AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Elena Alfgard - Humaine - Prêtresse [Hugo][sorts : Masque ✓]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elena Alfgard

avatar

Féminin Messages : 94
Expérience : 60

Feuille de personnage
Personnage:
Âge: 18 ans
Inventaire:

MessageSujet: Elena Alfgard - Humaine - Prêtresse [Hugo][sorts : Masque ✓]   Mer 5 Fév 2014 - 0:21

Fiche de Elena Alfgard




Nom/Prénom: Elena Lyne Alexie Alfgard
Âge: 18 ans
Sexe: Féminin
Race: Humaine

Ecole magique: Magie blanche, axée Iatromancie & Hoplitomancie
Métier: Magicienne


Possessions:


Hormis des terres dévastées, il ne reste plus rien à Elena après la mort de ses parents, si ce n'est son nom et son rang.


Description physique:


Elena est d'une taille moyenne, au physique élancé. On remarque qu'elle est issue d'une famille respectable car elle fait toujours part d'une grande grâce dans ses gestes et ses manières, bien que souvent elle soit trop formelle dans son attitude.

Ses longs cheveux d'un blond cendré sont très souvent attachés en queue de cheval ou en chignon, avec quelques mèches parsemées de ci et là. Descendant jusqu'au creux de ses reins, sa chevelure encadre son petit minois angélique. Sa peau est claire presque blafarde et intégralement indemne ; ses yeux sont d'un vert profond, scintillant. Son regard est très doux et toujours déterminé mais on peut lire parfois une once de tristesse dont il n'est pas aisé de deviner la cause. Toutefois, elle garde espoir qu'un jour le monde soit enfin en paix.

Au niveau des formes, Elena n’a rien d’exceptionnel. Sa poitrine est plutôt petite mais joliment galbée et rebondie, et plutôt ferme contrairement aux dames traditionnellement plantureuses. Sa taille est peu dessinée, et ses jambes sont longues et fines. Ses mains sont imprégnées d'une douceur évidente sous ses gestes gracieux qu'elle accorde parfaitement. Quelques grains de beauté parsèment sa peau laiteuse : un au niveau de son rein gauche, plusieurs sur ses cuisses et encore deux ou trois sur chacun de ses bras.

Son « style vestimentaire » est d'un classique mais peu courant pour les jeunes femmes de bonne famille : un long chemisier en soie rose pâle aux manches bouffantes sur lequel sont posées des épaulettes en plaque fine, des brassards en tissu rosé, un pantalon de cuir blanc épousant ses jambes, des bottines pour pouvoir marcher aisément, et elle revêt un long mantel blanc-doré avec capuchon pour la protéger du froid principalement.

Description psychologique :


Elena a grandi au milieu de richesses presque invisibles à ses yeux lors de sa très jeune enfance, sans jamais exiger des autres plus que ce qu'ils étaient capables de lui offrir, en encaissant toujours plus de paroles, en s'habituant à sa situation, en affrontant les regards, en dévorant la vie comme une proie... Cette jeune fille est, comme sa mère l'était de son vivant, d'une douceur rare et d'une sincérité extrême, où la gentillesse est naturellement exprimée, sans hypocrisie ni fausse modestie. Elle est connue pour être gracieuse et particulièrement sage, préconisant la raison avant un quelconque profit, se rangeant constamment du côté des plus faibles avant de penser à sa personne... Vous pouvez y voir là une sorte de déformation professionnelle ! Elle est comme ça, Elena, très humble et intègre, appréciant la simplicité et le calme, et elle s'attire très facilement la sympathie de tout le monde.

Elena est aussi quelque peu très minutieuse, on pourrait dire qu'elle est pointilleuse sur certaines choses. Ces traits vont de paire avec sa patience, car elle prend le temps qu'il faut pour faire quelque chose, et quand elle arrive à son objectif, il faut que tout soit parfait. Elle ne supporte pas de voir le moindre défaut dans ses actions. Sur cela, elle est très têtue.

De fait, la famille plaça beaucoup d'espoir sur la jeune fille. Évidemment, cette situation engendre une pression difficile à supporter. La jeune fille qu'elle était se sentait déchirée entre son sens du devoir et l’envie, plus égoïste et romanesque, de réaliser ses propres rêves. Elle serait destinée à devenir la femme d'un homme qu'elle ne choisirait pas et qui lui donnerait un nouveau titre, certainement plus attrayant que celui de fille de bourgmestre.

Elena est donc familière à toutes les subtilités de la couture, la lecture et l'écriture afin d'être cultivée et d'avoir un minimum d'éducation comme les grandes dames de ce monde. Cependant, elle a aussi appris d'autres arts dont un qu'elle aime particulièrement : le piano. Quand elle en joue elle se sent s'évader dans un autre monde...

Néanmoins, la religion occupa très tôt une place très importante dans la vie de la jeune femme. Elle fut placée dans un Temple pour y apprendre tout ce qu’il faut savoir affin de devenir une parfaite femme mariée tout en étant protégée du monde extérieur et de ses menaces. Elle finit par apprécier, voire aimer l’ambiance austère et calme du Temple, au point qu’elle songea sérieusement à embrasser la vocation de religieuse. Elle n’avait aucun mal à s’imaginer vouer sa vie aux pauvres âmes en perdition et aux Dieux. Du coup, elle est tout ce qu’on pourrait qualifier d’innocence et de pureté. Elle ne connaît bien évidemment pas le monde extérieur. En grandissant, Elena comprit rapidement que les gens, et particulièrement les plus fortunés n'étaient pas tous bons, loin de là. La manipulation résidait principalement dans leur petite vie de luxure et de pouvoir, ce qu'elle apprit à exécrer. Malheureusement, même des religieux se laissaient graisser la patte parfois…

Bien que n'aillant subit beaucoup de souffrances, si ce n'est la perte de ses parents, elle n'abandonnera jamais sa joie de vivre faisant ainsi sa force.

A part cela, c'est une jeune fille à la fois vive et posée, qui sait faire preuve de sagesse et d'abnégation, prête à aider les autres. Mais pendant sa quête de vérité, il ne serait pas impossible qu'elle tombe sur des êtres mal intentionnés qui puissent abuser de sa naïveté.


Histoire:


~ Acte I, Scène I ~

Nous commençons souvent par « Il était une fois » dans les contes de fées, mais revenons à la réalité et penchons nous sur un destin bien tracé... Sur celui d'une jeune femme qui aujourd'hui se retrouve démunie...

De sa tendre enfance, Elena ne se souvient que de très peu de choses. Généralement, quelques souvenirs vont lui revenir en mémoire par hasard, ranimés par une odeur particulière ou un son qu’elle a associé inconsciemment à des événements de son passé. Par exemple, l’odeur de l’encre ainsi que les grattements d’une plume sur du papier lui rappellent sa mère. Elle allait parfois s’asseoir sur ses genoux quand elle rédigeait sa correspondance à son bureau. Elle était fascinée par les lettres et les mots qu’elle traçait même si ça n’avait pas encore de sens pour la fillette. Elle pouvait rester là pendant des heures si sa mère le lui permettait. C’était un moment privilégié qu’elle partageait avec elle. Il lui arrivait même de s’endormir dans ses bras. Elle se réveillait dans son lit, sans savoir comment elle était arrivée jusque-là. C’est sa mère qui la portait quand ça arrivait. Arena aimait profondément ses deux enfants et n’hésitait pas à le montrer.

Elle trouvait qu’une maison sans enfant était tristement vide. En revanche, c’était son père qui était le plus distant. Mais Elena a quand même de bons souvenirs de lui qui la font sourire chaque fois qu’elle y pense.

Cependant, ses parents ne démontraient presque jamais d’affection l’un envers l’autre. Ils se supportaient, tout simplement. Il arrivait qu’une certaine complicité finissait par se développer avec le temps, mais rien ne semblait indiquer que ça allait dans cette direction. Et pourtant, Lud aimait plus que tout Arena, mais devant les enfants, il agissait de manière froide envers sa femme. Indirectement, il souhaitait que ses enfants – et particulièrement Elena – ne se fasse pas trop d’illusions quant à l’amour, car on ne choisit pas son époux et qu’il faut parfois du temps entre deux amants pour que des sentiments naissent. Une question d’habitude en fait.

~ Acte I, Scène II ~

Elena était la fille d'un bourgmestre qui dirigeait un village de la contrée d'Elenor : Lud Alfgard. Celui-ci était marié à une femme de modeste famille - mais commerçante - Arena Oswald, âgée de vingt années de moins, et qui possédait quelques terres, la mettant dans une position plutôt intéressante pour le bourgmestre avec une dot comme celle-là. Arena était une femme de caractère et très courtisée depuis son jeune âge de par sa beauté et son esprit mais surtout pour les terres familiales. Toutefois, ses parents se sont refusés de la donner avant qu'elle n'ait passé ses seize ans. Ils espéraient qu'elle garde sa fraîcheur et n'éclose que tardivement ; car une fleur trop vite éclose est trop vite fanée. Lorsque l'échéance toucha à sa fin, elle fut donc promise au bourgmestre en question. Lud était lui issu d'une famille respectable et également commerçante, et il fût élevé comme il se devait, en découvrant très tôt un intérêt particulier pour la politique, les gouvernances et le pouvoir.

La nouvelle épouse tomba enceinte l'année de ses dix-huit ans. Que pouvait-il arriver de plus beau dans la vie de cette femme aimante et esseulée ? En effet, son mari était très occupé par son travail et passait la majeure partie de son temps à l'hôtel de ville. Elle demeurait alors seule dans sa maison, avec pour seule compagnie les domestiques. Elle allait donc avoir un enfant et c'était la plus belle des nouvelles. Elle avait beaucoup réfléchi à ce propos : préférerait-elle un garçon ou une fille ? Pour perpétuer le nom, il faudrait un garçon. Mais avoir un fils voudrait dire être vite délaissée car celui-ci devrait suivre le chemin tout tracé de son père et par son père. Non, une fille serait bien mieux. Une charmante petite, belle et douce, dans laquelle elle pourrait retrouver de l'amour et l'élever comme noble demoiselle, puis lui trouver tardivement un mari à bon parti et vivre à son tour une vie de femme comblée.

Seulement, ce fût un garçon, qu’elle nomma Ezekiel. Enfin, cela ne voulait pas dire qu’elle ne l’aimait pas, juste qu’elle était quelque peu déçue que son souhait ne se soit pas réalisé… Mais lors d'un printemps trois années après, elle accoucha cette fois-ci d’une fille : Elena.

~ Acte II, Scène I ~

Ainsi, pendant la première décennie de sa vie, Elena vécut dans une maisonnée emplie de joie et de bonheur, ayant une mère aimante, et un père quelque peu sévère mais juste.
Elle était une enfant joyeuse. Elle riait souvent, souriait tout le temps. Lorsqu'elle se faisait mal, elle pleurait, mais cela ne durait jamais très longtemps. Elle faisait la fierté de ses parents, intelligente et curieuse. Avancée pour une enfant de son âge, et elle avait des précepteurs pour toute sorte d'activités : équitation, chant, tout ce qu'on pouvait inculquer à une fille de bonne famille.

Toutefois, une triste nouvelle arriva un jour : l’Empereur Valareth VI venait d’être assassiné. On ignorait le coupable, et ce fût le tumulte dans tout l’Empire. Alors que l’Impératrice Ferida accusait les Hauts-Elfes, les Nains, les Sombres, et fermait les frontières de l’Empire, la famille Alfgard s’interrogeait à propos de leur sécurité. Ils pensaient que toute autre race était une menace pour eux. En tant que loyaux sujets, ils ne doutèrent nullement de l’Impératrice, alors ils préférèrent redoubler de vigilance sur leurs terres. Ainsi, pendant un certain temps, Elena et Ezekiel respectivement âgés de dix et treize ans étaient confinés à rester dans le domaine, très souvent enfermés dans le manoir, ne pouvant sortir. Cela mit fin à de nombreuses activités auxquelles Elena s'adonnait auparavant. Toute sage qu’elle était, elle passait la plupart de son temps dans les jardins, à regarder le paysage, à s’imaginer des aventures qu'elle pensait ne plus pouvoir vivre ; alors que son frère, lui, n’en ratait pas une pour tenter d’aller au-delà des murs et des barrières imposées, outrepassant les règles de la maison, tout en étant punis à chacun de ses retours... mais vainement.

Mais une nuit, Ezekiel vint chercher sa jeune sœur pour l’emmener avec lui. Elena était curieuse mais pas assez aventureuse, elle craignait les représailles de ses parents. En clair, elle était très sage et mature pour son âge. Mais il ne faut pas oublier qu’elle était tout de même une enfant avant tout ! L’inconscience la gagna et les deux chérubins quittèrent le nid… pour quelques nuits !

Les jours passaient et Arena tomba malade de chagrin. On ne retrouvait pas les deux héritiers de la famille. Mais rapidement, ils revinrent. Elena était blessée, ses vêtements en lambeaux, des égratignures un peu partout, et toute tremblotante. De ce qu’elle racontait, son frère et elle avaient été attaqués par un animal sauvage dans les bois ; Ezekiel l’avait alors poussée dans un petit ravin pour la protéger et avait fui en faisant diversion. La jeune fille était restée deux jours, perdue, apeurée, abandonnée dans ce ravin. Elle n'arrivait pas à en ressortir, et craignait surtout de retomber sur la bête... Alors, elle attendait son frère. Elle croyait en lui et espérait fort qu'il revienne à elle. Ses nuits furent loin d’être reposantes, et ses journées paraissaient ne jamais en finir… Jusqu’au jour où Ezekiel revint avec un fermier du village qui se dépêcha de secourir la petite et de les ramener chez eux.

Le sang d’encre que s’était fait leur mère l’avait rendue faible et vulnérable, elle n'avait plus mangé et attendait sans s'occuper de quoique ce soit d'autre dans le domaine. Mais à la vue de ses deux enfants, elle retrouva le sourire en un instant, les serrant fort dans ses bras, soulagée de les revoir. Cependant, leur père ne le voyait pas de cet œil-là, et il se dit qu’il était temps qu’ils grandissent, mais qu’en restant ensemble, ça ne saurait arriver. Dans cette optique, il envoya Elena le jour de ses douze ans dans un Temple, loin, très loin de chez eux, lui expliquant qu’il reviendrait la chercher en temps voulu. Qu’est-ce que cela voulait dire ? Elena était bien trop jeune pour comprendre ce qui l'attendait. Quant à son fils, il l’enrôla dans l’armée – en tant qu'Aspirant – dans le but de lui inculquer le sens du devoir, des responsabilités mais aussi de l'obéissance ! Sans le savoir, c’était la dernière fois qu’il reverrait Elena… car le destin en avait décidé autrement.

~ Acte II, Scène II ~

Les années passèrent, et Elena s’assagit, devenant une jolie jeune femme. Le Temple dans lequel elle avait été laissée avait pour culte la déesse Iryl : amour, famille, fécondité et justice. Posée, pieuse, elle était on ne peut plus serviable et sociable. Sa vie se résumait à prier, à étudier, à pratiquer, à faire différentes tâches dans le Temple. Elle avait également profité de ces années pour apprendre la magie avec un prêtre ici présent. Celui-ci avait lu en elle une innocence et une pureté dès son jeune âge pour la prendre sous son aile et devenir son mentor. De par son tempérament, elle choisit la magie blanche. Elle voulait pouvoir faire le bien autour d’elle, être utile, aider son prochain, et cette magie avait l’air tout indiquée pour lui convenir et l’aider dans sa tâche de prêtresse.

La fille Alfgard recevait de parfois des nouvelles de sa famille, que ce soit par missive ou bien par un des moines qui se rendait au village de temps à autres. Elena préférait attendre au Temple que ses parents viennent la récupérer plutôt que d'oser remettre les pieds au manoir de peur de décevoir une nouvelle fois son paternel. Elle caressait l’espoir donc de les revoir un jour, mais surtout de pouvoir demander pardon à son père pour son inconscience passée.

Toutefois, à l’orée de ses dix-huit ans, alors qu’Elena s’occupait du potager, un religieux arriva en toute hâte au Temple. Suite à une sortie routinière, il apprit de la part d’un village voisin que le domaine des Alfgard avait été assailli. La jeune fille tendit l’oreille et écouta la conversation entre deux des prêtres. Elle ne pouvait le croire. Elle les interrompit et leur manifesta l’envie d’aller retrouver sa famille. Mais son tuteur le lui interdit. Il était rare qu’elle se laisse emporter, mais à ce moment précis, elle ne pouvait se contenir. Éplorée, elle partit s’enfermer dans sa chambre, mais ce n’était que pour mieux repartir. La jeune prêtresse quitta sa toge pour revêtir son chemisier, son pantalon et ses bottines, sans oublier sa houppelande et prépara un petit baluchon à la hâte. Une fois apprêtée, elle n’attendait que le coucher du soleil pour s’enfuir.

Elena ne comprenait plus rien. Qu’était-il arrivé à ses parents ? Pourquoi s’en prendre à eux ? Est-ce une question de politique ? Quelqu'un pouvait-il en vouloir à son père ? Que de questions sans réponses. Alors que le clair de Lune se fourvoyait derrière la brume, la jeune femme était en chemin, elle en avait profité pour subtiliser un des chevaux du Temple. De retour à son manoir familial, il ne restait que les ruines et fondations. Leur maison avait été pillée, saccagée, mise à sang et brûlée. On pouvait sentir encore l’odeur du sang et des braises. Tout domestique avait également péri. Mais ce n'était pas tout : tout le village avait subi les mêmes attaques. Ahurie, elle mit un temps à réaliser. Posant pied à terre, elle ne put retenir ses larmes. Elle tomba effondrée sur le pas de la maison. Elle sentit toute son humanité s'éteindre. Tout ce qu'elle avait appris, toute ses convictions, ses croyances, faire le bien autour d'elle... Tout disparut en un instant. Elle n'était plus qu'une coquille vide, qui pleurait toutes les larmes de son pauvre corps desséché. Elena était maintenant seule survivante de sa famille, avec son frère dont elle ignorait ce qu’il était advenu…

Plus rien ne la retenait à présent. La jeune femme restait là, à genoux, perdue dans ses pensées...
« Que faire maintenant ? Que va-t-il se passer ? Où vais-je aller ? Que vais-je devenir ? »

Elena avait un oncle dans le sud-ouest de l'Empire, à Ordélia, mais elle l'avait à peine vu quand elle était fillette. Peut-être l'a-t-il oubliée depuis le temps. Mais à part cela, elle n'avait nul part où aller. Elle récupéra divers objets précieux de la famille qu’il restait, emblèmes et blasons, peut-être quelques pièces d'or bien dissimulées, et repartit sans trop savoir où elle irait à présent. Elle pensait bien à essayer de retrouver son frère, mais ayant été envoyé dans l’armée, elle ignorait où il avait été assigné. Ceci-dit, il ne devrait pas être difficile de le retrouver en théorie, en tant que « fils de » Lud Alfgard ; elle irait donc à sa rencontre prochainement. Mais avant cela, Elena décida de partir seule à la recherche d'indices sur les assassins. Quelqu'un avait bien dû voir qui avait pu faire ces atrocités ! D'ailleurs, au milieu des corps qui jonchaient le sol, elle n'arrivait pas retrouver celui de son père, seule demeurait celui de sa défunte mère. Il y avait des cadavres de mercenaires également, mais celui de son père manquait. Est-ce possible qu'il ait réussi à s'échapper ? Ou peut-être n'était-il pas au manoir lors de l'attaque... Elle voulait alors découvrir par elle-même de quoi il retournait.

Seulement, ayant déserté son Temple et volé un cheval, elle était également recherchée. Elle n’avait pas réfléchi aux conséquences, elle qui est d’ordinaire posée et relativiste. Mais sérieusement, entre nous, que pourrait-elle faire, seule, elle qui ignore tout du monde dans lequel elle vit désormais, de ses habitants - si ce n'est ce qu'elle a lu dans les livres - et bien sûr, ignorant les auteurs de ces horreurs ?

Mais pendant sa quête de vérité, elle mettra son apprentissage au service des plus démunis qu’elle pourrait rencontrer, en souhaitant que personne ne subisse ce qu'elle a vécu.

~ Acte III, Scène ?? ~

Il est à vous de la poursuivre en ce nouveau monde, plein de mystères, d'aventures, d'inconnu et de danger.


Hors-Jeu


Like a Star @ heaven Comment trouvez-vous le forum? Il semble prometteur ! Surtout avec le Staff actuel !
Like a Star @ heaven Comment trouvez-vous le design? Il est joli ! Très vert... ^^
Like a Star @ heaven Comment avez-vous connu le forum? Par Fineldor :>
Like a Star @ heaven Crédit de l'avatar et de la signature? Rosa, FF4


Dernière édition par Elena Alfgard le Jeu 13 Fév 2014 - 19:56, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hugo Desforges

avatar

Masculin Messages : 131
Expérience : 25

Feuille de personnage
Personnage:
Âge: 28
Inventaire:

MessageSujet: Re: Elena Alfgard - Humaine - Prêtresse [Hugo][sorts : Masque ✓]   Mer 5 Fév 2014 - 9:51

Coucou et donc bienvenue, même si tu traine par la depuis un moment Wink

C'est une très belle fiche naturellement, il y a cependant plusieurs petits points à corriger mais rien de grave même s'il y a pas mal de quote ne t'inquiète pas:

- La première chose qui va sans doute modifier une grande partie de ce que je vais te dire ensuite est le fait que dans l'empire, il n'y a pas de noblesse comme on l'entend. C'est à dire qu'il n'y a pas de comte, baron, duc. Les personnes d'influence sont les gouverneurs qui ont en charge une région pour le compte de l'empereur. Si tu tiens à ta noblesse, je t'invite à passer du côté du royaume d'Archiadia.

Ensuite:

Elena a écrit:
Elena est donc familière à toutes les subtilités de la couture, la cuisine et le jardinage, mais aussi la lecture et l'écriture afin

Les nobles (ou famille d'importance du niveau de gouverneur) n'apprennent pas la cuisine et le jardinage à leurs enfants. Ils ont des domestiques pour cela. Le jardinage à la limite si tu explique que ta mère te l'apprends mais dans ce cas uniquement pour les fleurs.


Elena a écrit:
Sa famille était une famille de petite noblesse. Le mariage de la fille unique d’un comte de l’Estel, Arena Oswald, et d’un homme de la famille des Alfgard – également comte

Comte est un titre plutôt élevé dans la graduation de la noblesse, ce n'est pas du tout de la petite noblesse, bien au contraire.


Elena a écrit:
Il entra très tôt dans l'armée et sut se démarquer des autres soldats

Si ton père est noble, qui plus est comte, il ne peut pas débuter sa carrière comme simple soldat. Il sera forcément écuyer puis chevalier, le bg sur la chevalerie devrait être posté sous peu. Au pire du pire il aura directement une place d'officier et s'il est comte ou fils de comte, le grade sera conséquent même s'il est un incapable.


Elena a écrit:
Les jours passaient et Arena tomba malade de chagrin. On ne retrouvait pas les deux héritiers de la famille. Mais rapidement, ils revinrent. Elena était blessée, ses vêtements en lambeaux, des égratignures un peu partout, et toute tremblotante. De ce qu’elle racontait, son frère et elle avaient été attaqués par un animal sauvage dans les bois ; Ezekiel l’avait alors poussée dans un petit ravin pour la protéger et avait fui en faisant diversion. La jeune fille était restée deux jours, perdue, apeurée, abandonnée. Ses nuits étaient loin d’être reposantes, et ses journées paraissaient ne jamais en finir… Jusqu’au jour où Ezekiel revint avec un fermier qui se dépêcha de secourir la petite et de les ramener chez eux.

Le sang d’encre que s’était fait leur mère l’avait rendue bien trop faible et vulnérable, à tel point que son état ne cessait d’empirer. On craignait pour sa vie.

Il faut relativiser ou accentuer la chose. Si les enfants n'ont disparu que depuis deux jours, je doute que la santé de leur mère soit autant en danger. Affaiblie parce qu'elle ne mange plus, pourquoi pas mais de la à avoir un état qui empire et craindre pour sa vie, c'est exagéré. De même lorsque tu dis qu'Elena est perdue, est elle restée sur place à attendre ou est ce qu'elle a bougé. Dans ce dernier cas, il ne sera pas facile pour son frère de la retrouver.


Elena a écrit:
Quant à son fils, il l’enrôla dans l’armée.

Pareil que pour son père, il aura forcément un titre d'officier, il ne peut pas être un soldat comme les autres tout en bas de l'échelle.


Elena a écrit:
Toutefois, à l’orée de ses dix-huit ans, alors qu’Elena s’occupait du potager, un religieux arriva en toute hâte au Temple. Suite à une sortie routinière, il apprit de la part d’un village voisin que le domaine des Alfgard avait été assailli.

Elena a écrit:
Elena décida de partir à la recherche des assassins, de découvrir par elle-même de quoi il retournait

Un noble ou un gouverneur a forcément des gardes pour assurer sa sécurité. Il est peu probable que la famille et la demeure soient éradiquées sans que personne ne sache ce qu'il s'est passé, ni qui sont les auteurs.


Elena a écrit:
ni même s’il était encore vivant depuis ces années.

Je pense que si son frère était mort, elle aurait tout de même été au courant.
Revenir en haut Aller en bas
Elena Alfgard

avatar

Féminin Messages : 94
Expérience : 60

Feuille de personnage
Personnage:
Âge: 18 ans
Inventaire:

MessageSujet: Re: Elena Alfgard - Humaine - Prêtresse [Hugo][sorts : Masque ✓]   Mer 5 Fév 2014 - 11:27

Merci Hugo pour ta correction ^^
Le principal problème vient de sa "noblesse" (dont j'ignorais le système dans l'Empire, désolée) et tout ce qui en découle donc, plus les autres details. Je vais revoir ca alors et je te dis quand j'aurais rectifié ^^
Revenir en haut Aller en bas
Hugo Desforges

avatar

Masculin Messages : 131
Expérience : 25

Feuille de personnage
Personnage:
Âge: 28
Inventaire:

MessageSujet: Re: Elena Alfgard - Humaine - Prêtresse [Hugo][sorts : Masque ✓]   Mer 5 Fév 2014 - 11:39

C'est en effet surtout la noblesse et l'empire qui pose problème. Je me tiens bien évidemment à ta disposition si tu as des questions.
Revenir en haut Aller en bas
Elena Alfgard

avatar

Féminin Messages : 94
Expérience : 60

Feuille de personnage
Personnage:
Âge: 18 ans
Inventaire:

MessageSujet: Re: Elena Alfgard - Humaine - Prêtresse [Hugo][sorts : Masque ✓]   Mar 11 Fév 2014 - 16:36

J'up la mise à jour de ma fiche !
Ce devrait être bon Smile S'il y a des incohérences qui subsistent, je m'en excuse et les corrigerai ^^
Revenir en haut Aller en bas
Hugo Desforges

avatar

Masculin Messages : 131
Expérience : 25

Feuille de personnage
Personnage:
Âge: 28
Inventaire:

MessageSujet: Re: Elena Alfgard - Humaine - Prêtresse [Hugo][sorts : Masque ✓]   Mer 12 Fév 2014 - 9:03

Alors juste une petite précision ou erreur. Ton père est porté disparu, ne comptant pas parmi les morts. Du coup dans ta description mental et tes possessions, tu indique que tu as perdu tes deux parents. Sont ils morts tous les deux mais tu découvriras ton père plus tard ? ou alors même une disparition, tu considère du coup que tu l'as perdu ?

Je te fais confiance pour valider ou modifier. Ne voulant pas te faire perdre plus de temps, je te valide tout de même. Je te laisse entre les mains de Masque pour tout ce qui concerne la magie.






N'oublie pas...

De créer ton inventaire ici
De créer ton journal ici

Voici quelques liens qui te seront utiles :

Demande de RP's
Questions et Suggestions
Revenir en haut Aller en bas
Elena Alfgard

avatar

Féminin Messages : 94
Expérience : 60

Feuille de personnage
Personnage:
Âge: 18 ans
Inventaire:

MessageSujet: Re: Elena Alfgard - Humaine - Prêtresse [Hugo][sorts : Masque ✓]   Mer 12 Fév 2014 - 10:08

Ahah ne t'inquiète pas, tu ne me fais pas "perdre de temps" ^^
Oui oui, pour elle la disparition de son père compte comme sa perte (même si elle espère le retrouver un jour, car ce sera pas pour tout de suite !)

En tout cas merci Very Happy
*happy*
Revenir en haut Aller en bas
Hugo Desforges

avatar

Masculin Messages : 131
Expérience : 25

Feuille de personnage
Personnage:
Âge: 28
Inventaire:

MessageSujet: Re: Elena Alfgard - Humaine - Prêtresse [Hugo][sorts : Masque ✓]   Mer 12 Fév 2014 - 13:23

Parfait alors Wink à toi Masque (rends l'antenne)
Revenir en haut Aller en bas
Masque

avatar

Masculin Messages : 291
Expérience : 0

Feuille de personnage
Personnage:
Âge:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Elena Alfgard - Humaine - Prêtresse [Hugo][sorts : Masque ✓]   Jeu 13 Fév 2014 - 17:04

(Merci Hugo  Very Happy )

Avant toute chose, bienvenue parmi nous et félicitations pour ta validation !cheers  Tu peux d'ores et déjà commencer à RP, en ne faisant toutefois pas mention de tes sorts jusqu'à ce qu'ils soient validés.

Passons donc à la partie magie de ta fiche  Twisted Evil

Je t'invites à te rendre dans la section Magie pour trouver des renseignements qui peuvent t'aider.

Après lecture de ta fiche, tu disposes d'un niveau apprenti (de justesse). Tu as donc droit à :
- 3 sorts de niveau novice
- 3 sorts de niveau apprenti ou moins

Tu peux au choix sélectionner des sorts dans la liste proposée, ou créer tes propres sorts.  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Elena Alfgard

avatar

Féminin Messages : 94
Expérience : 60

Feuille de personnage
Personnage:
Âge: 18 ans
Inventaire:

MessageSujet: Re: Elena Alfgard - Humaine - Prêtresse [Hugo][sorts : Masque ✓]   Jeu 13 Fév 2014 - 18:41

Merci bien cher Masque !

Donc, vu mon niveau voici ceux que je retiens :


Like a Star @ heavenArmure éthérée :(Novice, Hoplitomancie)
L'Hoplitomancien recouvre sa cible (qui peut être lui-même) d’une mince aura magique, semblable à une armure. L'armure éthérée équivaut au tissu pour un novice, le cuir léger pour un apprenti, le cuir trempé pour un mage, la maille pour un haut-mage et la plate pour un archimage.



Like a Star @ heavenBouclier éthéré : (Novice, Hoplitomancie)
L'Hoplitomancien génère un bouclier pour se protéger ou protéger quelqu'un d'autre. Celui-ci protège principalement des attaques physiques légères au niveau apprenti.



Like a Star @ heavenAmulette : (Apprenti, Hoplitomancie)
L'Hoplitomancien "bénit" un objet de son choix en le touchant. L'objet béni protège alors ceux qui le touchent des sorts de Kataramancie de niveau inférieurs à celui de l'Hoplitomancien. Un apprenti ne peut bénir simultanément qu'un objet, alors qu'un archimage peut en bénir jusque cinq. La taille de l'objet ne peut excéder celle d'une pièce ou d'un bijou pour un apprenti, d'une dague pour un mage et d'une canne pour un archimage.



Like a Star @ heavenSoin : (Novice, Iatromancie)
Le Iatromancien concentre la magie autour de ses mains pour refermer une blessure. Jusqu'à apprenti il ne peut refermer que de légères entailles, dès mage il peut refermer de moyennes plaies, et un archimage peut refermer de grandes blessures. Ne fait rien repousser.



Like a Star @ heavenPurge : (Novice, Iatromancie)
Le Iatromancien guérit sa cible des maladies qui le rongent. Le Iatromancien peut soigner les maladie bénignes dès novice, les maladies plus graves dès mage et les maladies dites incurables dès archimage.



Like a Star @ heavenDétoxification : (Novice, Iatromancie)
Le Iatromancien retire le poison contenu dans le corps d'un être vivant. Le Iatromancien peut retirer les toxines légères dès novice, des poisons dangereux dès mage et des poisons mortels dès archimage. Ne soigne pas les organes endommagés par le poison.

Revenir en haut Aller en bas
Masque

avatar

Masculin Messages : 291
Expérience : 0

Feuille de personnage
Personnage:
Âge:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Elena Alfgard - Humaine - Prêtresse [Hugo][sorts : Masque ✓]   Ven 14 Fév 2014 - 10:10

Ces sorts viennent de la liste, alors évidemment :

Sorts validés

Félicitations Smile

Sorts validés a écrit:
  • Armure éthérée :(Novice, Hoplitomancie)
    L'Hoplitomancien recouvre sa cible (qui peut être lui-même) d’une mince aura magique, semblable à une armure. L'armure éthérée équivaut au tissu pour un novice, le cuir léger pour un apprenti, le cuir trempé pour un mage, la maille pour un haut-mage et la plate pour un archimage.

  • Bouclier éthéré : (Novice, Hoplitomancie)
    L'Hoplitomancien génère un bouclier pour se protéger ou protéger quelqu'un d'autre. La résistance du bouclier va du bois pour un novice à l'acier pour un archimage.

  • Soin : (Novice, Iatromancie)
    Le Iatromancien concentre la magie autour de ses mains pour refermer une blessure. Jusqu'à apprenti il ne peut refermer que de légères entailles, dès mage il peut refermer de moyennes plaies, et un archimage peut refermer de grandes blessures. Ne fait rien repousser.

  • Purge : (Novice, Iatromancie)
    Le Iatromancien guérit sa cible des maladies qui le rongent. Le Iatromancien peut soigner les maladie bénignes dès novice, les maladies plus graves dès mage et les maladies dites incurables dès archimage.

  • Détoxification : (Novice, Iatromancie)
    Le Iatromancien retire le poison contenu dans le corps d'un être vivant. Le Iatromancien peut retirer les toxines légères dès novice, des poisons dangereux dès mage et des poisons mortels dès archimage. Ne soigne pas les organes endommagés par le poison.

  • Amulette : (Apprenti, Hoplitomancie)
    L'Hoplitomancien "bénit" un objet de son choix en le touchant. L'objet béni protège alors ceux qui le touchent des sorts de Kataramancie de niveau inférieurs à celui de l'Hoplitomancien. Un apprenti ne peut bénir simultanément qu'un objet, alors qu'un archimage peut en bénir jusque cinq. La taille de l'objet ne peut excéder celle d'une pièce ou d'un bijou pour un apprenti, d'une dague pour un mage et d'une canne pour un archimage.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elena Alfgard - Humaine - Prêtresse [Hugo][sorts : Masque ✓]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Elena Alfgard - Humaine - Prêtresse [Hugo][sorts : Masque ✓]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SOS :Hugo coton de Tulear 5a battu et séquestré ADOPTE
» Where Hugo Chavez and William Baldwin agree.
» Songe du jour : peut-être une âme en détresse [Pv Xalina]
» Hugo Chavez et le vice-president cubain en Haiti
» Masque Nain !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nûmendor :: jjjj :: Répertoire des habitants :: Registre des Personnages :: Humains-
Sauter vers: