AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hugo Desforges - marquis de Geldorim (terminé) [Maé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hugo Desforges

avatar

Masculin Messages : 131
Expérience : 25

Feuille de personnage
Personnage:
Âge: 28
Inventaire:

MessageSujet: Hugo Desforges - marquis de Geldorim (terminé) [Maé]   Lun 30 Déc 2013 - 16:03

Fiche de Desforges Hugo
Nom/Prénom: Desforges Hugo
Âge: 28
Sexe: Masculin
Race: Humaine
Classe: //
Métier: Marquis de Geldorim

Possessions:

Du fait de son titre et de sa qualité de noble, Hugo a de nombreuses possessions. Pour commencer, un château bien évidemment afin de le loger ainsi que sa famille et tout ce que cela comporte, en passant par les chevaux des écuries jusqu'aux tableaux et autres ornements. Des armes et armures font partis de la collection de la famille, que ce soit pour l'apparat ou pour la pratique, allant de l'entrainement au véritable combat. Les infrastructures telles que les moulins font partis du patrimoine de la famille, laissés à l'usage de la populace pour faire leur farine en échange d'une taxe. Il possède également une luxueuse demeure dans la capitale du royaume au cas où il devrait se déplacer pour rencontrer le roi ou pour une affaire. En outre, son armoire regorgent de vêtements, tous plus beaux les uns que les autres, rappelant son statut et le rang qu'il tient. N'oublions pas de parler des bijoux, pendentifs et bagues en tout genre qui font partis de son accoutrement. Il dispose également du sceau familial, portant les armoiries de ses ancêtres.

Descriptions physique et psychologique:

Commençons par le physique. Hugo est un homme de taille moyenne, c'est à dire un mètre soixante dix sept. Il fait dans les soixante cinq kilos, d'une musculature fine. Il possède les traits fins de sa mère, les cheveux noirs et courts et des yeux noirs également. Vêtu élégamment comme son titre le prévoit, il a une garde robe bien remplie dans laquelle il pioche fréquemment, n'hésitant pas à se changer plusieurs fois dans la journée s'il se salit.

Maintenant la psychologie. Egoïste est le terme qui lui conviendrait le mieux. Et pourtant comme tout être humain, il est complexe. En effet, il fait tout pour que le peuple se porte bien, alors on pourrait se dire que c'est un homme juste. Mais il ne faut pas s'y tromper, s'il fait cela c'est parce qu'il a appris qu'un peuple qui a le ventre bien rempli et qui se sent en sécurité ne fait pas de soucis. Paradoxalement donc, il n'hésitera pas à mettre à mort quelqu'un qui lui déplait, il ne veut pas que ce qui est vu comme de la bonté devienne une faiblesse. Il n'aura donc aucune pitié en cas de soulèvement ou contre ses ennemis. L'amitié ne lui est pas inconnue et il fera tout pour aider quelqu'un qu'il considère comme tel. Par contre, il n'est pas très facile de gagner sa confiance et d'accéder au cercle très restreint de ses amis. Tout connaitre est une autre de ses volontés. Pour cela, il n'hésite pas à dépenser de belles sommes en espionnage, car le savoir c'est le pouvoir. Comme tout noble, encore plus lorsqu'on arrive en haut de la chaine, il s'attend à avoir ce qu'il demande.



Histoire:


Proche du pouvoir, voilà une devise qui aurait pu être celle de la famille. En effet, les Desforges ont toujours su se positionner auprès des personnes influentes et ainsi gravir les échelons de la noblesse. Déjà du temps de Léoden le grand lors de sa grande croisade pour augmenter son royaume et le changer en empire, les ancêtres de Hugo étaient de la partie, en tant que conseiller ou encore d'homme de guerre. L'ascension de leur nom fut aussi rapide que leur faculté à se trouver dans l'entourage des puissants. Ils étaient également présents et habiles conseillers lors du traité entre le second fils de l'empereur, Elondar, et la ligue Sénélissime, augmentant encore les terres dont il disposait et l'étendant à tous les hommes. L'aïeul de cette époque, un dénommé Gaucelin, était plutôt belliqueux et la paix qui s'était instaurée, bien qu'acclamée, n'était pas forcément à son goût, même s'il y avait contribué. Afin de contenter les envies de cet homme qui l'avait aidé, Elondar lui donna en gérance les terres qui se situaient à l'ouest, proche des montagnes qui étaient sources de soucis et de péril pour le royaume. En effet, il s'agissait d'une frontière et donc d'un endroit à protéger des incursions ennemies qui pourraient se faire. En outre, divers monstres peuplent les Eolannes et doivent être contenus afin d'assurer l'intégrité et la sécurité de l'empire. C'est ainsi que la famille Desforges, noble de haute lignée, se vit confier les terres de Geldorim.

Les années passèrent et Gaucelin ainsi que ses descendants remplirent leur rôle comme il se devait. Toutefois, le temps et l'investissement requis afin de parvenir à garder l'empire sain et sauf éloigna la famille du pouvoir central, l'accaparant dans la tâche qui leur avait été confiée et dont il semblait qu'aucun remerciement ne viendrait maintenant que la menace semblait moindre. Un sentiment d'abandon naquit mais l'abcès ne fut jamais percé, les Desforges faisant leur office comme il convenait, toutefois, un détachement vis à vis du pouvoir se fit malgré eux.

Une tentative d'assassinat sur Solandrus II puis l'assassinat de son fils, Valareth marqua un tournant dans l'empire. Les conspirations avaient atteintes un niveau inimaginable et les temps devinrent très difficiles. De leur côté, les ancêtres de Hugo étaient bien trop occupés par ce qu'il se passait dans les montagnes pour prendre part à ces mesquineries, que ce soit pour faire tomber l'empereur, ou l'aider. Finalement, leur rôle n'était pas si oublié que cela car on les laissa à l'écart, conscient de leurs efforts pour protéger la frontière ouest de l'empire.

La surprise fut de taille lorsqu'un émissaire elfe arriva pour s'entretenir avec Hugues, l'ancêtre de cette époque. On lui parla alors d'opposition à l'empereur, message qui sonnait comme une trahison. Il n'était pas prêt et il resta neutre, se dissimulant derrière la tâche qui lui incombait et qui lui prenait déjà tout son temps. Il suivit de loin ce qu'il se passait, prenant bien soin de ne pas prendre part aux hostilités qui s'ouvrirent. L'étonnement fut de poids lorsqu'il constata que les opposants réussissaient à résister alors qu'il pensait qu'ils seraient balayés. La ligue Sélénissime, aidée par l'or des elfes réussissait à faire belle figure face à l'écrasant empire. La ligue Archiadienne vit le jour et proclama son indépendance, narguant l'empereur, fissurant son empire. Celui-ci, courroucé, réunit une grande armée afin d'écraser les révoltés et faire un exemple à quiconque s'opposerait à lui. Ce fut là que le destin de la famille Desforges bascula. Hugues reçu une lettre de l'empereur en personne, à sa grande joie. Enfin, on se souvenait de lui et il allait retrouver la position centrale de ses aïeuls. Quelles ne fut pas sa déception de lire les mots où on le convoquait, ni plus, ni moins, avec son armée afin de servir l'empereur dans la guerre. Il ne vit nulle part, un compliment sur ce qu'il faisait ou un mot rappelant les liens de leurs ancêtres avec l'empire et le rôle qu'ils avaient joué dans sa construction. La rage le prenant et toute la rancœur qu'il avait en lui remontant à la surface, il déchira la lettre et la jeta au feu en tempêtant. Il réunit son armée en effet, mais pas pour rejoindre l'empire. Au contraire, il décida de rejoindre la ligue et d'unir ses forces aux leurs afin de montrer à cet empereur ce qu'il en coutait de négligeait les seigneurs influents. Le conflit se poursuivit et enfla jusqu'à arriver à la bataille de Noldoa à laquelle les ancêtres de Hugo étaient bien présents auprès des meneurs, à la place qui était la leur. Ce fut plus une boucherie qu'une bataille et elle déboucha sur une victoire de la ligue, du moins, c'est qu'il fut dit, mais il était indéniable qu'aucun n'en était sorti vainqueur vu l'ampleur du massacre. Une trêve fut faite et le royaume d'Archiadia naquit, avec à sa tête, Philémon le Preux. Celui-ci forma alors sa noblesse et sa cour, il offrit en remerciement le titre de marquis de Geldorim aux Desforges en échange d'une promesse de soutien de devoir envers le royaume nouveau né. Chacun rentra chez lui et continua ce qu'il faisait. La paix ne fut jamais signée et de nombreuses escarmouches s'ensuivirent, mais plus de conflits de grandes ampleurs du fait des pertes déjà subies. Geldorim en eut son lot en raison de sa proximité avec la capitale de l'empire, Méridian.

Les années passèrent de nouveau et nous voici au moment qui nous intéresse, celui qui se rapproche du présent et qui traite de notre futur héros. Hugo, car c'est ainsi qu'il se nomme, est né d'une famille de six enfants. Arrivé second derrière son frère ainé, il n'était naturellement pas désigné pour être l'héritier de la fortune familiale et du titre de marquis. Du fait de son nom, on lui appris tout de même tout ce qu'on noble de sa condition et de son rang doit savoir. Il sait donc lire, écrire, compter ou encore organiser un banquet. Il fut également entrainé au maniement des armes et à la stratégie, voué à devenir le capitaine de son frère lorsque celui-ci prendrait les rênes du pouvoir, succédant ainsi à leur père, Guillaume. Leur mère, Anne, mourut en mettant au monde le benjamin de la famille, son deuxième frère. Hugo était alors âgé de huit ans, ce fut une grande perte pour lui, bien qu'il ne la voyait pas autant qu'il l'aurait voulu. En effet, il n'avait pas trop loisir de rester avec les femmes alors que lui même apprenait à être un homme, et noble de surcroit. Il n'avait pas non plus trop à faire avec son père qui n'avait de temps que pour l'ainé. Ce fut donc son précurseur qui fut le premier ce qui se rapprochait d'une image paternel. Vint ensuite le maitre d'arme qui lui enseigna le maniement de l'épée et de l'écu, ou encore de la lance et d'autres encore.

Hugo grandit donc dans cet univers, voyant tout de même régulièrement ses sœurs, Anne, Adèle et Aurore ainsi que son frère Adrien. Clément, l'ainé, passait plus de temps avec son père que les cinq autres réunis, apprenant à devenir un digne héritier, forgé comme leur paternel le souhaitait. Livré à lui même, notre jeune second fit bien entendu quelques bêtises qui ne manquèrent pas de lui attirer les foudres de Guillaume. L'une des pires fut de mettre enceinte l'une de ses servantes alors qu'il était âgé de seize ans. Celle-ci avait gardé secret sa grossesse la plus longtemps possible et contre toute attente, elle réussit à le maintenir, prétextant quelques maladies lorsque ses vêtements ne pouvaient plus dissimuler son ventre arrondi. Elle accoucha d'un fils, mais son secret fut éventé, c'est ainsi qu'elle disparue soudainement, mais Hugo sut ce qu'il était arrivé. En effet, afin de lui montrer ce qu'il en coutait de négliger ses responsabilités, on lui expliqua tout ce qu'il pouvait maintenant advenir. La servante fut envoyée dans un couvent et mise au secret, obligé de faire vœux de silence alors que son enfant, contre toute attente, fut gardé au château et confié à une nourrice de confiance, sans toutefois le divulguer à son géniteur. Il était tard pour envisager d'envoyer Hugo en écuyage mais vu qu'il avait engrossé une servante, ce fut la meilleure solution afin de l'écarter un moment du château. Il le fit à Blanpic et tout se passa pour le mieux durant ces années. Le sermon qu'il avait subi lors de ses frasques l'avait bien assagie et il aurait presque pu être une fierté pour son père si celui-ci s'était intéressé à lui. Son seul défaut, et non des moindres, était que par moment, il se lâchait et parlait franchement, chose complètement impensable dans son monde. Et pourtant il appréciait d'enfin laisser tomber les masques et parler librement, mais encore fallait il qu'en face, il en soit de même, ce qui n'était jamais certain, voir presque jamais. Il fit donc son écuyage comme il se devait et il grandit, prenant en maturité et en sagesse tout en conservant ses manières de nobles. Lorsqu'il prit fin, cinq années plus tard, il retourna dans son foyer, les retrouvailles avec ses sœurs et son dernier frère furent poignantes alors que ce fut tout le contraire avec son ainé et son père. Un froid s'était installé entre eux et c'était regrettable, mais on ne changeait pas les hommes en quelques minutes.

Hugo devint capitaine de la garde, il était aussi celui qui prenait l'armée en charge lorsqu'elle devait intervenir. Seul son père et Clément était au-dessus de lui. On le maria alors à une dame de la noblesse, mariage arrangé et de raison plus que d'amour puisque Hugo ne connaissait pas sa promise, prénommée Jeanne. Ils firent chacun comme mauvaise fortune bon cœur et ils mirent tout en œuvre afin que leur couple fonctionne, y parvenant dans une certaine mesure, ni l'un, ni l'autre, n'ayant pas à regretter cette union et ayant même une parcelle de bonheur.  Dans le même temps, les tensions semblèrent s'apaiser entre Hugo et son père alors que son ainé semblait lui en vouloir encore plus qu'avant du fait de se rapprochement, apparemment jaloux de ne plus avoir toute l'attention. Deux années après son mariage, son épouse tomba enceinte, Hugo semblait en avoir terminé avec tout ce qui était négatif. Malheureusement, son épouse mourut lors de l'accouchement, elle mit tout de même au monde leur enfant, une fille qui fut prénommée Aliénor. Pris de chagrin par le décès de son épouse, Hugo ne s'occupa pas de sa fille, la laissant aux bons soins de la nourrice qui lui fut trouvée. Il s'emmura dans une certaine solitude, plongeant dans toutes les tâches qui lui incombaient. Petit à petit il remonta la pente, mais il ne parvenait pas à pardonner à sa fille la mort de son épouse. Il essaya pourtant, mais pour l'instant, il n'y parvenait pas.

Le temps passa, les saisons s'ensuivirent jusqu'à un beau jour ou un jeune dragon fit parler de lui. Les sentinelles des forteresses montagnardes le virent passer, très haut dans le ciel et l'alarme fut donnée. Cela faisait des années qu'on n'en avait pas vu, presque un siècle de mémoire et l'étonnement, tout comme la peur s'installa dans le coeur des hommes. Il fut question de savoir pourquoi une telle créature était arrivée en ces terres et l'on finit par dire qu'il devait y avoir un manque de nourriture sur son territoire de chasse qui l'avait poussé si loin. Enfin, qui peut prétendre connaitre ce qu'un dragon pense et affirmer connaitre les raisons des agissements d'un monstre de cet ampleur ? Quoi qu'il en soit, le marquis ne pouvait ignorer cette menace, surtout qu'il mettait maintenant ses plaines à feu et à sang, dévorant le bétail tout comme les gens qui comptaient sur sa protection. Les troupes furent mises en branle, se rendant à la rencontre du dragon, accompagnées de marquis en personne et  de ses deux fils, l'un comme héritier, l'autre comme officier supérieur. Ils allèrent à la rencontre de ce fameux dragon afin de le mettre de vie à trépas. Ils finirent par l'occire, mais en payant un lourd tribu, bien plus lourd qu'ils ne le pensaient. Une centaine d'hommes déjà perdirent la vie mais pire que tout, Guillaume et Clément étaient au nombre des victimes. On ramena les corps au château et des funérailles dignes de leurs rangs furent données. Et voilà contre toute attente comment Hugo accéda au titre de marquis de Geroldim. En parcourant le bureau de son père, il découvrit alors de nombreuses choses,  telles que l'empoisonnement de sa maitresse ou encore le fait que son bâtard se trouvait dans les murs du château. En fait, la servante avait été empoisonnée peu de temps après son admission au couvent. Seul le marquis savait ce qu'elle représentait et c'était lui qui avait donné l'ordre afin qu'elle n'ébruite pas ce qu'il s'était passé. Dorénavant seigneur et marquis en titre, Hugo devint le porteur de ce lourd secret qui était de sa faute.

Voilà maintenant trois jours que les funérailles sont terminées, Hugo doit donc endosser la charge qui lui incombe dorénavant.




Hors-Jeu

*Comment trouvez-vous le forum? Très beau
*Comment trouvez-vous le design? Encore un très beau travail des graphistes, c'est superbe
*Comment avez-vous connu le forum? Par Maélyne et Haldren
*Crédit de l'avatar et de la signature? Kir-tat sur deviantart


Dernière édition par Hugo Desforges le Ven 3 Jan 2014 - 8:23, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maélyne Nobledragon

avatar

Féminin Messages : 297
Expérience : 0

Feuille de personnage
Personnage:
Âge: 20 ans
Inventaire:

MessageSujet: Re: Hugo Desforges - marquis de Geldorim (terminé) [Maé]   Mar 31 Déc 2013 - 11:42

1 er paragraphe :

Hugo Desforges a écrit:
Ils étaient également présents et habiles conseillers lors du traité entre le second fils de l'empereur, Elondar, et la ligue Sénélissime, augmentant encore les terres dont il disposait et l'étendant à tous les hommes. (...) Elondar lui offrit les terres qui se situaient à l'ouest, proche des montagnes qui étaient sources de soucis et de péril pour le royaume. En effet, les gobelins, dragons et autres monstres peuplant les Eolannes devaient être contenus afin d'assurer l'intégrité et la sécurité de l'empire. (...)

3 eme paragraphe :

Hugo Desforges a écrit:
Finalement, leur rôle n'était pas si oublié que cela car on les laissa à l'écart, conscient de leurs efforts pour maintenir la cohésion et empêcher l'envahissement par les gobelins ou les saccages des dragons qui se contentaient des terres de Geldorim sans aller trop loin dans leurs incursions.

4 eme paragraphe :

Hugo Desforges a écrit:
Celui-ci remercia ceux qui l'avaient aidé et les Desforges devinrent marquis de Geldorim, gardant les terres qui étaient les leurs. Chacun rentra chez lui et continua ce qu'il faisait. La paix ne fut jamais signée et de nombreuses escarmouches s'ensuivirent, mais plus de conflits de grandes ampleurs du fait des pertes déjà subies. Geldorim en eut son lot en raison de sa proximité avec la capitale de l'empire, Méridian.

Dernier paragraphe :

Hugo Desforges a écrit:
Le temps passa, les saisons s'ensuivirent jusqu'à un beau jour ou un jeune dragon fit parler de lui. Il avait passé les forteresses chargeaient de protéger les plaines et il mettait à feu et à sang les terres en contrebas. Les troupes furent mises en branle, tout comme le marquis et ses deux fils, l'un comme héritier, l'autre comme officier supérieur. Ils allèrent à la rencontre de ce fameux dragon afin de le mettre de vie à trépas. Ils finirent par l'occire, mais en payant un lourd tribu, bien plus lourd qu'ils ne le pensaient. Une cinquantaine d'hommes déjà perdirent la vie mais pire que tout, Guillaume et Clément étaient au nombre des victimes. On ramena les corps au château et des funérailles dignes de leurs rangs furent données. Et voilà contre toute attente comment Hugo accéda au titre de marquis de Geroldim. En parcourant le bureau de son père, il découvrit alors de nombreuses choses,  telles que l'empoisonnement de sa maitresse ou encore le fait que son bâtard se trouvait dans les murs du château. En fait, la servante avait été empoisonnée peu de temps après son admission au couvent. Seul le marquis savait ce qu'elle représentait et c'était lui qui avait donné l'ordre afin qu'elle n'ébruite pas ce qu'il s'était passé. Dorénavant seigneur et marquis en titre, Hugo devint le porteur de ce lourd secret qui était de sa faute.

Voilà maintenant trois jours que les funérailles sont terminées, Hugo doit donc endosser la charge qui lui incombe dorénavant.

Plusieurs petites choses.

1) L'empire n'est pas une Royauté. L’empereur ne "donne" pas de terre, au contraire il veut tout garder pour lui. Par contre, diriger autant d'espace avec une seule personne n'est pas facile. Il a donc mis en place un sénat et il attribue des terres pour les diriger. Donc ton ancêtre peut avoir eu le privilège de diriger l'actuel marquisat mais pas de l'avoir "posséder" et ce jusqu'à l'indépendance du Royaume. Donc dans ton histoire, tout au long de l'Empire il faudra changer les termes de "posséder" par "diriger" et lorsque tes ancêtres aide la révolte il faudra préciser que le Roi ta "offert" les terres que tu dirigeais autrefois. (Bien-sur en échange d'un soutient au cas où le Roi serait en difficulté, comme une sorte d'alliance.)

On sait que ce BG n'a pas été postée, et on s'en excuse, tout cela va se régler d'ici peu de temps car au vu des fêtes l'activité du staff s'est abaissé.

2) On avait parlé des Eolannes sur la CB, avec les problèmes qu'il y avait. Notamment des dragons et des gobelins. On a décidé avec le staff que les dragons ne seraient pas légendaire mais plutôt très rare. Dans le sens où un vieil homme peut avoir vu un dragon une fois dans sa vie. Donc des attaques fréquentes de dragons n'auront pas lieu. Les Gobelins eux, sont plutôt sur les Monts d'Alran et non pas sur les Eolannes. Donc il faudra retirer toute partie parlant de gobelins. J'accepte néanmoins que tu gardes les monstres que tu devra, si tu en utilise IRP ou dans ton BG respecter le futur bestiaire qui est également en construction. Maintenant, je suis prête à accepter l'attaque récente du dragon mais uniquement si tu précises que cela faisait assez longtemps (environs 80-90années) qu'il n'y avait plus eu d'attaque. J'aimerais également que tu précises pourquoi ce dragon est venu tout saccager. Nourriture, je suppose, mais j'aimerais que cela soit précisé car Geldorim est assez éloigné des montagnes, ce n'est pas dans l'habitude d'un dragon que partir aussi loin. Donc il serait préférable que tu expliques le pourquoi de sa présence.


Voilà, beaucoup d'explications pour uniquement quelques petites phrases. Je te laisse changer tout cela et si tu pouvais me citer ton texte et colorer tes modifications, cela me permettrais de ne pas devoir relire toute ton histoire. Smile

A part cela, c'est une excellente fiche.

_________________
Le temps, loin d’enrichir l'être, accumule les déceptions et les échecs.
Revenir en haut Aller en bas
Hugo Desforges

avatar

Masculin Messages : 131
Expérience : 25

Feuille de personnage
Personnage:
Âge: 28
Inventaire:

MessageSujet: Re: Hugo Desforges - marquis de Geldorim (terminé) [Maé]   Jeu 2 Jan 2014 - 9:01

Déjà bonne année puisque c'est de circonstance Wink pleins de bonheur et tout ce qui va avec.

Merci pour ta correction, je suis content de voir que ma fiche te plait dans l'ensemble. J'ai procédé aux modifications demandées et je les ai mise en couleur pour plus de visibilité comme tu l'as demandé. En espérant que ce jet soit le bon, sinon je suis à l'écoute, bien évidemment.

Concernant les bg, tu l'as bien indiqué donc aucun soucis, c'est pour cela aussi que je modifierais tout ce que tu me demande afin de ne pas entrer en conflit avec ce que vous préparez Wink
Revenir en haut Aller en bas
Maélyne Nobledragon

avatar

Féminin Messages : 297
Expérience : 0

Feuille de personnage
Personnage:
Âge: 20 ans
Inventaire:

MessageSujet: Re: Hugo Desforges - marquis de Geldorim (terminé) [Maé]   Jeu 2 Jan 2014 - 14:07

Après une relecture, je ne vois plus aucun inconvénient à ta fiche. Donc....


N'oublie pas...

D'enlever les couleurs (la prochaine fois tu pourras citer ton texte, cela sera plus facile).
De créer ton inventaire ici
De créer ton journal ici

Voici quelques liens qui te seront utiles :

Demande de RP's
Questions et Suggestions

Je te souhaites donc une excellente aventure sur Nûmendor!

_________________
Le temps, loin d’enrichir l'être, accumule les déceptions et les échecs.
Revenir en haut Aller en bas
Hugo Desforges

avatar

Masculin Messages : 131
Expérience : 25

Feuille de personnage
Personnage:
Âge: 28
Inventaire:

MessageSujet: Re: Hugo Desforges - marquis de Geldorim (terminé) [Maé]   Ven 3 Jan 2014 - 8:38

Merci beaucoup, l'inventaire et le carnet ont été fait Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hugo Desforges - marquis de Geldorim (terminé) [Maé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hugo Desforges - marquis de Geldorim (terminé) [Maé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faisons pâlir tous les marquis de Sade... [Perrine & Paris] *Terminé*
» SOS :Hugo coton de Tulear 5a battu et séquestré ADOPTE
» [¨Palais du Marquis de l'épine dorée.] ... Père...
» Where Hugo Chavez and William Baldwin agree.
» Hugo Chavez et le vice-president cubain en Haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nûmendor :: jjjj :: Répertoire des habitants :: Registre des Personnages :: Humains-
Sauter vers: