aiment se retrouver pour boire un verre après une affaire. Qui prendrait part à cette expédition?


HRP:
 


Dernière édition par Maître du Jeu le Sam 26 Juil 2014 - 12:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Livyalën

avatar

Féminin Messages : 348
Expérience : 445

Feuille de personnage
Personnage:
Âge: 69 ans
Inventaire:

MessageSujet: Re: [Quête]L'être qui savait   Mer 23 Avr 2014 - 18:24

Retour en territoire neutre après être retourné chez les Hommes. Mais pas avec son maître, cette fois. Elle était venue seule, la capuche de sa cape rabaissée sur sa tête le plus longtemps possible tant qu'elle traversait le royaume de Méridian puis, une fois dans les terres neutres, elle se laissa aller à plus de libertés. Ses seules affaires étaient ses habits, son épée et un couteau, un arc et des flèches, une bourse, un petit sac avec quelques victuailles à l'intérieur ainsi qu'une carte, et enfin ses inséparables cailloux. Au bout de quelques jours elle arriva dans une cité en plein effervescence dénommée Eroda, ville soit-disant mal famée mais où une épée faisait vite la loi. Livyalën savait très bien manier les armes qu'elle portait et bien qu'elle faisait petite puce par rapport à beaucoup d'humains, son visage dénué d'expression ainsi que son assurance jouaient en sa faveur : certains hésitaient à essayer de s'attaquer à elle, surtout après une démonstration de ses capacités...

Elle finit par arriver au lieu de rendez-vous, une certaine taverne du nom de "La cahute de la bière", où elle pourrait s'inscrire pour la prochaine expédition visant à chercher un certain "devin". La jeune haute-elfe ne savait que peu de choses sur lui mais les nombreux racontars entendus à Méridian comme à Eroda avaient pu lui donner une description très sommaire du bonhomme recherché : un gars possédant une certaine symbiose avec la nature et ayant le pouvoir de voir l'avenir. Il serait difficile à chercher, voire même introuvable selon certains ayant déjà fait partie d'une expédition, et surtout à chaque fois l'un de ceux partis ne revenait pas, que les autres se souviennent de lui ou non. En somme, elle s'apprêtait à s'engager dans une quête dangereuse et suicidaire. Quoi de plus normal de s'y essayer alors ? De toute façon, ce n'était pas comme si Liv faisait partie de tout ce monde qui avait la porte grande ouverte aux sentiments.

Après avoir commandé un repas des plus simples, l'elfe alla s'asseoir à une petite table où personne n'y était, rester tranquille malgré le bruit assourdissant des ivrognes et curieux. Parce que oui, à écouter les gens, certains étaient venus uniquement pour voir quels seraient les courageux - ou les fous, au choix - qui allaient s'inscrire pour l'expédition. De là, des paris seraient certainement faits pour essayer de deviner qui ne reviendrait pas à la cité. Le genre de comportements qu'elle n'aimait pas de par leur inutilité.

Alors elle attendit calmement, en silence, que le chef encore inconnu de l'expédition daigne se démarquer de tous ces gens. Mais cela c'était sans compter la bande d'idiots ivres qui se trouvait à la grande table la plus proche, c'est-à-dire à un mètre d'elle...


"L'écoute la p'tit'. Hé l'elfe, tu peux pas 'couter ailleurs ?

Liv tourna ses yeux bleus vers l'individu dont la carrure n'était pas assez forte pour tenir toutes les pintes d'alcool qu'il avait ingurgitées, ayant comme à son habitude le visage fermé et le regard ne laissant strictement rien voir de ce qu'elle pensait. Et dans sa tête les seules pensées destinées à cet humain étaient qu'il était bien idiot et que sa question ne voulait rien dire. Les choses auraient pu s'en arrêter là et la tranquillité aurait pu rejoindre l'elfe sans heurts mais regardez un inconnu bourré droit dans les yeux de sorte à ce qu'il ne puisse rien trouver sur vous et vous aurez une réponse similaire à celle-là :

-P'tain mais ell' m'parle en plus !

Le gars ayant en apparences plus de muscles que l'elfe, il se leva sans même tituber - ce qui pouvait relever de l'exploit vu la façon dont il parlait - et dirigea un poing bien senti sur la pauvre adolescente qui répliqua en relevant rapidement l'avant-bras, de sorte à ce que le bras de l'abruti soit dévié et que sont point cogne contre le mur juste derrière elle. Insensible au craquement qui se fit entendre dans la pièce, elle continua seulement à regarder le soulard droit dans les yeux, comme pour essayer de lui faire comprendre que ce n'était pas la peine - chose à éviter mais fallait-il qu'elle le devine, douée qu'elle était dans ce domaine... Tout ce qu'il se passa par la suite fut que des lascars plus musclés se levèrent, prêts à essayer à leur tour de la tabasser à ce qu'elle comprenait. En tout cas ça commençait bien...

-Laissez les gnomes, vous vous confrontez à plus fort que vous : une gamine !"

La prétendue gamine tourna ses yeux vers l'inconnu qui venait de parler : un gars armé venant très certainement du groupe se trouvant à l'opposé d'elle. Une petite troupe mercenaire ennemie avec la bande d’alcoolos. L'elfe n'écouta pas vraiment la suite mais à partir de cet instant, l'aubergiste ne put que soupirer : une baston venait d'être déclenchée pour rien et toute personne se trouvant près et surtout entre les deux groupes durent essayer de se faufiler entre les chaises volantes, les coups de poing et les tables renversées lorsqu'il ne fallait pas se défendre avec son propre corps. Vivement qu'elle rentre chez son maître, au moins là-bas c'était tranquille...
Revenir en haut Aller en bas
Lothiel Nymphedeyl

avatar

Féminin Messages : 118
Expérience : 80
Localisation : Tout autour de toi telle une brise qui ne s'essouffle jamais

Feuille de personnage
Personnage:
Âge: Cent ans
Inventaire:

MessageSujet: Re: [Quête]L'être qui savait   Dim 27 Avr 2014 - 9:33

Tapie dans l'ombre, l'elfe avait tout vu des allées-venues qui se jouaient dans cette salle aux abords poussiéreux et nauséabonds. Pianotant sur son verre, elle releva la tête lorsque qu'un vagabond passait par là. Tous ceux qui passaient par cette porte se ressemblaient à peu près tous. Elle s'était installée à l'abri des regards et surtout espérant qu'on ne la reconnaisse pas. Elle était méconnaissable, mais son visage impeccable pouvait la trahir à tout moment. Elle ne faisait guère confiance aux ivrognes et badauds qui pointaient leur tête dans cette taverne délabrée. Elle ne supportait pas leur regard suppliant et salace. Ils l'a dégoûtaient à un point. Elle tripotait nerveusement une dague qu'elle avait achetée assez tôt dans la matinée et l'avait camouflée dans la poche de sa cape qui puait la mort. Elle passait sans aucun doute pour une sauvageonne et c'était l'effet escompté. Quand elle s'était admirée dans le miroir, ce n'était plus la même. Ses cheveux flamboyants étaient maintenus par une tresse qui retombait lourdement sur le bas de son dos. Elle avait enfilé une robe poussiéreuse et puante à la couleur ocre. Quelques trous étaient éparpillés ci et là. Une cape revetissait la jeune elfe. Qui aurait pu soupçonner que cette elfe sortait tout droit de la haute noblesse ? Personne si ce n'est sa soyeuse chevelure qui contrastait avec la saleté qui habillait l'elfe. Elle n'avait que quelques pièces sur elle et en arrivant dans cette taverne, bien que l'idée de rebrousser chemin l'eût effleurée, elle commanda de quoi se restaurer. Elle avait fait en sorte de ne pas parler comme une princesse avec la complicité de sa bonne étoile. Même, si la vieille dame en avait conclu que cela était une très mauvaise idée. Têtue comme l'était la princesse, il était inutile de lui faire entendre raison. La seule chose que la gouvernante lui demanda, c'était de faire attention à elle coûte que coûte. Elle en avait entendu de ces choses elle aussi sur ces expéditions. Les disparitions étranges de certains voyageurs. Cela lui faisait peur, mais en dépit d'autre chose, Lothiel était déterminée à y aller. Était-ce la curiosité qui l'avait poussée à bout ? Elle ne savait que dire.

Elle observa discrètement l'elfe qui venait d'entrer. Une jeune femme d'apparence fluette. Elle la dévisagea jusqu'à ce qu'elle s'installe non loin d'elle. Elle ne pouvait apercevoir sur son dos, mais elle voyait sans mal les grosses brutes enivrées par l'alcool. Elle entendit l'un d'eux parler et sourit malgré elle. Elle n'était pas idiote et savait très bien ce qui allait en découdre de ce petit accrochage. Pourquoi fallait-il que les hommes se conduisent ainsi ? Pourquoi s'en prendre à une femme qui sans aucun doute avait l'habitude des bagarres. Elle n'était pas apeurée ni même... Elle était différente de Lothiel. La princesse quand une bagarre se profilait, elle était plus du genre à fuir. Non. Ce n'était pas elle qui fuyait mais sa garde qui faisait en sorte de l'emmener en lieu sûr. Elle n'avait jamais été confrontée à cela. Son cœur battait la chamade et elle entendait ses tempes marteler contre sa peau fine. L'adrénaline s'engouffrait dans ses entrailles. Mais, un inconnu s'était interposé. Elle ne le voyait pas très bien, car il lui tournait le dos. Encore un qui passerait pour le héros. C'était affligeant. Il passerait pour un héros, conterait fleurette à l'elfe et... Mais un inconnu arriva dans son champ de vision qui apparemment était furace qu'il ait mis fin à cette altercation. Il y avait de la rage dans son visage. Il tenait une épée qu'il maintenait à hauteur de la tête du héros.

HEEEE ATTENTION A VOUS !!

Elle avait crié bien plus qu'elle ne l'aurait voulu ce qui déséquilibra l'individu en colère. Il la toisait en rogne et il lui semblait qu'il allait se jeter sur elle. Il n'était qu'à quelques pas d'elle.

T'ite garce !! De quoi t'te mêles ?!

Un sourire carnassier dansait sur ses lèvres tandis que de sa main, il empoigna la princesse par le col de sa cape et la rapprocha de lui. Il la maintenait avec force tandis que son haleine puante lui donna la nausée. Elle grimaça mais de douleur. Ses mains fines essayaient tant et plus de lui faire lâcher prise. Elle se débattait, mais il avait une sacrée poigne le bougre ! Sa capuche libéra sa chevelure et il la regarda avec encore plus de colère.

Hey les gars, c'est le rendez-vous des elfes ou quoi ?!

Lothiel essaya surtout de ne pas paniquer et alors qu'il lui semblait qu'elle allait tomber d'épuisement, elle attrapa en silence sa dague et asséna un coup sur la joue de l'étranger. Une vilaine éraflure sanguinolente parsemait la joue du vilain et de surprise, il libéra l'elfe avec un grognement. Il toucha l'endroit meurtri et lança quelques jurons que Lothiel n'entendait déjà plus. Elle était acculée contre le mur et plus aucune issue ne pouvait la libérer. Elle le dévisagea non cette fois sans peur, mais l'adrénaline était bien plus forte et il n'y avait que les faibles pour fuir, après tout, un peu d'amusement ne lui ferait pas de mal...
Revenir en haut Aller en bas
Anathème

avatar

Masculin Messages : 80
Expérience : 185

Feuille de personnage
Personnage:
Âge: 27 ans
Inventaire:

MessageSujet: Re: [Quête]L'être qui savait   Dim 27 Avr 2014 - 21:47

Ils étaient bruyants. Ils étaient énervants. Horripilants, agaçants, stupides, laids, ivres, violents, méchants...

Barbares sans ambition, fous aveuglés par la rage, bagarreurs sans raisons, ils n'étaient que des bêtes sauvages. Ils se jetaient les uns sur les autres sans une chance de gagner, tous mourants et sans espoirs mais trop bêtes pour le remarquer.
Assis à sa table avec les six malandrins qui l'accompagnaient depuis son départ de Méridian, Anathème buvait en leur compagnie une bonne pinte de bière pour fêter la réussite de leur objectif: trouver un herboriste dans les Terres Neutres qui accepteraient de travailler avec l'organisation criminelle qu'ils servaient. A noter que parmi eux l'hémomancien bougonnait et grognait dans sa barbe. La situation avait rapidement dégénérée et on était parti vers une bagarre de taverne classique au cours de laquelle chacune des brutes qui l'entouraient été parties avec un sourire pour cogner. Seul à sa table, le sorcier terminait sa boisson en fronçant les sourcils, priant tout les dieux que personne ne vienne lui chercher des crosses.

C'est qu'il était bien embêté, l'Anathème. La rumeur courrait en ville qu'à la "Cahute de la bière" une expédition se montait pour trouver un oracle à la sagesse légendaire! Un être à même sans doute de pouvoir traduire le grimoire du mage ou du moins de lui indiquer qui serait en mesure de l'aider... Sauf que pour ça, rencontrer le chef de l'expédition était indispensable... Ce qui serait difficile dans ces conditions. En désespoir de cause, l'humain hurla pour réclamer le silence... Complètement ignoré par l'ensemble du monde. A côté une elfe allait se faire frapper par un bourrin avant qu'elle ne réussisse à s'en débarrasser d'un coup de couteau. Décidément la situation ne s'arrangeait pas.

Il allait se lever pour se replier vers sa chambre en attendant que l'ensemble se calme quand il sentit une présence dans son dos. Comme craint, une autre de ces canailles voulait lui faire un grand sourire rouge. Dommage pour lui, il avait trouvé un adversaire trop fort. Fronçant les sourcils, Anathème s'engouffra dans un couloir, poursuivi de près par le bagarreur qui devait se penser très discret. Avec dextérité, le jeune homme s'empara de sa propre dague pour s'ouvrir les doigts et réciter dans une langue inconnue des paroles impies.
Soudainement, il s'arrêta dans le corridor vide, net, devant une porte prise au hasard. A côté de lui, par dessus sa capuche il entrevoyait l'homme meurtrier... Comme pris de peur, il se retourna pour voir la brute lui sauter dessus, tout sourire devant sa future proie.

Il souriait toujours quand les griffes qui transperçaient son ventre descendirent pour le lui ouvrir et que son sang s'écoula en masse sur le sol sale.
Se léchant les doigts et tentant d'enlever les gouttes de sang de ses bottes, Anathème redescendit, ses griffes tombant en liquides, espérant qu'à présent plus personne ne le gênerait.
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu

avatar

Masculin Messages : 25
Expérience : 80

MessageSujet: Re: [Quête]L'être qui savait   Mar 29 Avr 2014 - 12:33

La situation avait dégénéré rapidement. Et le mot était faible! Plusieurs individus étaient là pour se joindre à l'expédition, mais la présence d'elfes dans cette petite taverne avait manifestement gêné certains malandrins, surtout après que la plus jeune les ait gratifié d'un soïcisme méprisant, et que la seconde ait retracé le portrait de la brute qui s'en prenait à elle. En moins d'une minute, les tables furent renversées, les chaises, les chopes se mirent à voler, et les poings à frapper sans distinction. Si les deux elfes réussirent à éviter la plupart des ennuis, elles eurent quand même quelques démêlées. Tout comme le mage humain, assis plus loin, qui après avoir désespérément demandé le silence, dû se débarrasser de l'un de ces ivrognes qui souhaitait profiter de sa bourse et le passer à tabac. Le malheureux n'eut hélas pour seule récompense que la vidange de son sang.
 
Alors que le pugilat battait son plein, et que le tavernier débordé tentait tant bien que mal de repousser les lutteurs de son comptoir à l'aide d'un gros jambon, un sifflement retentit depuis la porte ouverte, suivit du bruit d'une pièce de métal fichée dans le bois. Tous s'immobilisèrent lorsqu'ils virent l'un des hommes cloué au mur, hurlant de douleur, une épée courte plantée d'au moins vingt cinq centimètre dans l'épaule. Les yeux se tournèrent alors vers la porte. Dans l'encadrement se tenait un homme de taille moyenne, aux épaules solides, les cheveux clairs tombant aux épaules, vêtu d'une tunique de cuir sombre. Certains pratiquant de magie purent vite deviner qu'il en avait quelques connaissances, à en juger par les signes cabalistiques écrits sur des petits morceaux d'étoffe pendant à ses gants. Toutefois, les deux grandes épées dans son dos laissait plus à penser qu'ils s'agissait d'un combattant. Balayant la taverne d'un regard circulaire, il laissa le silence planer encore quelques instants avant de lancer d'une voix forte.

« Ceux qui ne sont pas là pour le devin, la sortie est derrière moi. »

L'un des cogneurs de la taverne se dirigea vers lui et lui fit face, un morceau de bouteille brisé à la main. Légèrement plus petit, il était plus large d'épaule que le nouveau venu.

« T'es qui toi pour venir nous arrêter? Ici on est chez nous, on fait c'qu'on veut, t'as compris, la grande gueule? »

Il voulu faire mine de lever sa bouteille, mais n'en eut guère le temps. De derrière le nouveau venu émergea rapidement une silhouette qui se saisit du poignet de l'ivrogne, et le vrilla avec force. Hurlant de douleur, l'imprudent tomba à genoux en se tenant le bras. La jeune femme qui venait ainsi d'entrer lui asséna un coup de genou dans le visage, l'étalant de tout son long. Les cheveux d'un noir profond attachés en une queue de cheval, elle était presque de la même taille que l'homme qui venait d'entrer. Elle était vêtue d'une tunique de cuir brune proche du corps, de longues bottes de cuir montant aux genoux, et portait un ensemble de dagues à la ceinture, ainsi qu'une épée courte au côté. Un fourreau vide pendait sur son autre côté.

« La prochaine fois, tu te renseignera sur celui à qui tu parle, crétin. »

L'homme eut un sourire avant de lancer un nouveau regard aux "clients". La plupart ne cherchèrent pas davantage, et quittèrent la petite taverne sous les yeux des deux nouveaux venus. L'un d'entre eux aida à retirer l'épée du mur de bois, puis soutint son camarade à l'épaule perforée, qui geignait encore de douleur. Lorsqu'ils eurent quitté les lieux, il ne resta que peu de monde: deux elfes, un humain, le tavernier et les deux arrivants. L'homme lança une petite bourse au tavernier.

« Cinq repas, et cinq pintes. Garde le reste pour retaper ta taverne. »

S'asseyant à une table large pour huit personnes, il tira une chaise pour l'humaine qui l'accompagnait, puis invita les autres à en faire autant.

« Puisqu'on est maintenant entre civilisés, je pense qu'on peut parler tranquillement. Vous êtes là pour l'expédition je présume? Bon... avant de me présenter et que vous en fassiez autant, je vais vous poser une seule question. Et des plus simples. Je veux savoir pourquoi vous voulez trouver le devin. Je suis pas du genre mouchard, alors dites moi la vérité. Vous êtes pas obligé de me donner les détails, juste les grandes lignes, mais répondez moi franchement. »

La question pouvait paraitre banale. Mais à en juger par l'assurance de l'humain, il entendait bien entendre des réponses sincères. Et manifestement, lui comme celle qui l'accompagnait n'aimaient pas qu'on se moque d'eux.
Revenir en haut Aller en bas
Elena Alfgard

avatar

Féminin Messages : 94
Expérience : 60

Feuille de personnage
Personnage:
Âge: 18 ans
Inventaire:

MessageSujet: Re: [Quête]L'être qui savait   Mer 30 Avr 2014 - 15:24



« L'être qui savait tout... » aurait pu être un titre de roman, telle la légende qu'il est, on entendait parler de ce devin un peu partout, et bien sûr, Elena ne fit pas la sourde oreille à cet appel. En effet, la pauvre enfant à la recherche des assassins de ses parents ne put rester de marbre face à cette rumeur, elle voyait là une aide fortement précieuse pour sa quête qui était restée jusque là bredouille. Les terres arides du Nord ne lui apportèrent rien de nouveau, si ce n'est la connaissance de cette jeune Manche, qu'elle espèrait un jour revoir. Mais l'heure n'était pas aux rêveries. Ainsi, la rumeur l'avait conduite juste au sud des Steppes, dans cette petite ville des Terres Neutres nommée Eroda. En fait, elle commençait à découvrir de nouvelles contrées de par ses excursions.

Dans ses livres, elle avait appris que cette cité était le carrefour des différents royaumes, on ne peut plus neutre, mais emplie de contrebandiers et mercenaires, ce qui ne l'enchantait guère. C'est sans grande conviction d'ailleurs qu'elle s'y infiltra, vêtue de sa cape blanche, dissimulant sa tête et son visage au creux de sa capuche, ainsi que tout ce qui pouvait présager son origine plutôt aisée. Peur vous dites ? Oui, la jeune fille n'était pas à l'aise à vrai dire, avec les crimes qui s'opèrent souvent par là.

Mais aujourd'hui était un autre jour, et la fameuse légende, tout comme l'expédition autour de celle-ci était au centre des intérêts. Et c'est non sans mal qu'Elena trouva la taverne où le rendez-vous avait été fixé. Postée devant l'entrée, elle releva la tête pour lire l'enseigne.

« La Cahute de la bière... »

A peine eu-t-elle le temps de prononcer ce nom, qu'elle entendit un vacarme on ne peut plus alarmant à l'intérieur de la taverne. Des gens semblaient se battre, pour des broutilles bien évidemment. Alors, après un coup d'oeil rapide, la petite magicienne préférait rester dehors pour l'instant. Adossée sur l'un des murs à l'extérieur de l'enseigne, elle attendait que tout cela se calme, et ce ne fût le cas que lorsqu'un homme blond et une femme brune, tous deux de taille et de corpulence moyenne, vêtus de cuir, mirent fin à la petite rixe qui avait lieu. Derrière la porte, Elena examinait la scène quelque peu...poignante.

Une fois le calme revenu, et les fauteurs de troubles mis dehors, l'inconnu invita les clients à s'installer autour d'une table, et commanda cinq repas et cinq pintes. La jeune fille remarqua en effet que trois personnes rejoignirent ces deux-là. Deux elfes et un humain pour le moins... particulier. Il ne ressemblait pas à une personne ''normale'' selon elle. Il paraissait même un peu... effrayant.

« Ainsi ces gens-là aussi sont intéressés par ce ''devin''...? » murmurait-t-elle, toujours au loin.

Tortillant ses doigts, et raclant sa gorge, elle prit une grande inspiration, et se décida à pousser la porte pour entrer dans la taverne. Délicatement, elle esquivait les bouteilles brisées par terres en sautillant un coup à gauche, un coup à droite, ainsi que les restes de repas qui avaient volés au sol, bref, un vrai capharnaüm. Rejoignant la table ciblée, Elena fit un signe de tête pour saluer l'ensemble de l'assemblée avant de prendre place auprès d'eux, tirant une chaise et s'installant à côté de l'Elfe rousse tout en lui adressant un sourire gêné. C'était celle dont l'allure la rassura le plus. Elle avait remarqué en elle une certaine prestance et une douceur qui se faisait rare dans ce coin-là.

« Bonjour... » s'exclama-t-elle timidement.

Revenir en haut Aller en bas
Lothiel Nymphedeyl

avatar

Féminin Messages : 118
Expérience : 80
Localisation : Tout autour de toi telle une brise qui ne s'essouffle jamais

Feuille de personnage
Personnage:
Âge: Cent ans
Inventaire:

MessageSujet: Re: [Quête]L'être qui savait   Ven 2 Mai 2014 - 14:29

Elle n'aurait su dire ce qu'il se passait, mais elle n'avait loupé aucune miette de ce spectacle grotesque et sanguinolent. C'était terrifiant à souhait. Elle ne bougea pas tant elle était stupéfaite du pouvoir de cet illustre inconnu. Les tremblements qui avaient parcouru son corps s'étaient peu à peu arrêtes.

Elle déglutit en silence, saisissant sa dague qui gisait au sol. Elle la remit bien soigneusement dans sa poche effleurant du bout des doigts la lame tranchante. Elle en avait entendu parler de la magie, mais celle-ci était démentielle. Elle avait du mal à détacher ses yeux de cet homme fascinant et troublant. Pour sûre, elle n'irait pas se frotter à lui. Un rictus nerveux se dessina sur ses lèvres et disparut rapidement tandis qu'un gaillard était cloué au mur une épée dans l'une de ses épaules. Ses yeux rivèrent directement sur la porte où se tenait sur le seuil un gaillard qui semblait robuste. Elle comprit aussitôt pourquoi on lui interdisait ces lieux : il n'y avait que des Barbares et des brutes avides de bagarres. Il fallait à tout prix qu'elle s'en aille d'ici. La peur voilà ce qui la consumait à mesure que les minutes passaient.

Elle n'était pas de ce monde. Elle n'était visiblement pas à sa place. Elle allait se mettre à brailler pour que ce bordel cesse mais elle écouta silencieusement les paroles du loustic. Était-ce lui qui allait les mener au Devin ? Allez encore une bagarre qui allait éclater ! C'en devenait désolant ! Très vite le calme revint et ceux qui n'étaient pas présents pour l'expédition disparurent. Il ne restait plus grand monde dans cette taverne. Elle détourna les yeux de cette salle et regarda la porte.

"Qu'attends-tu ? Pars ! Personne ne t'en voudra pas !"

Personne certes, mais elle si. Elle prit son courage à deux mains et se dirigea auprès de la grand table et s'assit. Elle se tenait droite comme un "I" comme toute noble qui se respectait. Une petite blondinette prit place à ses côtés et la salua maladroitement. Lothiel la regarda sans ciller. Elle resta figée tandis qu'un sourire sournois ourla ses lèvres. Elle contemplant sa voisine. Elle ne lui paraissait pas méchante tout au moins, elle ne le montrait pas. Elle pourrait s'en faire une alliée. Après tout, cela était utile.

Bien le bonjour à vous !

Elle revint poser son doux regard sur l'homme à la tête de l'expédition. Il tenait à connaitre leur but. Elle chercha bien au fond de son esprit ce qu'elle pouvait répondre à cela. Ses intentions n'étaient loin d'être mauvaises mais elle craignait surtout la réaction des autres. Elle n'était plus trop sûre d'avoir fait le bon choix. Tout se bousculait dans sa tête. Elle était déjà la risée de sa conscience donc inutile de rajouter plus à son calvaire. Elle déglutit regardant tour à tour ses futurs compagnons.

Ce n'est pas tant la curiosité qui m'a poussé à rencontrer celui qu'on nomme le "Devin", bien que ce sentiment soit fort malgré tout. J'ose espérer qu'il m'éclaire d'avantage sur l'évolution de ma destinée tant à savoir si j'acquérais le trône qui m'est principalement destiné.

On ne pouvait réellement savoir ce qu'elle était mais cette façon de se distinguer dans sa façon de parler trahissait qu'elle était de la haute société. Après tout pourquoi se cacher ? Elle ne pouvait lutter contre sa nature. Ce n'était pas une tare et puis si l'un d'eux avait des intentions néfastes à son égard, il avait eu un petit aperçu de comment elle maniait une arme. C'était grotesque et elle le savait. Elle passerait pour quoi ? De toute façon, elle était convaincue qu'elle n'irait pas loin dans cette quête, elle serait probablement portée disparue. Elle haussa les épaules.

Ma décision est prise et quand bien même je n'ai pas ma place ici, que je ne sache pas manier les armes ni même que l'on m'ait nullement appris à me battre, je peux vous garantir que je ne serai pas un lourd fardeau.

C'était plus facile à dire qu'à confirmer. Elle n'était sûre de rien, mais espérait que l'on ne la mette de côté à cause de sa condition. Elle tenait surtout à ce que l'on la considère comme une femme, sans aucun statut d'aucune sorte. Elle releva une mèche rebelle qui lui barrait le visage et garda un visage déterminé. Il faut dire que Lothiel n'était pas du genre à être passive et pouvait se montrer coûte que coûte persuasive.
Revenir en haut Aller en bas
Livyalën

avatar

Féminin Messages : 348
Expérience : 445

Feuille de personnage
Personnage:
Âge: 69 ans
Inventaire:

MessageSujet: Re: [Quête]L'être qui savait   Sam 3 Mai 2014 - 15:46

Pendant toute cette petite bataille de grands chemins, enfin fallait-il que cela se dise, la jeune elfe eut quelque mal à ne pas sortir son épée de son fourreau, certains s'étant décidé à régler leurs comptes dans la taverne avec des armes blanches. Pour éviter un coup de chaise en pleine figure l'adolescente dut se fendre d'une roulade pour se relever non loin de deux idiots qui se tournèrent bientôt vers elle, croyant avoir une proie facile à faire plier, pour se retrouver couverts de coups de poing. C'était une joyeuse (Hum !) bagarre qui avait commencé de la plus bête des manières et qui allait sans doute terminer...

Alors qu'elle esquivait un énième coup, Liv se retourna comme bien d'autres vers la source d'un bruit particulier : une épée venant se ficher dans le bois. Le cri de l'homme qui fut cloué au mur ne tarda pas à s'ensuivre et ce fut seulement après qu'un homme d'une forte carrure prit la parole, visiblement habitué à se faire entendre. Liv ne manqua pas de remarquer la femme de poigne se tenant non loin de lui, une lame manquant à son apparat. Obéissant à l'ordre de l'humain, la grande majorité des personnes de la salle ne se fit pas prier pour sortir de l'établissement. Faisant attention à ce que la bourse que lui avait donnée son maître pour le voyage soit toujours accrochée à sa ceinture, l'elfe n’esquissa aucun geste avant que le grand gars aux nombreuses armes demande à ceux concernés par la quête du "devin" d'aller s'installer à une table et qu'il leur paye à manger et à boire. Faisant partie de ces concernés, elle alla tout simplement s'installer à la première place venue, se retrouvant assise juste devant l'humaine aux cheveux noirs. Ne montrant comme à son habitude aucune véritable émotion sur son visage et dans ses gestes, elle détailla rapidement la petite assemblée qui se trouvait là - l'humain qui devait certainement être le chef de l'expédition, son acolyte, une elfe rousse et ayant tendance à se tenir droite, et... un mage du sang qu'elle avait déjà rencontré, Anathème - avant de faire attention à celle qui rentrait tant bien que mal dans l'auberge. Celle-ci fit juste un signe de tête pour saluer tout le petit monde avant d'aller s'installer à côté de la rousse.


"Ce n'est pas tant la curiosité qui m'a poussé à rencontrer celui qu'on nomme le "Devin", bien que ce sentiment soit fort malgré tout. J'ose espérer qu'il m'éclaire d'avantage sur l'évolution de ma destinée tant à savoir si j'acquérais le trône qui m'est principalement destiné. Ma décision est prise et quand bien même je n'ai pas ma place ici, que je ne sache pas manier les armes ni même que l'on m'ait nullement appris à me battre, je peux vous garantir que je ne serai pas un lourd fardeau.

Une princesse elfe... Pas forcément la meilleure idée de le dire à tout le monde dans une ville où le mercenariat était loin d'être interdit mais Liv n'en laissa rien paraître quant à ses pensées. Après tout, peut-être avait-elle tort, elle qui ne s'y connaissait toujours pas en relations avec les autres. Quoi qu'il en soit, voyant que personne ne semblait vouloir prendre la parole, l'esclave résuma le pourquoi du comment qu'elle se trouvait là. Une chose de faite, au moins.

-Je suis venue pour avoir des réponses à mes questions."

Voilà, c'était tout. Comme elle s'en était doutée le chef de l'expédition la regarda et ce fut sans se forcer que Liv plongea son regard dans le sien : elle ne mentait aucunement, il y avait bien une question dont le devin devait avoir la réponse. Une question qui était maintenant sienne, déjà, et peut-être d'autres viendraient-elles, des questions la concernant... peut-être, elle verrait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Anathème

avatar

Masculin Messages : 80
Expérience : 185

Feuille de personnage
Personnage:
Âge: 27 ans
Inventaire:

MessageSujet: Re: [Quête]L'être qui savait   Dim 4 Mai 2014 - 13:55

Cet humain avait des capacités impressionnantes pour être parvenu à planter une brute comme un papillon avec une telle facilité. La walkyrie noiraude qui entra juste après lui asséna par ailleurs un coup si magistral à un autre bon-à-rien qu'Anathème laisse s'échapper un sifflement d'admiration. Le vide fût rapidement fait et le sorcier détourna le regard ses compagnons qui le cherchaient des yeux où qui l'enjoignaient des les rejoindre pour le chemin du retour. Un signe de la main et un clin d’œil leur firent comprendre que ce serait sans leur sorcier détesté! Convaincu désormais qu'il passerait une bonne fin de journée, l'hémomancien vint s'asseoir à la tablée préparée, empoignant le saucisson avec gourmandise.
Un rapide tour des participants lui appris que l'elfe qu'il avait rencontré des jours auparavant était du voyage. Cette nouvelle, loin de le réjouir, le fit grincer des dents: il ne l'aimait pas, toute bonne combattante qu'elle soit. A côté de ça les deux autres greluches, dont celle arrivée en retard, lui semblaient bien moins... Dangereuses? Le mot était encore trop faible. Surtout que celle qui semblait ne pas appartenir au peuple "normal" se disait incapable de manier lame ou arc. Encore une de ces dames qu'on allait devoir sauver toutes les cinq minutes et qui vous filerait un bisou sur la joue quand le monstre kidnappeur serait occis.

Mais voilà son tour de baver sa réponse à mi-mot. Comment leur dire qu'il cherchait à faire traduire un livre de la magie noire la plus horrible? Qu'il voulait faire de son corps l'arme ultime, lui qui n'était encore qu'un œuf de sorcier sombre. Son regard se plongea dans celui du "chef" d'expédition. Oui, la magie l'habitait, aucun doute n'était possible. Etait-il capable de faire le même raisonnement vis-à-vis d'Anathème? Le craindrait-il comme une créature impie ou s'en ficherait-il? Aucun risque ne devait être pris, chaque mouvement devait être observé et le livre mis en sûreté.


-"Je cherche la connaissance et je pense que ce devin pourra me l'apporter."

Et c'était la plus stricte des vérités.

Au fond de sa sacoche une légère chaleur se fit sentir, comme si le grimoire lui-même tentait de prévenir son possesseur des dangers à venir. Imagination ou action des esprits anciens qui avaient laissés une part de leur âme dans ce bouquin maudit? La question était bonne et Anathème espérait aussi que ce devin pourrait répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu

avatar

Masculin Messages : 25
Expérience : 80

MessageSujet: Re: [Quête]L'être qui savait   Mer 7 Mai 2014 - 15:25

La question fut à peine posée et l'invitation lancée que tous les individus encore présents vinrent, les uns après les autres, s'asseoir à la table du curieux duo. Mais aucun d'entre eux n'eut le temps d'entamer sa réponse avant qu'une nouvelle venue ne se décide à entrer. Jeune humaine aux cheveux clairs, elle n'avait pas vraiment l'allure d'une aventurière aguerrie. Mais elle s'assit malgré tout à leur table, lançant un bonjour timide. L'humain répondit par un hochement de tête, son visage neutre n'esquissant pas un bienvenu très rassurant. Il fallait dire que la curieuse petite assemblée était... atypique. Deux elfes pour commencer. Ils n'avaient rien contre les elfes mais l'une semblait plus être une noble dame sortant de son palais qu'une aventurière, ce qui se confirma par sa réponse longue et compliquée, qui finalement pouvait être résumée en bien peu. Du moins était-ce la pensée de celui qui les avaient invités. Quant à la seconde, le peu de mots qu'elle employa comme réponse, et ses regards scrutateurs, elle était certes plus à même de les accompagner mais avait probablement quelque chose à cacher. En plus de ces deux elfes, on pouvait trouver un humain vêtu de telle manière que son affiliation à la magie ne laissait guère de doute. Son aspect certes peu engageant témoignait pourtant d'une certaine expérience de la vie hors des bibliothèques. Et lorsqu'il affirma chercher la connaissance, le doute ne fut plus permit.
 
Ecoutant chacune des réponses sans même esquisser un hochement de tête, celui à l'origine de la question laissa le silence planer quelques instants, avant de se tourner vers la dernière venue.
 
« Je suppose que vous avez entendu le but de cette petite réunion. Et peut-être aussi ma question, mais je vais tout de même la répéter à tout hasard. Je veux savoir pourquoi vous voulez retrouver le devin. Et pas de mensonge ou d'entourloupe. »
 
Laissant la jeune femme réfléchir un court instant, il s'adressa désormais à tous ceux qui lui faisaient face.

« Parce que sans vrai motivation, c'est pas la peine de venir. »
 
Le message était clair. Il prit le temps d'attendre la réponse avant de reprendre.
 
« Bon. Vos buts sont plutôt variés, et pas vraiment dans le genre que j'attendais. Mais bon, on dit souvent qu'on fait avec ce qu'on a. Tant que vous pensez pouvoir vous en sortir, vos motivations ont l'air assez authentique pour me satisfaire. »
 
Le tavernier arriva alors avec les plats et les bières, et l'humain lui fit signe d'en ajouter un de plus. Puis il recula sur son siège.
 
« Maintenant que j'ai vos motivations, je tiens à vous prévenir d'une dernière chose. Le voyage va pas être facile. Dangereux même. Des monstres, une nature sauvage, un climat qui peut être rude, et possiblement d'autres expéditions qui nous mettrons des bâtons dans les roues. C'est pas une balade de plaisance, je veux que vous en soyez conscients. Si malgré tout ça, vous êtes encore motivés, alors je me ferais un plaisir de mener la petite troupe. Je ferais en sorte de vous équiper comme il faut pour ce voyage. Parce que là, vous êtes pas du genre à pouvoir vous en sortir, si vous permettez. »
 
Il se tourna vers le manipulateur de magie, tout en tapotant le manche d'une de ses lames.
 
« ... Et même si la magie peut vous servir, vaut mieux toujours avoir une bonne arme sur soi. Croyez-moi, j'en sais quelque chose, et je dis pas ça pour vous contrarier. »
 
Puis il engloba de nouveau l'assemblée du regard.
 
« Alors, je dois compter pour six personnes pour notre expédition, ou certains veulent se désister? »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Elena Alfgard

avatar

Féminin Messages : 94
Expérience : 60

Feuille de personnage
Personnage:
Âge: 18 ans
Inventaire:

MessageSujet: Re: [Quête]L'être qui savait   Ven 9 Mai 2014 - 14:10



Il semblait bien qu'Elena était arrivée avant même que l'assemblée ne réponde à la question de l'hôte. Elle avait seulement eu le temps d’esquisser un bonjour et de s'installer, avant que les autres n'entame une réponse chacun leur tour. Sagement, les mains sur les genoux, elle les écoutait. A fortiori, ils avaient tous des raisons bien diverses. Et elle alors, pourquoi était-elle là ? L'homme blond attendait à présent la réponse de la jeune prêtresse. Chiffonnant un bout de son pantalon, elle hésitait, de peur de dire une bêtise, ou bien que sa raison ne soit pas suffisante. Mais elle n'avait pas le choix. Soutenant le regard de l'Homme, elle répondit à son tour :

« Mes réelles motivations sont obscures... Je souhaiterai rencontrer le Devin pour qu'il réponde également à mes questions, s'exclama-t-elle en jetant un œil à l'elfe blonde, mais surtout pour qu'il me révèle l'identité de certaines... personnes, que je recherche... »

L'Homme ne semblait pas ciller quant à ses raisons, mais il tenait surtout à leur faire part des difficultés que cette quête allait entraîner. Un voyage périlleux, que ce soit par la faune ou bien la flore, attendait nos aventuriers. Une équipe singulière, dont certains semblait savoir se débrouiller, et d'autres peut-être moins.

Le tavernier arriva avec un plat en plus destiné à Elena qui était arrivée un peu plus tard que les autres. D'un hochement de tête elle le remercia et regarda son plat. Une cuisine plutôt simple et grossière, voire consistante. La religieuse n'avait pas pour habitude de manger si copieusement. Elle repoussa légèrement son assiette d'une main, avant de se servir un verre d'eau. L'alcool n'était pas dans ses habitudes non plus.

Suite à la tirade de l'Homme blond sur des équipements et à propos de la magie qu'elle maîtrisait également, une question lui chatouillait les lèvres.

« Et vous-même, monsieur... » Elle s'arrêta net et réfléchit. Elle remarqua qu'aucune présentation n'avait été faite. Tous d'illustres inconnus. Fronçant les sourcils, elle pensa à revenir sur ce point après sa première question qu'elle reprit : « Quelles sont vos motivations ? » La jeune femme était curieuse et avait devancé quiconque qui s'y interrogeait. C'est vrai, elle pensait avoir le droit de connaître celles de l'hôte puisqu'il savait à présent les leurs.

Puis, après une gorgée de son eau fraîche, elle revint sur ce qui la taraudait, tout en reposant son verre délicatement sur la table.

« Par ailleurs, je me présente : je me nomme Elena » lança-t-elle avec entrain, prenant soin de ne pas trop dévoiler ses origines, étant en cavale suite à son exile, il valait mieux ne pas trop faire parler de soi.

Elle regardait à son tour l'assemblée, petit sourire aux lèvres.

« Et me concernant, je n'ai pas peur de ce qui nous attend. Ne vous en faites pas, il n'y paraît pas de cette façon, mais je sais me rendre utile. »

Revenir en haut Aller en bas
Livyalën

avatar

Féminin Messages : 348
Expérience : 445

Feuille de personnage
Personnage:
Âge: 69 ans
Inventaire:

MessageSujet: Re: [Quête]L'être qui savait   Mar 13 Mai 2014 - 11:29

Livyalën regarda un instant l'humaine en train de parler du pourquoi elle venait à la recherche du devin. Si elle avait été un temps soit peu du style à laisser paraître ses émotions, elle aurait eu un petit sourire : ainsi elle était venue pour les mêmes raisons qu'elle, si ce n'est que les noms ne devaient pas être les mêmes et que l'humaine était sûre d'avoir des questions venant vraiment d'elle. Pourtant, ce ne fut que son (presque) éternel regard dénué d'émotions que Liv lui retourna. Seule sa position, le dos appuyé contre le dossier et une jambe repliée sur elle-même de sorte à ce que son pied soit posé sur la chaise et enfin le coude appuyé sur le genou fléchi, montrait qu'elle écoutait attentivement sans pour autant être stressée ni rien. Des assiettes et boissons furent apportées, l'adolescente n'y toucha de prime abord aucunement, jetant à peine un coup d’œil sur le contenu de l'assiette. Elle préférait écouter, d'autant plus que la question de l'humaine lui paraissait toute aussi légitime qu'intéressante : pourquoi partait-il à la recherche du devin, lui ?

Mais la réponse à cette question ne viendrait certainement pas de suite... En effet, la même humaine se présenta sous le nom d'Elena avant de répondre avec un petit sourire à la dernière question du chef d'expédition. D'ailleurs il allait falloir qu'elle y réponde elle aussi... Elena s'étant tue, Livyalën prit les devants en faisant assez rapidement passer son tour. Elle n'avait pas peur de donner son nom, vu que c'était assez insignifiant et que quoi qu'elle puisse être connue pour ses capacités martiales chez certains nobles de Méridian, son nom leur était pour la très grande majorité complètement inconnu.


"Livyalën, ou Liv si vous préférez.
Elle laissa volontairement les traits de son visage se détendre. Je suis toujours de l'expédition ; même si je n'ai pas autant de muscles que beaucoup de gens d'armes, je pense que je peux avoir mon utilité au sein de ce groupe."
Revenir en haut Aller en bas
Lothiel Nymphedeyl

avatar

Féminin Messages : 118
Expérience : 80
Localisation : Tout autour de toi telle une brise qui ne s'essouffle jamais

Feuille de personnage
Personnage:
Âge: Cent ans
Inventaire:

MessageSujet: Re: [Quête]L'être qui savait   Jeu 15 Mai 2014 - 21:06

Lothiel était visiblement celle qui avait parlé longuement pour pas grand chose. Au final, elle aurait pu opter pour quelque chose de plus sobre. Les assiettes firent place devant chacun de ceux qui était de l'expédition. Elle étudia longuement son assiette sans vraiment vouloir y toucher. Elle n'avait pas tant faim. Le gaillard reprit son discours et chaque mot résonna dans son oreille comme s'ils étaient destinés à elle. Bien sûr elle n'avait pas l'étoffe d'une héroïne ni même la prétention d'être une guerrière. Mais, il se trompait lourdement. Après tout, n'avait-elle pas réussit à affronter le malotru qui voulait se jeter sur elle des minutes auparavant ? Elle avait réussi et pouvait en être fière. La blonde prit la parole et elle l'écouta sans sourciller. Elle avait eu l'audace de lui demander à lui qu'elles étaient ses motivations. Il n'en avait peut-être pas et était simplement payé pour amener de pauvres fous devant ce Devin. Peu de choses circulaient à son sujet. Était-ce un attrape-nigaud ? Elle laissa sa question dans son esprit. Elle s'était déja faite assez remarquée comme cela. La blonde se présenta et porta un prénom tout à fait banal pour une humaine. Une humaine cependant qui malgré son gabarit et sa douceur, était déterminée à faire partie de cette expédition. Sa congénère prit la parole et se présenta également. Pour sa part, elle se contenterait de l'appeler par son prénom. Pas le diminutif qui se voulait plus intime et impersonnel. De toute façon, il était évident qu'elle n'était pas du même statut qu'elle. Elle pouvait se tromper cependant, mais dans sa façon de s'exprimer, il y avait tant d'autorité. Cela en était surprenant. À côté, elle faisait un peu tache.

Je suis Lothiel Nymphedeyl pri...

Elle se tut immédiatement et posa ses yeux sur le meneur. Elle le fixa avec intensité, mais sans sévérité toutefois.

Appelez-moi simplement Lothiel, cela suffira amplement. Je suis loin d'être belliqueuse, mais je peux vous assurer que je ne serai pas un frein dans cette opération. Je saurai mener ma barque et je ne rechignerai pas à la tâche. Cela ne me fait nullement peur. Ne prenez pas cela pour un caprice de petite fille gâtée. Je mérite tout autant ma place à vos côtés.

Elle se tut et resta droite comme un "I". Difficile de paraitre ce que l'on n'est pas. On ne pouvait la blâmer. Elle n'avait pas tort après tout, pourquoi l'empêcher d'y aller ? Elle en avait tout autant le droit. Elle ramassa son verre et le porta à sa bouche. Elle but une gorgée, mais cela était assez. C'était répugnant. Fort heureusement que l'on ne servait pas ce genre de boisson lors de mondanité en tout genre.

N'y a-t-il rien de plus approprié que cette chope inqualifiable ?

Sa demande était des plus naturelles. De l'eau lui aurait parfaitement convenu tout autant. Elle attendait qu'on se lève et que l'on se plie à sa volonté. Elle n'était plus dans son propre monde et pour prouver qu'elle avait bien sa place, elle se leva aussi légèrement qu'une plume et se dirigea vers le comptoir où elle commanda un verre d'eau. Forcément, le tavernier pouffa, mais lui servit avec amabilité. Elle le remercia gentiment et paya même son dû. Elle retourna à sa place et s'excusa. Elle ne fit plus aucune autre remarque et attendait comme les autres. C'était long comme préparation. Ils perdaient du temps à se regarder dans le blanc des yeux. C'était d'un ennui mortel. Elle se garda bien d'en faire la remarque. Elle prenait son mal en patience, mais ne serait peut-être pas si enthousiasme le moment venu...
Revenir en haut Aller en bas
Anathème

avatar

Masculin Messages : 80
Expérience : 185

Feuille de personnage
Personnage:
Âge: 27 ans
Inventaire:

MessageSujet: Re: [Quête]L'être qui savait   Mar 20 Mai 2014 - 18:14

Qu'est-ce que ce gaillard croyait? Qu'Anathème n'avait pas déjà affronté pire que quelques monstres des plaines et des bandits? Ce "chef de groupe" avait beau être un aventurier aguerri, il n'était pas pour autant au courant des ressources que pouvait déployer un hémomancien quand il s'agissait de sauver sa vie. Tout était puissance pour lui, sa souffrance créait sa force et la douleur accouchait de la mort de l'adversaire. En fait le plus gros problème pour le sorcier à cette seconde était surtout de supporter les bavardages stériles des autres membres du groupe. Chacun avait sa propre idée des questions à poser au devin... Et alors? Que lui importait les paroles vaines de quatre femelles et d'un autre homme? Ses choix, ses interrogations, voilà ce qui prévaudrait.
Mais cela a déjà été dit... Mais son avis sur l'intérêt des autres dans cette affaire été le même: ils étaient de la chair à canon, de précieux petits pions dont il aurait joie à se débarrasser si besoin se faisait sentir... La survie à tour prix.

Ah et il semblait que maintenant il lui fallait donner son nom, du moins celui sous lequel on le connaissait... Tant pis.


-"Appelez-moi Anathème. Je sais me défendre et à vrai dire j'ai l'habitude de vivre à la dure."
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu

avatar

Masculin Messages : 25
Expérience : 80

MessageSujet: Re: [Quête]L'être qui savait   Mer 21 Mai 2014 - 20:57

Alors qu'il scrutait chacun de ceux qui lui faisait face, la jeune femme à côté de lui commença à s'agiter. Il posa une main sur la table devant elle, comme pour lui faire signe de se calmer. C'est alors qu'il perçut la voix de la dernière venue, la petite blondinette, qui non contente d'être un peu insouciante, se montra carrément curieuse en demandant la motivation de celui qui se proposait de les mener. Et ce avant de se présenter le plus normalement du monde. La femme aux dagues failli se lever, mais son compagnon la maintint fermement par l'épaule, et la fit se rasseoir. Puis il écouta les déclarations de chacun des membres de la petite expédition. Chacun y allant de son petit commentaire. L'humaine blonde affirmant qu'elle n'avait pas peur de ce qui les attendait, et l'elfe avare de mots, qu'elle avait son utilité même si elle était frêle. L'elfe aux cheveux de feu entama encore une longue phrase pour dire la même chose, usant de mots compliqués, avant de se plaindre de sa chope. Elle n’avait pas dû souvent sortir de son palais celle-là. Quant à l'humain magicien, il répondit qu'il connaissait la vie à la dure. C'était probablement le plus crédible de tous.
 
Se tournant vers la dernière venue, il lui adressa un regard des plus neutres.

« Mes "motivations" ne regardent que moi. Ça peut faire égoïste mais de toute façon elles ne changeront rien à mon envie. Donc désolé, au risque d'être impoli, je vais les garder pour moi. Si ça peut vous rassurer, ça n'a rien à voir avec la recherche du pouvoir ou de la richesse.»

Puis il s'adressa à toute la troupe.

« Donc six personnes. Bon. Ca fait pas énorme, mais quelque part tant mieux. Trop nombreux, on aurait été faciles à repérer, et trop peu, on aurait eu trop de mal. »

Finissant sa chope, il se leva, lança une nouvelle pièce à l'aubergiste, puis se dirigea vers la porte, suivi de la jeune femme vêtue de cuir. Il s'arrêta sur le seuil et attendit un instant.

« Va falloir préparer les provisions, les montures, et tout ce qu'il nous faudra pour cette petite expédition. J'ai déjà pris les devants mais je vais pas tout faire moi-même. Alors finissez de manger ce qui sera votre dernier repas cuisiné avant plusieurs semaines. Prenez un bain si ça vous chante, faites connaissance. Réunissez vos petites affaires, mais prenez rien d'inutile, que le nécessaire. Pas besoin de robe de rechange, de livre de prière, de parchemin d'étude... Juste de quoi vivre, des vêtements simples, et de quoi dormir. Quand vous serez prêts, retrouvez-moi dans les écuries du bout de la rue. J'vous y attendrais. Trainez pas. On part demain matin.»

Puis il sorti, laissant le petit groupe seul dans la taverne.

*Un peu plus tard*

La petite troupe était réunie dans les écuries. Ils étaient arrivé les uns après les autres, plus ou moins chargés d'affaires plus ou moins utiles. L'homme était là, devant sept chevaux robustes, des montures de trait prévues pour tenir les longs voyages. L'une était chargée de sacs remplis, probablement leur ravitaillement. Les autres avaient au moins une sacoche de selle pleine, et des emplacements pour y pendre sacs, armes ou autres. La jeune femme vêtue de cuir était dans un coin, aiguisant une de ses lames. Quant à l'homme, il semblait un rien impatient.

« Voilà nos montures. Prenez en une, chargez là. Ce soir, on dort à l'auberge. Demain à l'aube, on part. Direction le nord-ouest Ah et pour info, avant que vous me le demandiez. J'm'appelle Daneorn. Hésitez pas à utiliser mon nom.»

Il alla alors s'asseoir sur une botte de paille. Deux couvertures étaient roulées à côté, ce qui laissait présager que Daneorn et la jeune femme allaient dormir dans un coin de l'étable. Prêts à partir aux aurores, comme promit.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Livyalën

avatar

Féminin Messages : 348
Expérience : 445

Feuille de personnage
Personnage:
Âge: 69 ans
Inventaire:

MessageSujet: Re: [Quête]L'être qui savait   Jeu 22 Mai 2014 - 19:07

La jeune elfe regardait et écouta attentivement tout ce qu'il se passait, non pas que les monologues des uns et des autres l'intéressaient mais plutôt les réactions qu'avaient le chef de ce groupe ainsi que l'humaine aux cheveux noirs. Elle remarqua sans problèmes le mouvement qu'eut cette humaine lorsque l'autre demanda quelles étaient ses motivations et quelle fut la réaction du chef. A ce moment, Livyalën vit que la jeune femme semblait facilement répondre aux ordres de l'humain au même titre qu'elle obéissait à Haldren... Était-il son maître ? Ou était-elle simplement sa garde du corps ? Ou peut-être plus... Elle n'arrivait pas à le dire, elle qui ne pouvait que se baser sur les relations qu'elle avait pu avoir au cour de sa vie, comme celles avec son cousin, son ancien maître chasseur Isarian ou encore l'étrange relation qu'elle avait avec son maître. Soit-disant, elle avait du mal à voir ce que d'autres pourraient deviner sans trop de problèmes.

Une autre chose lui sauta à l'esprit : la réponse du bonhomme. Elle qui avait tendance à partir du principe du "à charge de revanche", le fait qu'il refuse catégoriquement de répondre à une question identique à la sienne la gêna un peu. Ils partiraient sans savoir qui les mènerait et pourquoi... ce n'était pas le mieux. Mais bon, elle ferait bien avec.

Après le petit "incident" dû à la question de l'humaine blonde, l'inconnu donna plusieurs instructions, se leva ainsi celle qui devait être sa garde du corps, jeta une dernière pièce à l'aubergiste et tous deux sortirent. Livyalën jeta alors un œil à l'assemblée restante autour de la table et, ne voyant strictement rien à dire qui valait la peine d'être formulé, elle se pencha sur son assiette et goûta au met qui leur avait été offert. Pas exceptionnel, mais au moins cela avait le don de remplir son petit estomac. S'il y eut une discussion entre les différents membres du groupe, elle n'y prit aucunement part, préférant de loin être tranquille. Lorsqu'elle n'eut plus faim elle se leva de table, prit son maigre barda et alla faire une toilette. Parce que quoi que ces humains disaient, il valait mieux être propre lorsque possible que ne jamais l'être.



Les cheveux trempés cascadant son dos nu, une serviette entourant ses maigres formes, l'adolescente vérifiait qu'il ne manquait rien d'important à toutes ses affaires posées selon un ordre très précis sur le sol de la chambre. D'un côté ce qui serait constamment sur elle : une tunique de cuir souple verte s'accordant avec la nature - ce qui la rendait plus haute-elfe qu'elle ne l'était - avec de simples épaulières et brassards étant assortis au reste, ainsi qu'une paire de bottes marron, elle. Sinon il y avait ses armes ainsi qu'une gourde, c'est-à-dire une épée, un poignard, un arc et un carquois. Autrement, il y avait ce qui serait dans son sac... une cape pour la nuit et la pluie, une bourse, un peigne, une pierre à aiguiser, quelques restes de viande séchée et une corde. Si elle avait appris à se passer de la corde durant sa formation, elle avait également appris qu'en certaines situations il valait mieux en avoir une. Et comme elle ne connaissait pas le terrain qu'ils traverseraient... autant prévenir que guérir.

Ne voyant pas ce qu'elle aurait pu oublier de vraiment important, elle finit de se sécher, s'habilla et s'équipa avant de rejoindre les deux humains à l'écurie. Lorsque tout le monde fut arrivé, celui qui se présenta au final comme s'appelant Daneorn attribua à chacun un cheval sellé portant un sac plein. Et ils ne partiraient que le lendemain matin... La première chose qu'elle fit fut de faire "connaissance" avec le cheval qui lui servirait de monture puis de défaire la selle après avoir bien retenu comment il avait été réglé. Elle n'avait pas spécialement envie de le laisser avec son barda sur le dos pendant toute la nuit et savait qu'elle serait prête pour le lever du soleil. Une fois les choses remises en ordre (enfin son ordre à elle), elle gratifia juste les autres d'un signe de tête pour leur souhaiter le bonsoir et retourna à l'auberge avec toutes ses affaires. Elle dormit un peu, se leva à partir du milieu de la nuit et retourna à l'auberge bien une heure et demi avant le levé du soleil. Sans déranger ceux qui avaient dormi à l'étable, elle sella son cheval et rangea ses affaires dans les emplacements prévus pour. Une fois fini elle alla s'asseoir non loin de l'humaine qui était elle aussi réveillée. Après un petit temps de silence et avant que les autres ne soient arrivés, elle lui demanda :


"Vous ne vous êtes pas présentée hier. Puis-je connaître votre nom ? A moins que vous ne préfériez être appelée "l'humaine"..."

C'était une chose qu'elle n'avait jamais spécialement aimé depuis qu'elle était devenue esclave : qu'on l'appelle "l'elfe" au lieu de lui accorder son nom.



HRP :
 
Revenir en haut Aller en bas
Elena Alfgard

avatar

Féminin Messages : 94
Expérience : 60

Feuille de personnage
Personnage:
Âge: 18 ans
Inventaire:

MessageSujet: Re: [Quête]L'être qui savait   Sam 24 Mai 2014 - 11:20



Alors qu'elle avait posé de simples questions, légitimes à ses yeux, l'hôte ne s'était pas empressé à y répondre, et sa compagne brune avait semblé être agacée par la curiosité d'Elena. Voyant cela, et suite à la réponse de l'homme blond, elle fit la mou et opina. Elle avait compris, elle garderait ses interrogations pour elle-même dorénavant. Une fois sa choppe finie, il commença à prendre conger, en donnant quelqu'autres indications à la troupe : préparer leur voyage, et ceci commencerait par les petites affaires de chacun, et il leur donna rendez-vous à l'écurie un peu plus tard.

Un léger soupir s'échappa de la prêtresse. Cela promettait d'être un voyage des plus agréables ! Entre une elfe peu bavarde, une autre à l'opposée de sa congénère, et un homme qui faisait froid dans le dos, Elena était un peu inquiète quant à la pérennité de leur aventure. Sans parler de leur guide et de sa... sa quoi d'ailleurs ? Une amie ? Non, ils entretiendrait une drôle de relation sinon. Une garde du corps peut-être ? Ma foi, elle ne savait guère, et n'eut pas plus envie de savoir pour l'heure.

D'ailleurs, une fois ces deux-là partis, Elena lança un sourire à l'assemblée. Mais personne n'y fit vraiment attention, et l'elfe blonde prit aussitôt ses clics et ses clacs. Elena pensait qu'il était temps qu'elle en fasse de même. Laissant son assiette tout aussi pleine qu'à son arrivée, elle fit une courbette à ses nouveaux compagnons.

« Et bien... Je suppose que nous avons tous beaucoup à faire avant de retrouver notre hôte à l'écurie. Je vais suivre l'exemple de... Li... Livya... ... »

Elle bloqua sur son nom. Ces elfes et leurs noms imprononçables parfois ! Puis se remémorant sa présentation, la jeune femme décida de l'appeler par son diminutif, ainsi elle ne risquerait pas de se tromper.

« De Liv. Je vous dis donc à plus tard... »

Confuse cependant, elle baissa la tête et décampa assez vite. Elle se demandait bien pour quoi elle pouvait passer !

Ayant rejoint l'extérieur, elle s'adossa au mur de la taverne et souffla un bon coup. Levant la tête et serrant son pendentif, elle regarda le ciel. Allait-elle y arriver ? Elle faisait la forte devant ces gens, mais peut-être ne tiendrait-elle pas le choc. Et ce devin... trop de questions s’insurgèrent dans sa tête. Fermant les yeux et reprenant ses esprits, elle partit faire un tour non loin de la ville, retrouver le calme et ses esprit à l'air frais de la nature.

Finalement, après sa petite ballade, Elena rejoignit l'auberge et demanda une chambre pour s'atteler à se préparer. Dans son baluchon, elle prit quelques instruments auxquels elle tenait malgré les recommandations de l'inconnu : des parchemins et ses notes. Elle y introduisit également une cape blanche bien épaisse pour se protéger du froid le soir et/ou la nuit, et son peigne. Elle remarqua qu'elle n'avait pas grand chose pour se sustenter et qu'il faudrait qu'elle en achète auprès du tavernier, ainsi qu'une gourde. En somme, son paquetage était plutôt vide. Tant mieux, il ne fallait pas qu'elle se charge trop de toute manière, sinon elle perdrait en mobilité.

Après, la jeune magicienne prit avec elle une dague. Elle ne portait jamais d'arme en temps normal, mais depuis son épopée avec la jeune Mänche, elle avait compris que ce n'était jamais de trop. Accrochée à sa ceinture, comme pour sa maigre bourse, elle était fin prête à retrouver le couple. Quant à son accoutrement, elle voulu être à l'aise et ne prit qu'une tunique blanche, à la fois cintrée et lâche, ainsi que des bottes de marche.

Toute la petite assemblée était là, et le guide finit ''enfin'' par se présenter. Daneorn. La petite impériale fit un effort pour essayer de s'en souvenir, puis se dirigea vers le cheval qu'il lui avait préparé. Elle avait rarement vu des bêtes de cette carrure, n’ayant chevauché que sur des chevaux domestiques, ceux-là semblaient plus aptes au périlleux voyage qui les attend. Le gratifiant de quelques caresses, elle y attela ses menues affaires.

Ainsi, selon les dires du Daneorn, ils partiraient le lendemain à l'aube. Alors que lui et sa compagne, dont on ignorait encore son nom, demeurait à l'écurie pour la nuit, la jeune humaine retourna dans sa chambre, puisqu'elle l'avait déjà réservée. Courte nuit, le sommeil n'était pas au rendez-vous. Toujours autant de questions qui taraudaient l'esprit d'Elena. Et aux premiers rayons du lever de soleil, elle quitta l'auberge pour retourner à l'étable. Elle n'arriva pas la première, mais pas la dernière non plus. Les saluant avec timidité, elle se dirigea directement vers son cheval pour le préparer au départ...



Dernière édition par Elena Alfgard le Dim 25 Mai 2014 - 19:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lothiel Nymphedeyl

avatar

Féminin Messages : 118
Expérience : 80
Localisation : Tout autour de toi telle une brise qui ne s'essouffle jamais

Feuille de personnage
Personnage:
Âge: Cent ans
Inventaire:

MessageSujet: Re: [Quête]L'être qui savait   Dim 25 Mai 2014 - 12:18

Elle n'écoutait plus rien de ce qui se passait se contentant de jauger son assiette. "Il" leur avait dit que cela était sans doute leur seul repas cuisiné. Au lieu de finir affamée, elle préféra reprendre son assiette et de manger le contenu. Cela n'avait pas fière allure, mais ce n'était pas si mauvais en somme. Elle mangea en silence tandis qu'elle remarqua sans mal les départs des autres. Elle décida de rejoindre la troupe aux écuries et remarqua les montures qu'on avait prévues pour l'expédition. Rien de folichon. Ce soir, il resterait à l'auberge. Les deux énergumènes dormiraient probablement à même la paille. Lothiel, se contenterait d'une chambre. Non pas que le confort lui était très important mais elle souhaitait profiter avant tout d'un peu de solitude et elle était lasse et voulait au moins se reposer dans un bon lit. Elle prit congé et s'éclipsa en silence tandis qu'elle paya à l'aubergiste une chambre. En ouvrant, bien qu'elle savait que ce ne serait du luxe, elle remarqua que c'était assez simpliste, mais que le lit était assez confortable. Elle s'y installa et ferma les yeux. Pourtant, à son réveil, elle était désorientée. Malgré tout, elle avait passé une agréable nuit. Elle se lava avec précaution et mit un temps fou à se préparer. Il n'y avait rien d'extraordinaire dans sa tenue, mais elle se félicita d'avoir eu l'intelligence de prendre quelques tenues de rechange dans son sac. Elle portait une blouse et un pantalon assorti. Même dans une tenue masculine, elle restait belle. Elle attacha ses longs cheveux en une natte. Elle ramassa ses affaires. Son sac paraissait mince malgré ce qu'il contenait : une tenue supplémentaire, une cape, une couverture chaude et sa dague. Une fois prête, elle sortit. Elle arriva aux écuries et constata qu'elle n'était pas la dernière. Elle se dirigea vers une monture qui attendait sagement. Elle gratifia l'animal d'une caresse. Elle accrocha son baluchon. Elle remarqua la blondinette de la veille, la plus réservée du groupe et lui trouva un intérêt certain. Elle avait eu une certaine audace quand elle demanda les intentions de l'autre. Elle se pointa vers elle et caressa sa monture.

Bonjour Elena !!

Elle lui sourit tout en la rassurant. Elle ne lui voulait en aucun du mal.

J'ai apprécié votre curiosité hier. Au moins, vous n'avez pas eu peur d'avoir son petit toutou à vos trousses.

Elle désigna de la tête la brune qui accompagnait le chef de l'expédition. En ayant dit cela, un rire moqueur s'était échappé, mais elle retrouva vite son sérieux.

Prenez soin de vous surtout ! Au plaisir.

Elle retourna à sa monture et sentit que le départ allait fin sonner.
Revenir en haut Aller en bas
Anathème

avatar

Masculin Messages : 80
Expérience : 185

Feuille de personnage
Personnage:
Âge: 27 ans
Inventaire:

MessageSujet: Re: [Quête]L'être qui savait   Ven 30 Mai 2014 - 14:16

Un long voyage avec des vivres en quantité limité, du sol dur comme seul matelas, des dangers constants et une possible mésentente dans le groupe. Rien que du très classique pour Anathème. Quand on était habitué à se balader de par le monde sans le sou, accompagné du doux roucoulements des fanatiques qui vous pensaient maléfique, une épopée pour trouver un devin n'était rien de plus qu'une promenade de santé! Chacun se séparait pour retourner dans sa chambre, ses écuries, sa maison. Sentant un coup de mou, le sorcier vida d'un trait chope et assiette pour se replier ensuite vers son lit presque confortable.

L'esprit libre, insouciant, l'hémomancien entrepris de faire un récapitulatif bref de la journée. Il avait faussé compagnie à son nouvel employeur, après avoir réussi sa mission tout de même, ses compagnons devraient faire sans lui pour rentrer. Il était embarqué dans une aventure invraisemblable pour trouver un soi-disant médium capable de répondre à toutes ses questions... Quelle idiotie! Un coup de folie avait dû le traverser pour lui faire accepter un imbroglio pareil. Le goût du risque, du nouveau? La perspective de connaître mieux les secrets du grimoire? Un peu de tout sans doute. En bref cette histoire ne lui disait rien qui vaille, surtout depuis que le "chef" avait refusé d'annoncer ses intentions.
Le soleil se leva plus vite que prévu sous la ville, Anathème se leva péniblement pour rejoindre le reste du groupe, sans aucune envie de les retrouver. Comme toujours il portait ses vêtements bruns-rouges de déplacement, avec une sacoche contenant quelques vivres séchés, son grimoire, de l'or et son poignard. La tension monta quand il arriva devant son cheval après avoir sommairement salué le reste du groupe, il n'avait jamais chevauché et dû s'y reprendre à quatre fois avant de réussir à poser un pied dessus. A bout de nerfs il arrêta là pour le moment, attendant que l'heure du départ ait sonnée.
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu

avatar

Masculin Messages : 25
Expérience : 80

MessageSujet: Re: [Quête]L'être qui savait   Lun 2 Juin 2014 - 20:37

Le lendemain matin, Daneorn et sa compagne furent bien évidemment les premiers dans l’écurie. Les montures étaient harnachées et il ne manquait guère que les affaires de chacun des membres de l’expédition. L’un des chevaux comportait deux sacs modérément lourds, et une épée sur le côté. La monture du meneur de l’expédition, alors que celui de sa compagne était chargé de diverses armes légères.

La première personne à se présenter fut la jeune elfe muette. Enfin, jeune… c’était difficile à dire concernant les hauts-elfes. Ils ne vieillissaient pas comme les humains. Leur corps semblait arrêter sa croissance à un âge variable suivant les individus, mais rarement au-delà de l’aspect d’un humain d’une quarantaine d’année. A partir de là, il pouvait aussi bien avoir cinquante ou deux cents ans, physiquement il gardait le même aspect. L’elfe se dirigea vers l’une des montures qu’elle choisit pour elle-même, et la chargea en silence des affaires qu’elle avait choisies pour l’expédition. Cette tâche accomplie, elle vint s’asseoir auprès de l’humaine occupée à aiguiser sa lame. Lorsqu’elle lui demanda son nom, la pierre à aiguiser cessa de glisser sur la lame, interrompant le bruit si particulier. Sans lever le regard, l’interrogée répondit.

« Mon nom est pas très important mais puisque t’y tiens, j’m’appelle Lierna. Me d’mande pas mon nom j’en sais rien. On m’a toujours appelé comme ça. »

Puis elle reprit son travail avec calme. Après quelques coups, jugeant la lame suffisamment aiguisée, elle la rangea dans son fourreau, et en sortie une autre. Alors qu’elle s’activait sur cette nouvelle arme, sa curiosité prit le dessus.

« Et toi… qu’est c’qui peut bien t’amener là ? T’es pas comme les autres elfes, pas vrai ? »

Entre temps, Elena, Anathème et Lothiel firent leurs entrées, et chargèrent à leur tour leurs montures sous l’œil de Daneorn, lequel ne prononça pas le moindre mot. Le magicien sembla avoir quelques difficultés à tenir en selle, mais le chef du groupe ne fit pas mine de l’aider. S’il ne pouvait se débrouiller seul pour cela, inutile qu’il vienne.

Lorsque le petit groupe sembla prêt, l’humain se dirigea vers sa monture, et se hissa en selle. Chacun en fit autant, puis d’un simple geste, il donna le départ. La petite troupe sortit rapidement de la ville, et se dirigea alors vers les terres inhospitalières, et son objectif.

*****

Ils voyageaient depuis plus d’une heure, à une allure relativement tranquille. Longeant les montagnes depuis les steppes d’Akuhala, ils prenaient comme prévu la direction du nord-ouest. Leur guide menait la petite expédition, l’humaine qui l’accompagnait fermait la marche. Le temps était clément pour le moment, pas de nuage à l’horizon. Ayant jusqu’alors gardé le silence, Daneorn prit enfin la parole, d’une voix suffisamment forte pour que tous l’entendent.

« Maintenant qu’on est loin, je vais pouvoir vous en dire plus. Les expéditions pour trouver celui qu’on appelle le devin, y’en a déjà eu pleins, et certains seraient prêts à tuer pour avoir la moindre information. Et c’est ce que j’ai, des informations.  Je pense pouvoir dire plus ou moins où se trouve celui qu’on cherche. Pour commencer, va falloir suivre les montagnes pendant un ou deux jours, puis les traverser par un col. On va passer pas loin de chez les nains mais ils devraient pas nous chercher noise. Je crains plus les bestioles des montagnes. Ensuite on s’ra chez les elfes, faudra se faire discrets, ça sera l’affaire de trois quatre jours. Plein nord jusque dans les montagnes, et là on y s’ra. »

Il se tourna alors vers la petite compagnie.

« J’vous avais prévenu que le voyage serait pas simple. Maintenant vous savez par où on va passer. Attendez-vous à des nuits froides, des embûches et des bestioles sur la route. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Elena Alfgard

avatar

Féminin Messages : 94
Expérience : 60

Feuille de personnage
Personnage:
Âge: 18 ans
Inventaire:

MessageSujet: Re: [Quête]L'être qui savait   Mer 4 Juin 2014 - 23:08



La petite troupe s'était enfin mise en route. Sur le chemin, Elena restait près de l'Elfe rousse, qui avait ouvert la discussion avec elle avant leur départ. Elle semblait la plus abordable. Elle essaya à son tour de créer des liens. Mais elle ignorait quoi raconter vraiment, elle était surtout curieuse quant à leurs hôtes et aux autres personnes composant l'équipe. La prêtresse n'avait jamais vraiment côtoyé personne depuis son enfance, alors bien sûr, elle était souvent gênée dès qu'elle abordait quelqu'un, mais aussi très attentive à leurs dires.

Après une bonne heure de route, le fameux Daneorn leur adressa enfin la parole. Il donna plus d'explication à propos de la localisation du devin, du temps de voyage prévisionnel, et de ce qui risquait de les attendre sur la route. L'Impériale souhait que tout se passe bien, l'ambiance était tout de même froide, pesante, personne ne s'intéressait vraiment à qui que ce soit. Individualiste. Voilà comment on pourrait décrire chacun des membres, ça promettait !

N'osant parfois pas trop briser le silence, Elena s'occupait principalement de sa monture, caressant sa crinière gentiment pendant la marche. Parfois aussi, elle en profitait pour admirer le paysage, qui était changeant au fur et à mesure qu'ils avançaient. Puis, elle regarda les autres aventuriers, leur posant une question commune :

« Je me demandais, Lothiel, Anathème et Liv', d'où venez-vous ? Avez-vous déjà entrepris des voyages de la sorte ? »

Ce n'était pas là de la curiosité déplacé, mais un intérêt certain pour ses compagnons. Elle voulait vraiment qu'ils soient plus bavards, après tout, ils sont tous dans le même panier pour des jours à venir, alors autant essayer d'avoir une bonne ambiance, non ?

« Moi, je n'ai presque jamais voyagé, leur avoua-t-elle. Et c'est la première fois que je participe à quelque chose de la sorte. »

En fait, ça lui rappelait un peu les pèlerinages qu'elle faisait avec les religieux du Temple, mais c'était tout de même différent. Ici, personne ne se connaissait d'avant, tout le monde avait un but unique qui lui était propre, et ils pouvaient s'exprimer plus ou moins librement. Au fond, il lui tardait d'en finir. Ce n'était peut-être qu'un mythe, personne n'est jamais revenu de ce genre d'excursion, personne n'a jamais pu en témoigner. Elle espérait tout de même trouver des réponses à ses questions...

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Livyalën

avatar

Féminin Messages : 348
Expérience : 445

Feuille de personnage
Personnage:
Âge: 69 ans
Inventaire:

MessageSujet: Re: [Quête]L'être qui savait   Jeu 5 Juin 2014 - 14:58

"Mon nom est pas très important mais puisque t’y tiens, j’m’appelle Lierna. Me d’mande pas mon nom j’en sais rien. On m’a toujours appelée comme ça.

Liv la regarda, tranquillement, sans rien dire. Visiblement Elle avait juste un prénom, cela lui suffisait amplement. Elle n'avait que faire d'un nom de famille qu'elle n'utiliserait de toute façon pas ou encore de surnoms ou titres batifolants. Lierna. Simple et bien comme c'était. L'humaine reprit son travail, n'accordant aucun regard à l'elfe assise non loin d'elle, terminant d'aiguiser sa lame puis, la considérant bien comme elle était, la rangea pour pouvoir faire de même avec une autre arme. Liv, ayant déjà prodigué ces soins sur ses propres lames en fin de nuit, se contenta juste de la regarder faire, comme elle avait pu regarder le forgeron de son village faire pendant des heures et des heures, avant qu'il ne la prenne un temps sous son aile. Lierna reprit alors la parole, la curiosité venant la prendre.


-Et toi… qu’est c’qui peut bien t’amener là ? T’es pas comme les autres elfes, pas vrai ?
-C'est ce qu'ils ont toujours dit..."

Liv n'en dit pas plus, oubliant presque la première question de l'humaine. Enfin non, elle ne l'oubliait pas : la façon dont elle avait répondu à cette deuxième question avait, dans son esprit, aussi répondu à la première. S'il devait bien y avoir une question la concernant qu'elle devait poser au devin, c'était sur ce sujet : si elle n'était pas une haute-elfe - que ce soit parce qu'elle avait toujours été considérée comme différente ou parce qu'elle ne se sentait pas être de cette race - alors qu'était-elle ? Et de ce sujet, elle ne souhaitait pas en discuter avec n'importe qui. Même son maître Haldren, avec qui elle avait un lien aussi fort que particulier, n'était pas au courant de cette question existentielle qu'elle se posait depuis quelques temps déjà. Mais de toute façon il était l'heure de partir et, en voyant que les autres venaient d'arriver et qu'ils arrivaient plus ou moins bien à monter en selle, elle se leva et alla en faire de même après avoir gratifié de quelques caresses sa monture.


Le début du voyage se passa tranquillement, Livyalën ne prononçant aucune parole depuis qu'ils avaient quitté l'écurie. Au bout d'un temps indéterminé Daneorn expliqua enfin jusqu'où ils iraient, relevant le fait qu'ils devraient passer par chez les Hauts-Elfes puis chez les Nains. L'elfe ne réagit même pas à ces propos, du moins pas physiquement. Par contre elle n'avait pas une très grande envie de passer chez ceux qui l'avaient vue naître, à savoir pourquoi.


"Je me demandais, Lothiel, Anathème et Liv', d'où venez-vous ? Avez-vous déjà entrepris des voyages de la sorte ? Moi, je n'ai presque jamais voyagé, leur avoua-t-elle. Et c'est la première fois que je participe à quelque chose de la sorte."

La seule réponse qu'eut l'humaine venant de prendre la parole fut un simple regard dans lequel se trouvait la réponse mais comme personne ici ne la connaissait assez pour savoir comment lire ses "dires" sur son visage impassible, cela ressembla pour les autres à une absence totale de réponse. Dans le fond, cela ne la dérangeait pas. Et elle n'avait pas envie de se forcer à parler.
Revenir en haut Aller en bas
Lothiel Nymphedeyl

avatar

Féminin Messages : 118
Expérience : 80
Localisation : Tout autour de toi telle une brise qui ne s'essouffle jamais

Feuille de personnage
Personnage:
Âge: Cent ans
Inventaire:

MessageSujet: Re: [Quête]L'être qui savait   Mar 10 Juin 2014 - 14:02

Le voyage commença et pour sûr, il serait semé d'embûches. Lothiel était convaincue que le contraire était impossible. On racontait tant de choses à propos de ces voyages. Des disparitions qui au final finissaient par ne plus exister. C'étaient comme si les disparus n'avaient jamais existé en fin de compte. Ils marchaient à une allure raisonnable et par moment, elle parla dans une langue elfique à son cheval. Elle regrettait sa monture, mais ce cheval semblait résistant et très amical. Elle en profitait pour le flatter et surtout lui montrer qu'elle avait tout confiance en son compagnon de route. Celui qui ouvrait la marche-d'ailleurs elle en avait oublié son prénom-confirma ce qui les attendaient. Lothiel soupira et haussa les épaules. De toute manière, il était bien trop tard pour se la jouer pétochard. Elle préféra ne rien dire plutôt que paraitre comme la plus imbécile du groupe. Après tout, cela était de son plein gré.

Elle voyageait aux côtés de la blondinette qui au passage semblait ne pas aimer le silence. Mais soit, elle ne la blâmerait pas pour si peu. Elle posa une question à certains d'entre eux. Plutôt à ceux qui avaient l'audace de voyager pour rencontre ce Devin. Lothiel ne répondit rien dans l'instant présent. L'un de ses derniers voyages s'était soldé par la perte de ses parents. Elle se racla la gorge pour se donner du courage.

C'est une première ce voyage. J'espère qu'il sera enrichissant malgré les choses négatives que l'on nous a mentionnées. Pourtant, Elena j'ai du mal à croire que vous n'ayez très peu voyagé. Vous semblez être quelque peu une âme errante sans vouloir vous manquer de respect.

Elle lui décocha à la va vite un petit sourire amical bien que ce ne fût pas dans ses habitudes. Elle ne niait pas qu'elle était très sympathique, trop même. Elle était quelque peu insouciante de son point de vue. Les apparences pouvaient être trompeuses malgré tout. Elle préféra regarder le paysage qui était à ses yeux magnifique. Pour le moment, il l'était, mais cela durerait-il ? Celui qu'elle appréhendait plus dans ce voyage était l'un de ses compagnons de voyage. Cet hémomancien qui avait un pouvoir énorme. Il ne pouvait être une menace enfin mieux valait-il rester sur ses gardes. Et, cette Livyalën qui était un brin mystérieuse, qui était-elle ? Mais pour le moment, elle préféra se concentrer sur l'humaine.

D'où venez-vous Elena ?

Elle parla de sorte qu'elle soit la seule à l'entendre non pas que c'était là un crime non, juste que c'était une façon de tisser un quelconque lien. Après tout, elles pouvaient très bien échanger des mots sans être entendues par l'assemblée. Elle n'omit pas de présenter son plus beau sourire. Un sourire très aimable, cela va de soit...
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu

avatar

Masculin Messages : 25
Expérience : 80

MessageSujet: Re: [Quête]L'être qui savait   Ven 20 Juin 2014 - 11:16

Le voyage se poursuivi toutes la journée, les nouveaux "compagnons" de cette équipée discutant (ou non) entre eux pour apprendre à mieux se connaitre. Une bonne chose, selon leur guide. Même si tous et toutes n'étaient pas fait pour la nature sauvage, au moins ils sauraient ce que chacun faisait ici, et ce qu'il savait faire. Rien de pire que des gens qui partent à l'aventure en se demandant qui est celui à côté de lui... quand c'est pas à couteaux tirés. Ils cheminèrent donc, nord-ouest sans s'arrêter. Il faut dire que le temps était plutôt clément, ensoleillé sans être chaud, avec une légère brise agréable. Les steppes d'Akulaha étaient du genre plates et sans relief, et à part les montagnes à l'ouest, il n'y avait guère que quelques bosquets. Pourtant, au fil de la journée, ils s'approchèrent de forêts qui longeaient la chaine de montagne. En réalité, c'était plutôt voulu, étant donné que dormir en pleine nature et à terrain découvert n'était pas ce que Daneorn préférait. On esquive peut être les bestioles des forêts, mais les félins des steppes prennent malins plaisir à se cacher dans les hautes herbes, et sont de redoutables prédateurs. Camper à la lisière d'une forêt était un bon compromis selon lui. La forêt, bien qu'ayant un aspect un peu menaçant du fait de ses grands arbres aux branches tombantes, avait l'avantage d'être assez éparse à sa lisière. Ce qu'il fallait pour ramasser du bois sans être forcément surpris au premier buisson. En somme, l'idéal pour une nuit pas trop agitée.

La soirée s'avançait doucement. Ils avaient parcouru une distance moyenne en cette première journée. Il prévoyait de leur en faire plus le lendemain, et encore davantage le surlendemain. Il fallait augmenter la cadence, mais le premier jour, on les ménageait un peu. Stoppant la troupe, il mit pied à terre et dirigea son cheval vers la lisière des arbres. Puis se tourna vers la petite troupe.

« On campera là ce soir. On va éviter d'utiliser nos rations sèches tout de suite et plutôt utiliser la viande que j'ai prise ce matin, elle risque de pourrir plus tôt. Va falloir du monde pour dresser le campement. Pas besoin de tente, il fait bon et ça nous empêcherai de voir ce qui arrive. Contentez-vous de vos couvertures, vos armes à portée de mains et les montures bien en vue. »

Il se tourna vers sa compagne.

« Prend quelqu'un avec toi et allez chercher du bois. On va faire un petit feu. Ça fera fuir les bêtes, et à moins d'une armée dans le coin ce dont je doute, on risque pas d'attirer grand monde qui se frottera à nous. »

Elle acquiesça et fit signe à Livyalën de la suivre. C'était la plus à même de se défendre seule de ce qu'elle en jugeait alors...
Le meneur de son côté se tourna vers les trois autres.

« Va aussi falloir aller chercher de l'eau. On se déplace toujours par deux. C'est pas un ordre, juste un conseil. On sait jamais. Normalement, on devrait trouver un petit cours d'eau à quelques centaines de mètres à l'ouest. Voici quelques outres, pour ceux qui iront. Le dernier ou la dernière m'aidera à attacher les montures et les décharger. »

Sans un mot de plus, il commença à s'atteler à sa tâche.

********************************************************

Un moment plus tard, tout le monde était de retour. Le feu crépitait doucement, avec deux morceaux de viandes sur une broche de fortune. Les outres étaient emplies, les chevaux déchargés en train de brouter. Le soleil était couché mais il subsistait encore les ultimes lueurs avant la nuit. Le repas se déroulait plus ou moins bien jusqu'alors, Daneorn observant sans prononcer le moindre mot. D'un seul coup, il leva la main, puis porta un doigt à ses lèvres, faisant signe de se taire. Il n'avait probablement pas été le seul à entendre le bruit provenant des fourrés, à une vingtaine de mètres vers la forêt. Un instant de calme, puis le bruit se reproduisit à nouveaux. Il y avait quelque chose dans ce fourré, quelque chose de pas discret... Et de manifestement pas tout petit.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Elena Alfgard

avatar

Féminin Messages : 94
Expérience : 60

Feuille de personnage
Personnage:
Âge: 18 ans
Inventaire:

MessageSujet: Re: [Quête]L'être qui savait   Mar 1 Juil 2014 - 13:38



Les voilà qu'ils faisaient halte à l'orée d'une forêt. C'est ici qu'ils allaient passer la nuit, à la belle étoile. Pour la petite humaine, c'était tout nouveau. Descendant de son cheval, elle l'attacha non loin, en le soulageant de ses affaires personnelles, laissant le reste à qui souhaiterait s'en occuper. Elle regarda autour d'elle. Tout avait l'air calme. Puis, le meneur désigna les outres à remplir, leur conseillant de se mouvoir par deux. Pourquoi pas. Elena ne connaissait rien à la vie sauvage, et c'est sans rechigner qu'elle suivit le conseil de Daneorn, proposant à Lothiel de l'accompagner. Non pas qu'elle ne voulait pas être avec l'hémomancien, mais celui-ci l'effrayait un peu, il était sombre, solitaire, il n'avait dit aucun mot depuis leur départ. C'est donc tout naturellement qu'elle préférait s'associer à l'Elfe rousse, avec qui elle avait commencé à nouer des liens, si l'on peut dire.

« Vous venez avec moi Lothiel ? Je m'en vais chercher de l'eau pour nos compagnons. Et nous pourrons discuter encore un peu en chemin. » lui proposait-elle.

Quelques centaines de mètres les séparaient à peine du cours d'eau. L'eau était claire, limpide, elle semblait également bien fraîche. Y arrivant, le jeune Impériale s'agenouilla et se pencha pour remplir la première outre, en faisant attention à ne pas mouiller ses vêtements. Par la même occasion, elle reprit la parole :

« Vous savez Lothiel, j'ai vécu toute mon adolescence au sein d'un Temple. Le monde, de ce que je connais, je l'ai appris dans les livres. De plus, je n'avais jamais rencontré de pareilles créatures, sans vous offenser. Vous êtes à peu près comme les ouvrages vous décrivent. Mais encore plus complexe je dirai. »

En effet, sa maigre expérience en dehors des murs du Temple lui ont fait comprendre que ce n'était que des généralités, que les êtres vivants étaient tous différents, même lorsqu’ils appartenaient à la même race.

Une fois l'outre remplie, elle la reboucha et se releva pour la donner à la jeune femme. Elle allait réitérer ses mouvements pour la deuxième.

« Et vous, Lothiel, d'où venez-vous ? Liv' et vous-même êtes des Elfes, mais vous semblez provenir de deux mondes différents. » la questionna-t-elle à son tour.

~

Une fois leur mission achevée, les deux jeunes femmes retournèrent auprès de la troupe. La brunette et l'autre Elfe n'était pas encore revenues, alors que les hommes s'attelaient à tout préparer pour la nuit.

~

Le repas se déroulait tranquillement, plutôt dans le silence. Chacun dégustait son menu repas. D'un coup, Daneorn se leva et fit signe à la troupe de ne faire aucun bruit. Elena le regarda, étonnée. Avait-il entendu quelque chose ? Elle non en tout cas. Elle jeta un œil par-ci par-là, elle ne voyait rien. Alors, malgré la mise en garde de l'aventurier, elle demanda :

« Qu'y a t-il ? Vous... » Puis elle se tut. Cette fois, elle l'avait entendu également. Non loin de là, dans les fourrés, quelque chose s'agitait. Qu'est-ce que c'était ? La magicienne posa sa broche et se recroquevilla un peu sur elle, très peu à l'aise, en serrant son pendentif très fort de sa main gauche...

« Une bête... ? » murmura-t-elle à demi-mot.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Quête]L'être qui savait   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Quête]L'être qui savait
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Jay Hiria celui qui savait parler aux animaux
» ParaSky, l'aigle qui ne savait pas voler (terminé)
» LE VIEUX PROF QUI SAVAIT.....
» VOLDEMORT SI TU SAVAIS TES HORCRUXES TES HORCRUXES VOLDEMORT SI TU SAVAIS TES HORCRUXES OU ON SE LES METS !!!!
» On ne se serait pas déjà croiser quelques parts ? [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nûmendor :: Le Sud :: Terres Neutres :: Eroda-
Sauter vers: