AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pour comprendre l'elfe sale [PV Fineldor Elwëndrion]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lorillë Fan

avatar

Féminin Messages : 47
Expérience : 95

Feuille de personnage
Personnage:
Âge: 67 ans
Inventaire:

MessageSujet: Pour comprendre l'elfe sale [PV Fineldor Elwëndrion]   Jeu 3 Avr 2014 - 17:35

Si la bibliothèque du conseiller royal était ouverte à tous, on y croisait cependant relativement le même type de personnes : elfe.
C'est pourquoi, quand un matin elle passa la porte, Lorillë fit sensation. Et pas forcément dans le bon sens du terme.

Elle était tellement petite. Elle n'était tellement pas elfe. On aurait une petite elfonne aux cheveux à moitié sec qui, non content de laisser des gouttes sur le sol, trempait le dos de sa robe. Déjà qu'elle n'était pas de grande qualité cette robe. La délicieuse créature avait l'air d'une parfaite sauvageonne.
Et elle venait dans une bibliothèque !
Cela dérangeait. Allait-elle tremper les livres ô combien précieux et les ruiner ? Pourtant elle semblait faire attention. On ne pouvait s'empêcher de la suivre des yeux avec inquiétude.
Après avoir consulté le registre de la bibliothèque, elle s'en alla dans les étagères, marcha à petits pas impressionnés jusqu'à la section qui parlait des différents royaumes. Malheureusement, celui dont lui avait parlé le libraire en lui disant qu'elle pourrait le trouver ici était trop haut.
Beaucoup trop haut pour sa petite taille.

Pourtant elle essaya quand même de s'en saisir. Sur la pointe des pieds, le bras tendu en direction de l'objet convoité, le visage portant une expression d'intense concentration, un bout de langue dépensant d'entre ses lèvres serrées, elle tenta de l'attraper.
Revenir en haut Aller en bas
Fineldor Elwëndrion

avatar

Masculin Messages : 332
Expérience : 340
Age : 29
Localisation : Vers Marseille

Feuille de personnage
Personnage:
Âge: 185 ans
Inventaire:

MessageSujet: Re: Pour comprendre l'elfe sale [PV Fineldor Elwëndrion]   Mar 8 Avr 2014 - 18:12

Une journée comme bien d'autres. Une journée chargée, à n'en pas douter. Des affaires urgentes concernant la cité. Des documents à signer, des dignitaires à rencontrer. Il eut été trop long d'évoquer les tâches qui l’attendaient. Non qu'il fut las ou contrarié de ces tâches: il s'avait qu'il devait les accomplir. Pour le bien des siens. Parce que c'était son rôle, et qu'il le devait, tout simplement. Mais au milieu de tout cela, il avait trouvé le temps pour des choses plus personnelles. Ce n'était guère un secret: Fineldor Elwëndrion, conseiller princier et prétendant au titre de prince de Fildor, avait un très grand intérêt pour les livres, et les connaissances et savoirs qu'ils renfermaient. Aussi s'enquérait-il parfois de quelques missions ou négociations concernant l'acquisition de nouveaux ouvrages pour sa propre bibliothèque.

En ce jour, il devait rencontrer l'une de ses conseillères, Feraliwë Alandeniën, une elfe un peu plus jeune que lui, habile négociatrice et aussi intéressée par le savoir que lui. Elle revenait d'une mission dans les terres neutres, où un petit seigneur local avait accepté de céder une partie des livres de sa bibliothèque, notamment ceux concernant les autres peuples et l'histoire de son propre royaume, contre de l'argent. Les seigneurs humains avaient toujours vu l'argent comme bien plus important que le reste, et c'était bien l'un des points sur lesquels Fineldor les méprisaient au plus haut point. Aucun sen de la valeur des choses, seuls l'argent et le pouvoir comptaient à leurs yeux, quelque soient les moyens utilisés pour les acquérir.

Feraliwë étaient revenue la veille assez tardivement. Escorté de quelques soldats, elle était revenue avec plusieurs ouvrages, moins que prévu malheureusement. Lorsque Fineldor se présenta dans la bibliothèque pour la rencontrer, elle était assise devant une table sur laquelle six gros volumes étaient posés. S'asseyant face à elle, le conseiller haussa un sourcil.

« Est-ce tout?»

La tête basse, Feraliwë acquiesça.

« Malheureusement, oui. Le seigneur humain n'a pas voulu en donner plus pour le moment, prétextant qu'il lui fallait réfléchir. En revanche, il n'a pas réfléchi longtemps pour s'emparer de votre argent...»

Fineldor soupira.

« Ces humains... Ils ne comprennent décidément rien à rien. S'il savait que certaines tractations commerciales actuelles qu'il mène dépendent de moi et de certains de mes collègues, il aurait réfléchi à deux fois. Enfin, ce sera un moyen de récupérer une partie de ce qu'il m'a dérobé. Allons déjà ranger ces précieux ouvrages à leur place. Vous m'accompagnez?»

Les deux hauts-elfes se levèrent en même temps, et accompagné d'un des pages de la maison, ils se rendirent jusqu'aux rayonnages traitants de l'histoire des peuples. Quelle ne fut pas leur surprise de contempler une jeune personne, ressemblant à une elfe, mais plus petite, les cheveux légèrement humides et mal coiffés, une robe simple trempée par sa chevelure. La jeunette était dressée sur la pointe des pieds, le visage concentré sur un ouvrage manifestement trop haut pour elle. Feraliwë eut un petit rire amusé. Ce à quoi Fineldor lui répondit par un haussement de sourcil, avant de s'avancer. Sa longue robe grise flottait légèrement derrière lui lorsqu'il saisit l'ouvrage tant convoité sous les yeux de la jeune lectrice, avant de le lui tendre.

« Bonjour, jeune enfant. Il semblerait que c'est ce que tu souhaitais attraper, n'est-ce pas? Tiens... toutefois, je suis surpris qu'on t'ai laissé entrer malgré l'humidité de ta chevelure. Puis-je savoir d'où tu viens, car je n'ai pas souvenir de t'avoir déjà vu ici.»

Malgré l'aspect majestueux du haut-elfe, sa voix s'était faite douce et rassurante, afin de ne pas apeurer sa petite interlocutrice. Après tout, la bibliothèque était libre d'accès à tous ceux dépourvus de mauvaises intentions...
Revenir en haut Aller en bas
Lorillë Fan

avatar

Féminin Messages : 47
Expérience : 95

Feuille de personnage
Personnage:
Âge: 67 ans
Inventaire:

MessageSujet: Re: Pour comprendre l'elfe sale [PV Fineldor Elwëndrion]   Jeu 10 Avr 2014 - 11:22

Elle n’entendit pas le rire de la nis, ni les pas du nêr qui s’avançait. Elle était particulièrement concentrée après tout. Sans compter, qu’il ne s’agissait pas d’informations importantes pour elle momentanément. Lessien lui avait assuré que le propriétaire de la bibliothèque aimait bien sa race. Du coup, elle se sentait assez en sécurité pour ne pas trop faire attention aux autres personnes présentes.
Par contre, Lorillë remarqua très bien la main se saisissant de son ouvrage. Mais c’était son livre ! Il n’avait pas le droit de le lui prendre ! Elle l’avait vu la première ! Elle gonfla les joues, prête à protester violemment pour qu’il lui rende, quand l’elfe le lui tendit. Elle le regarda d’un air interdit avant de récupérer le livre en faisant attention à ne pas le mouiller.
Tandis qu’il parlait, elle le détailla vraiment. Ses yeux sautèrent sur les cheveux châtains mais elle préféra vite changer de centre d’attention. En effet, ils avaient l’air si doux, qu’elle aurait adoré les toucher pour le vérifier. Cependant, la naïade réalisait que ça n’était pas vraiment le bon comportement à adopter. Son regard se perdit dans les orbes émeraude un peu trop longtemps. Mais qu’il avait de beaux yeux. Bon tous les elfes qu’elle avait vu, sauf la sale, étaient très beau mais les yeux de celui fit lui rappelait le feuillage de l’arbre d’une dryade qu’elle avait connu dans son enfance. Plein de bons souvenirs lui revenaient à l’esprit.
C’est à ce moment-là qu’elle se rendit compte qu’elle le fixait la bouche ouverte. Elle entreprit donc de la refermer et de lui faire un sourire plein de dents.


Je ne suis pas une enfant, monsieur, mais une naïade. Je suis désolée pour mes cheveux mais ma recherche était très urgente. Du coup, je n’ai pas attendu de sécher.

S’il connaissait un peu son peuple, il pourrait avoir une vague idée de sa tranche d’âge avec cette indication.

Puis remarquant l’autre elfe qui l’accompagnait, elle lui adressa également un grand sourire additionné à un « Bonjour » particulièrement joyeux.
Revenir en haut Aller en bas
Fineldor Elwëndrion

avatar

Masculin Messages : 332
Expérience : 340
Age : 29
Localisation : Vers Marseille

Feuille de personnage
Personnage:
Âge: 185 ans
Inventaire:

MessageSujet: Re: Pour comprendre l'elfe sale [PV Fineldor Elwëndrion]   Ven 11 Avr 2014 - 19:46

La réaction de la jeune enfant fut des plus amusantes. Ayant tout d'abord fait mine de protester violemment, probablement contre le fait qu'on lui dérobe l'ouvrage qu'elle souhaitait lire, elle se ravisa lorsqu'elle se vit face au haut-elfe lui tendant ledit ouvrage. Elle se mit à le contempler. Contempler, c'était bien le mot, restant bouche bée sans qu'il puisse se l'expliquer. Etait-ce la première fois qu'elle voyait un seigneur comme lui? Leurs regards se croisèrent un moment, celui de la petite elfe sondant celle du seigneur, comme si elle cherchait à comprendre et contempler. Lorsqu'elle reprit ses esprits après quelques instants, elle se ravisa avant de lui adresser un joli sourire des plus sincères.

Je ne suis pas une enfant, monsieur, mais une naïade. Je suis désolée pour mes cheveux mais ma recherche était très urgente. Du coup, je n’ai pas attendu de sécher.

Une naïade? Voilà qui explique bien des choses en effet. Fineldor était très accoutumé au peuple des naïades. Il avait eu de nombreuses fois affaire avec elles, avait même rencontré leur reine et plusieurs de ses filles. Il servait d'ambassadeur au nom de Fildor auprès de leur peuple. En fait, c'était probablement le peuple avec lequel il s'entendait le mieux hormis le sien, et à égal avec les dryades. Deux peuples plutôt pacifiques, ne cherchant ni guerre, ni intrigue, vivant de ce que leur offrait la terre ou les eaux. Mais les naïades vivant dans le lac qui bordait sa demeure, il les côtoyait très souvent. Aussi ne fut-il pas étonné d'en voir une dans la cité. Mais dans sa bibliothèque en revanche...
La petite naïade adressa un "bonjour" sincère à Feraliwë, laquelle lui répondit elle aussi avec le sourire. Tout comme le seigneur, elle appréciait les naïades, qui au fond avaient un certain nombre de points en communs avec les hauts-elfes, et à priori aucun sujet de discorde. Quant à Fineldor, il adressa un léger salut de la tête.

« Une naïade? Oui je connais bien ton peuple, j'ai maintes fois côtoyé certaines de tes semblables, et je suis même une sorte d'ambassadeur auprès des tiennes. Ne t'inquiète pas pour les cheveux, tu n'as endommagé aucun ouvrage pour l'instant, et je doute que ce soit dans ton intention, n'est-ce pas?»

Faisant signe à sa petite invitée de le suivre, il se dirigea vers une table de lecture non loin, et l'invita à prendre place. Feraliwë s'assit à côté de son seigneur, posant ses ouvrages sur la table.

« Cependant, si voir une naïade dans cette cité ne me surprend guère, en voir une s'intéresser aux ouvrages l'est davantage.»

Cette phrase s'accompagna d'un petit sourire. Puis il secoua la tête avant de reprendre.

« Mais je manque décidément à tous mes devoirs. Je me présente: Fineldor Elwëndrion, membre du conseil princier, seigneur chez les hauts-elfes... et propriétaire de cette demeure et de cette bibliothèque. Voici Feraliwë Alandeniën, l'une de mes proches conseillères qui m'aide dans la recherche de mes ouvrages.»


La haut-elfe salua de nouveau la naïade.

« Comme je le disais je suis étonné de la présence d'une naïade ici, j'ignorais qu'elles s'intéressaient à la lecture et au savoir... Peut-être, si cela n’est pas impoli, puis je savoir d’où te viens cette passion ?»


Dernière édition par Fineldor Elwëndrion le Dim 13 Avr 2014 - 21:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lorillë Fan

avatar

Féminin Messages : 47
Expérience : 95

Feuille de personnage
Personnage:
Âge: 67 ans
Inventaire:

MessageSujet: Re: Pour comprendre l'elfe sale [PV Fineldor Elwëndrion]   Sam 12 Avr 2014 - 16:15

L'autre nis avait un joli sourire. Elle aimait bien les gens avec de jolis sourires. Surtout quand ils étaient sincères. C'était décidé, elle l'appellerait « Sourire ». C'était simple mais Lorillë ne faisait jamais compliqué dans ses surnoms. De manière générale, elle n'était pas bien compliquée.
Mais pour l'heure, on lui parlait. Aussi, la petite naïade reporta son regard dans celui - magnifique l'avait-elle dit ? - du nêr qui lui parlait. Un ambassadeur ? Auprès de son peuple ? Il devait être important alors. Et elle n'était qu'une naïade parmi tant d'autres. Peut-être même avait-il rencontré ses princesses ! Il gagnait en intérêt au fil des minutes qui s’égrenaient.


Non ! Bien sûr que non ! Si je les abîmais, je ne pourrais plus les lire ensuite.

Élémentaire mon cher.

Elle suivit donc le haut-elfe aussi vite qu'elle le pouvait. C'était d'ailleurs assez adorable à regarder quand on y pensait. Pour une enjambée de Fineldor, la naïade en effectuait deux voire deux et demi. Cela lui donnait un rythme qui semblait précipité alors qu'au final, elle n'allait pas si vite que ça.
Arrivée à la table de lecture, elle se hissa sur le fauteuil à la manière d'une enfant. Une fois installée, elle posa d'abord le livre sur la table devant elle avant de ramener ses cheveux sur le devant pour qu'ils ne mouillent pas le bois du fauteuil.
Cependant, elle rencontra un petit problème. Elle aurait du mal à lire dans cette position. Aussi se redressa-t-elle pour se mettre sur les genoux (sur la chaise, oui). Là elle avait un peu de hauteur par rapport à sa lecture : ça serait parfait.

Reportant son regard sur le nêr, elle sourit presque automatiquement en réponse à celui qu'il lui avait adressé. Lui aussi souriait beaucoup. Mais le surnom était déjà pris. Comment allait-elle l'appeler du coup ? Ses yeux lui rappelaient la forêt... Eryn ! Oui, c'est comme ça qu'on disait forêt dans la langue des elfes. Elle l'appellerait donc Eryn. Ça lui irait bien, décida-t-elle.
Mais, en entendant la suite des propos d'Eryn, elle se dit qu'elle ne le ferait peut-être que dans sa tête. Visiblement il était l'équivalent de ses princesses... Un prince donc au masculin. Oui, on disait un prince. Pourtant il disait n'être qu'un conseiller princier. Et un seigneur ! Elle s'embrouillait. Prince serait plus simple. Prince Eryn !
Et Sourire était une conseillère ! Décidément, cela faisait beaucoup de gens important dans la même journée.
Tant de choses à raconter à Lessien.

De nouveau, sa petite bouche s'était ouverte en un « o » parfait. Bien vite, elle la referma et ses pommettes rosirent d'embarras. Sa maman ne lui avait pas vraiment enseigné comment se tenir dans le monde. Comment s'adressait-on à un prince ? Elle ne l'avait pas salué comme il fallait ! Est-ce qu'elle allait avoir des soucis ?
Mais toutes ses interrogations étaient un peu trop compliquées pour elle. Surtout quand elle devait suivre une conversation en même temps. Aussi décida-t-elle de faire comme d'habitude. Sauf pour le surnom ! Elle ne l'appellerait pas par son surnom.


Je ne sais pas vraiment si nous nous intéressons à ça. Moi, j'aime bien. Maman disait que je tiens ça de mon papa.

Oui son langage était encore enfantin par bien des aspects. Lorillë commençait certes à connaître beaucoup de vocabulaire par ses lectures mais n'avait pas l'éducation pour savoir quand employer telle ou telle expression.

Normalement je vais lire chez Lessien mais là, il n'avait pas ce dont j'avais besoin alors il m'a conseillé de venir ici.

Comment ça ils ne connaissaient pas Lessien ?! Pourtant c'était l'un des points de repère de la naïade dans Karreliën.
Revenir en haut Aller en bas
Fineldor Elwëndrion

avatar

Masculin Messages : 332
Expérience : 340
Age : 29
Localisation : Vers Marseille

Feuille de personnage
Personnage:
Âge: 185 ans
Inventaire:

MessageSujet: Re: Pour comprendre l'elfe sale [PV Fineldor Elwëndrion]   Dim 13 Avr 2014 - 21:48

La petite naïade acquiesça sur le fait qu'elle n'avait nullement l'intention d'endommager les ouvrages. Comme elle l'avait si bien fait remarquer, il est beaucoup plus compliqué de lire un ouvrage imbibé d'eau. Lorsque le haut-elfe l'invita jusqu'à la table de lecture, elle le suivi tant bien que mal, trottinant pour ne pas se faire distancer. Et lorsqu'ils parvinrent aux sièges destinés normalement à des hauts-elfes, elle dut se redresser un peu pour ne pas paraitre trop basse. Fineldor eut un petit sourire désolé: il n'avait pas vraiment prévu cela, et la position n’était probablement pas très confortable. L'observant ramener ses cheveux humide en une natte qui éviterait de mouiller ouvrage et chaise, il espérait qu'elle ne tiendrait pas rigueur de ce petit aléa. Il tenait beaucoup à la qualité de son hospitalité.

Lorsqu'il se présenta ainsi que Feraliwë, la jeune naïade commença tout d'abord par leur sourire. Puis son visage devint de plus étonné, jusqu'au retour de cette bouche bée, signe qu'elle ne s'attendait guère à cela. La conseillère ne put retenir un petit rire, et Fineldor lui répondit avec un regard faussement réprobateur. Au fond, lui aussi avait souri face à une telle réaction. La naïade referma la bouche et se mit à rosir. Amusant, et tellement touchant.

«J'imagine que tu ne t'attendais guère à te retrouver en notre présence. Mais ne t'inquiète pas, je ne me formalise guère du protocole avec celles de ton peuple, tu peux donc parler librement et oublier mon rang. Considère moi comme celui qui t'accueille, simplement.»

La phrase fut accompagnée d'un petit sourire réconfortant, pour rassurer son invitée. Laquelle expliqua que sa curiosité des livres n'était en effet pas le propre de son peuple. Cela il le savait. Il avait souvent côtoyé les naïades, et elles n'avaient jamais montré de véritable intérêt pour les livres, sauf si cela s'avérait réellement nécessaire. Apparemment, d'après la jeune enfant, cet attrait lui venait de son père. Les naïades étant toutes des femmes, elles devaient pour se reproduire, s'accoupler avec des humains. Fineldor n'avait jamais vu cela d'un très bon œil, mais elles n'avaient pas le choix, et c'était nécessaire pour leur survie. Tant que les humains ne leurs nuisaient pas. En tout cas le langage de la petite invitée confirmait bien son jeune age. Un langage un peu enfantin, parlant de son "papa" et de sa "maman". Ce qui la rendait d'autant plus touchante, et accentua le sourire du haut-elfe.

Normalement je vais lire chez Lessien mais là, il n'avait pas ce dont j'avais besoin alors il m'a conseillé de venir ici.

Fineldor haussa d'un sourcil. Lessien? Qui était-ce? Il consulta sa conseillère du regard, laquelle hocha négativement de la tête. Lessien... se penchant un peu en avant, il posa la question évidente.

«Je suis désolé mais je crains de ne pas connaitre ce Lessien dont tu nous parles. Est-ce l'un des nôtres? Enfin en tous les cas il t'a très probablement bien orienté. Si ce n'est pas indiscret, je peux savoir ce que tu recherches? Oh ce n'est pas que de la curiosité, c'est aussi parce que je connais chaque ouvrage de ma bibliothèque, son emplacement et le gros de son contenu. Pas par cœur, mais assez pour savoir de quoi il parle, donc je pourrais peut être t'aider?»

Lessien. Ce nom lui trottait dans la tête, sans qu'il ne puisse mettre le doigt sur la personne a qui le rattacher.
Revenir en haut Aller en bas
Lorillë Fan

avatar

Féminin Messages : 47
Expérience : 95

Feuille de personnage
Personnage:
Âge: 67 ans
Inventaire:

MessageSujet: Re: Pour comprendre l'elfe sale [PV Fineldor Elwëndrion]   Mar 13 Mai 2014 - 15:23

Lorillë n'avait pas vraiment remarqué le sourire désolé de son hôte. Elle se trouvait bien installée comme ça. Bon, elle ne pourrait pas passer des heures dans cette position mais pour l'instant ça allait. Bien sûr, un gros coussin un peu rembourré aurait été l'idéal mais bon, on ne pouvait pas tout avoir. Alors elle se contentait de ce qu'elle avait.

Elle hocha la tête quand il l'invita à ne pas s'embarrasser du protocole, heureuse. Heureuse oui, après tout elle n'y connaissait rien. Encore une chose à apprendre. Il faudrait qu'elle demande à quelqu'un de lui enseigner. Lessien ? Pas Eryn en tout cas. Il n'avait sûrement pas le temps pour ses choses-là.
Elle mit du temps à le réaliser mais elle finit par se rendre compte, à ses paroles, qu'il avait déjà dû rencontrer l'une des siennes. Avait-il rencontré l'une de ses princesses ? Ça serait formidable qu'il lui en parle. D'ailleurs ses yeux se mirent à pétiller rien qu'à l'idée.

Quand il reprit encore la parole, se fut pour lui parler de Lessien. Il ne le connaissait pas ? Pourtant avec tous ces livres, il avait bien dû aller au moins une fois dans sa librairie ! Non ?


C'est l'un des vôtres oui, fit-elle en rejoignant ses petites mains devant elle, il tient une librairie ici. La première dans laquelle je suis entrée en arrivant ! Il a été très gentil avec moi. Il ne m'a pas regardé comme certains elfes peuvent le faire. Je ne sais pas pourquoi ils font ça d'ailleurs. On dirait qu'ils ont mangé des fruits gâtés.

Elle lui sourit, pleine d'innocence. Visiblement, les marques de rejet ne la touchaient pas vraiment. Pas pour l'instant en tout cas.
Ne se méfiant absolument de l'elfe aux superbes yeux devant elle, la petite naïade continua tranquillement.


J'ai rencontré une elfe l'autre jour... De l'autre côté du lac. Elle était toute sale. Je n'ai jamais vu une elfe aussi sale ! Et elle était en train d'essayer de faire disparaître la crasse de sa peau mais ce n'était pas un grand succès. Et ses vêtements n'étaient pas mieux ! Et son corps ! Elle était couverte de cicatrices ! Et pour elle, ça semblait normal !
Elle m'a dit qu'elle venait de l'est et que si je ne connaissais pas, il valait mieux que je n'y aille pas. Et comme je vais devoir aller chez les humains à un moment ou à un autre, je me suis demandée ce qu'il y avait d'aussi horrible là-bas à l'est. J'ai voulu demander à Lessien d'abord mais il a fini par craquer et me dire de venir regarder ici.


Bon, la vérité était qu'il avait craqué quand il l'avait découverte ensevelie sous les livres qu'elle venait de faire tomber en cherchant des renseignements sur ce sujet. Il avait eu peur pour elle, le pauvre Lessien.
Revenir en haut Aller en bas
Fineldor Elwëndrion

avatar

Masculin Messages : 332
Expérience : 340
Age : 29
Localisation : Vers Marseille

Feuille de personnage
Personnage:
Âge: 185 ans
Inventaire:

MessageSujet: Re: Pour comprendre l'elfe sale [PV Fineldor Elwëndrion]   Ven 23 Mai 2014 - 13:52

Alors qu'il s'entretenait avec la petite naïade, Fineldor pu remarquer un bref instant où le regard innocent se mit à pétiller d'intérêt, sans qu'il ne sache déterminer pourquoi ni à quel sujet. Il ne s'en formalisa pas. Lorsque la discussion en vint à l'identité de celle qu'elle appelait "Lessien", elle confirma qu'il s'agissait d'un haut-elfe. Un bibliothécaire, d'après elle. Il en connaissait un certain nombre. En revanche, un haut-elfe susceptible d'accueillir une naïade sans s'étonner ni la regarder de haut, tout en étant bibliothécaire, il n'y en avait pas beaucoup. Il pensait même voir de qui il s'agissait, et s'en assurerait en temps voulu. En tous les cas, la petite naïade ne semblait pas comprendre les regards des elfes vis à vis d'elle. D'après elle, on aurait dit «qu'ils ont mangé des fruits gâtés». Touchant d'innocence.

Et puis elle parla d'une elfe. De l'autre côté du lac. Elle la décrivait comme sale et couverte de cicatrices, des vêtements en mauvais état. Et qui disait venir de l'est. De l'est? Les royaumes humains? Des terres neutres, des terres sombres? Qu'est-ce qu'une haute-elfe dans un tel état pouvait avoir fait à l'est. A moins qu'elle ne fut tombée dans une embuscade. Le visage se referma un peu, traduisant son inquiétude. Il avait toujours veillé à la sécurité des siens. Qu'une elfe puisse être attaquée sur les terres de la principauté de Fildor par qui que ce soit lui était intolérable. Il se tourna vers Feraliwë. Laquelle hocha la tête avant la moindre parole, se leva et s'excusa avant de sortir d'un pas rapide. Fineldor se tourna alors à nouveau vers son invitée.

«Ne t'inquiète pas, elle reviendra vite. C'est simplement que cette histoire d'elfe m'inquiète, peut être l'une des miennes est-elle tombée dans un piège, et je tiens à m'en assurer. Je me sens responsable de mes frères et soeurs sur ces terres, aussi dois-je vérifier si personne ne lui a fait de mal.»

Puis il reprit son sourire, comme pour changer de sujet et ne pas tourmenter la si jeune naïade, qui ne devait certainement pas saisir de quel type de piège il pouvait bien s'agir. Après tout, peut-être se trompait-il. Il l'espérait en tout cas.

«Tu disais vouloir te documenter sur l'est? Mais tu sais, l'est, c'est très grand. Il y a beaucoup de terres, de villes, de lacs, de rivières, de royaumes vers l'est. Plus qu'à l'ouest d'ailleurs. Mais apparemment, ce sont les humains qui t'intéressent, c'est ça? Est-ce que l'on t'a déjà un peu expliqué comment les humains étaient organisés? Si ce n'est pas le cas, je pense avoir le temps de t'expliquer simplement, puis nous irons chercher quelques livres intéressants pour toi, qu'en dis-tu?»


Il avait déjà plusieurs ouvrages en tête, sur la géographie, l'histoire, les peuples, les mœurs et coutumes. Mais éviter à tout prix les récits de politique compliqués. Ce serait une bonne occasion pour lui de se détendre. Les naïades avaient ce don de pouvoir se détacher de tout l'environnement politique de la majorité des autres peuples, et d'ainsi pouvoir le sortir un peu de ses problèmes.
Revenir en haut Aller en bas
Lorillë Fan

avatar

Féminin Messages : 47
Expérience : 95

Feuille de personnage
Personnage:
Âge: 67 ans
Inventaire:

MessageSujet: Re: Pour comprendre l'elfe sale [PV Fineldor Elwëndrion]   Sam 26 Juil 2014 - 23:52

La petite naïade regarda l’échange silencieux qui s’effectua entre les deux elfes. Bien qu’elle n’éprouvât pas vraiment de l’inquiétude à l’égard du départ de la femme, elle apprécia les paroles de Prince Eryn. Tant parce qu’il s’assurait de son bien-être à elle en quelques mots mais aussi parce qu’il semblait veiller sur les siens. Elle se disait qu’il aurait été agréable de naître haut-elfe pour le servir. Et son sourire était vraiment très rassurant. Elle y répondit sans réfléchir avec son regard rêveur planté dans les orbes verts du nêr.
Elle avait envie de se trouver un humain qui lui ressemblerait quand il lui faudrait avoir un enfant. Il devrait avoir sa gentillesse et son respect pour les siens et les naïades également. Inconsciemment, elle hocha la tête comme pour affirmer sa décision.

Lorillë se reconcentra cependant sur ce qu’il lui disait et ses yeux pétillèrent de nouveau. Il se proposait de l’aider. Il était vraiment merveilleux. Il devait pourtant être terriblement occupé s’il était un seigneur. Mais il s’arrêtait pour s’occuper d’elle. Prince Eryn était parfait et elle était terriblement contente de l’avoir rencontré. Lessien n’avait vraiment pas fini d’entendre parler de lui. La future fille de Lorillë non plus. Et à peu près chaque personne qu’elle croiserait risquait d’entendre parler de la bonté du nêr désormais. Les pauvres. Le pauvre aussi… Peut-être.


Aujourd’hui j’étais surtout intéressée par l’endroit d’où venait l’elfe sale et j’ai cru comprendre qu’elle ne venait pas des lieux où les humains vivent. Mais oui, j’ai besoin d’en apprendre plus sur les humains afin de mieux comprendre comment agir avec eux et trouver le meilleur partenaire.

Malgré son désir d’en savoir plus sur ce qu’il pouvait avoir à lui dire, la petite naïade était étonnamment sérieuse dans ses propos. Il en déduirait peut-être qu’elle avait commencé à ressentir cette envie, ce besoin, de donner vie à une fille et d’assurer la pérennité de sa race. Cela restait cependant peu prononcer.

J’aimerais beaucoup entendre que ce que vous avez à en dire. Si ça ne vous prend pas trop de temps !

Et elle lui fit des yeux ! Si elle avait connu les chats, elle aurait dit des yeux de chat. Le but était juste d’attendrir Eryn pour qu’il s’occupe d’elle plus longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Fineldor Elwëndrion

avatar

Masculin Messages : 332
Expérience : 340
Age : 29
Localisation : Vers Marseille

Feuille de personnage
Personnage:
Âge: 185 ans
Inventaire:

MessageSujet: Re: Pour comprendre l'elfe sale [PV Fineldor Elwëndrion]   Jeu 31 Juil 2014 - 15:00

Apparemment la petite naïade accepta sans hésitation l'explication du seigneur quant au départ précipité de sa conseillère. Et elle ne chercha pas à en savoir davantage. Lorsqu'elle évoqua de nouveau sa rencontre plus tôt dans la journée avec l'elfe, elle parla d'un endroit où "il n'y avait pas d'humains". Pas d'humains? A l'est? Fineldor se mit à réfléchir quelques instants. Etant donné leur position, il ne pouvait pas s'agir d'un des peuples des forêts, ou des nains. Si ce n'était pas les humains... Il ne restait que deux autres possibilités à l'est: soit il s'agissait de terres désertiques, soit des terres des sombres. A vrai dire, les deux possibilités étaient inquiétantes. Il fit signe à l'un des elfes présents autour de lui, sans trop se soucier de son activité, et lui murmura d'aller recommander à Feraliwë la plus grande prudence... Et d'emmener quelques combattants avec elle. On n’était jamais trop prudent.

Puis il reporta à nouveau son attention sur la jeune naïade. Elle exprima son intérêt pour les humains, connaitre leurs manières d'être et d'agir... et se trouver un partenaire. Voilà bien le cœur du sujet. Il n'était pas sans savoir que les naïades ne se reproduisaient que grâce aux peuples humains. En effet, il n'existait pas de naïade masculin, et il semblait que de tous les autres peuples, seuls les humains soient capables de leur donner des enfants. Un fait qui avait tendance à irriter Fineldor, lui qui méprisait pour ne pas dire détestait la très grande majorité des humains. Mais la nature était ainsi faite, et comme toutes les œuvres de Lyrr, les naïades devaient pouvoir survivre, alors il l'acceptait ainsi.

J’aimerais beaucoup entendre que ce que vous avez à en dire. Si ça ne vous prend pas trop de temps !

Ces paroles furent accompagnées d'un regard des plus touchant, qui se voulait sans aucun doute attendrissant afin de s'assurer que le haut-elfe qui lui faisait face ne s'enfuit pas après quelques minutes vers d'autres affaires. Mais elle ignorait bien sûr tout de Fineldor Elwëndrion. Notamment qu'il avait grand respect pour les naïades, à tel point qu'il préférait parfois leur compagnie à celle de certains conseillers princiers parmi les siens. Et quand une jeune naïade se présente comme cela... Il eut un sourire amusé et attendri.

«Ne t'inquiète pas, je prendrai le temps qu'il faudra. Si être de mon rang comporte certaines obligations, cela a aussi certains avantages, comme celui de pouvoir parfois déléguer pour profiter de son temps libre. Je vais donc t'aider, ne t'inquiète pas.»

Il se leva, et commenca à marcher doucement vers les rayonnages, tout en faisant signe à ... tiens, il y pensait.

«Viens, nous allons aller chercher ce qu'il te faut. J'y pense d'ailleurs, tu ne m'as toujours pas dis ton nom. Puis je le connaitre, si cela ne te dérange pas?»

Tout en marchant, et en veillant de ne pas trop distancer la petite naïade dont les foulées étaient bien plus courtes que les siennes, il commença son exposé.

«Tu souhaite donc en savoir davantage sur les humains. Mais tu sais, les humains sont très nombreux, et divisés en plusieurs royaumes. Je sais que la notion de royaume, de guerre et de politique vous sont assez... inconnues. Pour faire simple, disons qu'ils vivent dans des grands clans qui peuvent parfois s'affronter. Il y en a avec lesquels mon peuple s'entend bien, d'autres que nous détestons, et d'autres que nous ignorons.»

C'était un résumé assez simpliste d'une situation ô combien de fois plus compliquée.

«Sache déjà qu'il y a un de ces royaumes que tu devras impérativement évité. Ils sont malfaisants, et capturent les naïades ou les elfes pour le plaisir, pour leur faire du mal ou les revendre. Il faudra les éviter autant que possible. Ce sont les habitants du pays qui s'appelle Méridian. Souvient-en, et évite le absolument.»
Revenir en haut Aller en bas
Lorillë Fan

avatar

Féminin Messages : 47
Expérience : 95

Feuille de personnage
Personnage:
Âge: 67 ans
Inventaire:

MessageSujet: Re: Pour comprendre l'elfe sale [PV Fineldor Elwëndrion]   Dim 26 Oct 2014 - 10:08

Lorillë bondit sur ses pieds au signe qu'il lui fit. Eryn était si gentil. Elle se demanda si tous les chefs, peu importe l'endroit qu'ils dirigeaient, étaient pareils. Même jeune et innocente, elle se douta que la réponse était non. Elle avait surtout beaucoup de chance. Mais elle espérait en rencontrer d'autres du même genre.

Soudain le beau prince aux yeux forêt lui signala qu'elle avait négligé de se présenter. Elle rosit de gêne et entreprit de se répandre en excuse. Et aussi de se présenter.


Oh pardon, je suis désolée, je ne m'étais pas rendue compte que je ne m'étais pas présentée. C'est très malpoli de ma part. Je m'appelle Lorillë.

Elle le suivit tout en parlant, appréciant qu'il prenne la peine d'adapter son pas à ses petites jambes. Elle n'avait ainsi pas à courir derrière lui. Puis elle écouta attentivement ce qu'il lui disait. Les humains vivaient donc en groupe, un peu comme les elfes. Et ils étaient plus ou moins aimés des elfes. Probablement pour des tonnes de raisons que la naïade ne pouvait comprendre oui. Son domaine était les eaux. Elle le partageait avec ses sœurs, mères, cousines, princesses... Il n'y avait pas de délimitation de territoire, là où elle était nécessaire, la naïade se trouvait. C'est ce que sa mère lui avait expliqué. Peut-être était-ce pour cela que les elfes n'aimaient pas forcément les naïades. Peut-être que les humains ne les aimaient pas plus que les elfes.

Pourquoi font-ils ça dans ce pays ? Nous ne faisons rien d'autre que de protéger les eaux pourtant.

Pour les elfes, elle ne pouvait pas se prononcer.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Fineldor Elwëndrion

avatar

Masculin Messages : 332
Expérience : 340
Age : 29
Localisation : Vers Marseille

Feuille de personnage
Personnage:
Âge: 185 ans
Inventaire:

MessageSujet: Re: Pour comprendre l'elfe sale [PV Fineldor Elwëndrion]   Mar 4 Nov 2014 - 19:19

Lorsque Fineldor fit remarquer à la jeune naïade qu’elle avait omit de se présenter, celle-ci sembla plus que gênée. Pourtant, le ton dont avait fait usage le haut-elfe ne comportait aucun reproche, c’était là un simple constat, et il avait posé la question non parce qu’il était offusqué, mais par simple curiosité. Si la petite fille des eaux le lui avait refusé pour une raison quelconque, il ne l’aurait pas forcément mal prit. Toutefois, la réponse de son invitée fit clairement comprendre que c’était un oubli involontaire, et elle s’empressa de se nommer sous le prénom de Lorillë. Ce fut encore une fois l’occasion de constater le rapprochement entre les hauts-elfes et les naïades : ce prénom avait des consonances tellement proches des femmes de son peuple…

Lorsqu’il commença à exposer les manières et la politique sommaire des humains, la naïade sembla avoir du mal à comprendre. Non pas dans le sens qu’elle ne saisissait pas ce que disait Fineldor. Non, c’était bien évidemment qu’elle ne comprenait pas la nécessité d’un tel fonctionnement. Et lorsqu’il évoqua la cruauté de ceux de Méridian, elle eut encore plus de mal.

Pourquoi font-ils ça dans ce pays ? Nous ne faisons rien d'autre que de protéger les eaux pourtant.

Fineldor poussa un soupir un peu résigné.

«Si seulement nous le savions… Il semble que les habitants de ce vaste empire aient des habitudes difficiles à comprendre. Depuis longtemps ils luttent contre nous et les autres peuples de la forêt. Un peu comme s’ils pensaient que tout ce qu’ils voyaient leur appartenait. D’ailleurs, même chez les humains ils ont beaucoup d’ennemis. Si le cœur des miens est parfois moins pur que celui de tes sœurs, ceux des humains sont souvent aussi sombres que la nuit.»

Il laissa planer un moment le silence. Ses relations avec les humains avaient toujours été un peu tendues. Autant dire qu’évoquer Méridian lui était un peu pénible, surtout pour quelqu’un comme lui qui avait vécu Noldoa de très près. Il chercha toutefois à rassurer la naïade, pour ne pas dresser un tableau complétement noir.

«Mais ils ne sont pas tous comme cela bien sûr. Il existe un autre pays, au sud-est, qui s’appelle Archiadia. Ce sont les plus grands ennemis de Méridian, et eux apprécient beaucoup plus les autres peuples. Les humains là-bas ne sont pas tous bienveillants mais il y en a beaucoup plus. Il faut juste veiller à ne pas les perturber dans leurs habitudes et à ne rien faire qui les embête.»

Pendant son discours, il avait poursuivi dans les rayonnages. Il finit par s’arrêter devant ce qu’il cherchait. Sortant un ouvrage plutôt volumineux, il le posa sur une table basse, qui serait parfaite pour la petite naïade, puis l’ouvrit. Les deux premières pages étaient une carte globale des royaumes existants.

«Voilà qui sera mieux. Nous, nous sommes ici, à Karreliën, et votre lac est là. Ici, vers l’ouest, tu as Meridian, qui s’étend sur toute cette surface, des montagnes à la mer. Archiadia est en dessous, de là à là à peu près. Entre ces deux grands royaumes et nous, il y a une large bande de terre, qui s’appelle les terres neutres. Il y a beaucoup d’humains là-bas aussi, mais tous sont différents, et il n’existe pas de grand royaume, mais des plus petits, parfois de la taille de la ville où tu es en ce moment.»

Il poursuivit un moment son explication, désignant les lieux sur la carte. Puis il envisagea de faire une pause.

«Je sais que c’est beaucoup d’informations, et que je ne te perds pas trop. Si tu as des questions, n’hésite pas à me les poser.»

Cette affirmation fut accompagnée d’un sourire traduisant la volonté sincère du haut-elfe de l’aider. Il ne tenait pas à ce qu’une si jeune naïade puisse souffrir en de mauvaises mains.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pour comprendre l'elfe sale [PV Fineldor Elwëndrion]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour comprendre l'elfe sale [PV Fineldor Elwëndrion]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour comprendre ce qui se passe en Haiti.
» POur les fans des Elfes
» Pour être heureux, il faudrait se persuader qu'on vît quand on rêve, qu'on rêve quand on vît. (Réouverture par Camelle)..
» Sang froid elfe noir, commenkonfé ?
» Pour comprendre la logique et l'utilité des démonstrations.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nûmendor :: L'Ouest :: Principauté de Fildor :: Karreliën-
Sauter vers: